SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Volvo Ocean Race

Un Farr 65’ pour les deux prochaines Volvo Ocean Race

jeudi 28 juin 2012Information Volvo Ocean Race

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

La Volvo Ocean Race Volvo Ocean Race #VolvoOceanRace a dévoilé les détails du bateau qui sera utilisé pour les deux prochaines éditions de la course. Les plans dévoilés par Knut Frostad, le directeur général de la course, lors de la présentation à Lorient Lorient L’actualité du port de Lorient et de sa région. le jeudi 28 juin, vont réduire de façon significative le coût d’une campagne compétitive. Ils sont pensés pour porter à 8-10 le nombre de bateaux des prochaines éditions.

Ce monocoque de 65 pieds (19,8 mètres) sera un bateau strictement monotype Monotype #sportboats . Il sera dessiné par le cabinet américain Farr Yacht Design et construit par un consortium des meilleurs chantiers de construction navale Construction Navale #constructionnavale au Royaume-Uni, en France, en Italie et en Suisse.

Selon l’accord entre la Volvo Ocean Race Volvo Ocean Race #VolvoOceanRace , le bureau d’architectes et les chantiers impliqués, huit voiliers au minimum seront construits pour participer aux deux prochaines courses.

La construction commencera en juillet prochain et le premier des bateaux de cette nouvelle classe sera achevé en juin 2013, soit plus d’un an avant le départ de la 12e édition de la Volvo Ocean Race Volvo Ocean Race #VolvoOceanRace qui partira d’Alicante, en Espagne, dans les six derniers mois de 2014.

« Ce dessin à couper le souffle, ainsi que l’accord qui porte sur la construction d’au moins huit bateaux, vont amener la Volvo Ocean Race vers une nouvelle ère, » déclare Knut Frostad, le directeur général de la course.

« C’est une nouvelle étape importante dans l’histoire Histoire #histoire d’une course qui, en 39 ans, n’a jamais eu peur d’aller de l’avant. Cette évolution vers la monotypie nous donne une avance considérable dans notre planning pour les deux prochaines courses. Elle va permettre à la Volvo Ocean Race de se projeter dans l’avenir avec une nouvelle énergie. »

Bien que cinq pieds plus petit (1,50 m), le nouveau bateau sera presque aussi rapide que le Volvo Open 70 actuel.

Le bateau sera dessiné et construit avec les dernières technologies vidéo et satellite et les moyens multimédia nécessaires pour élargir le travail de l’équipier média (MCM, média crew man), dont le rôle précurseur a été mis en place dès l’édition 2008-09.

Le dispositif annoncé à Lorient Lorient L’actualité du port de Lorient et de sa région. a été rendu possible une fois le financement du processus et du planning de design et de construction sécurisés par la Volvo Ocean Race S.L.U.

Le bateau sera vendu par Green Marine Marine Marine nationale Ltd, basé en Angleterre, qui assurera son assemblage final. MULTIPLAST en France, Persico S.p.A. en Italie et DECISION SA en Suisse assureront la construction des différents éléments.

« Pour nous, c’est un immense honneur et un véritable challenge d’être impliqués dans ce projet, » explique Marcel Müller, managing directeur de Green Marine Marine Marine nationale . « Cette course, c’est notre héritage. C’est aussi l’opportunité de travailler avec quelques uns des meilleurs professionnels de l’industrie nautique, y compris les autres chantiers et designers. Nous sommes prêts à faire quelque chose de vraiment spécial. »

Ce dispositif permettra de réduire considérablement les obstacles à une participation à la Volvo Ocean Race ainsi que le coût d’une campagne compétitive. Selon le directeur général Knut Frostad, ce devrait désormais être possible pour moins de 15 millions d’euros.

Le coût d’un bateau « près à naviguer », y compris les voiles pour la période d’avant-course et de course, devrait se porter à 4,5 millions d’euros. D’autres économies pourraient être possibles en mutualisant les ressources.

« Notre objectif a été clair tout au long de la planification pour la prochaine course, » souligne Knut Frostad. « Il fallait que la création d’une équipe soit plus facile et moins coûteuse. Nous avons fait un grand pas vers cet objectif.

« Le nouveau monotype Monotype #sportboats a des lignes exceptionnelles, il sera très fiable et excitant à naviguer. Nous nous dirigeons vers une nouvelle période de cette course magnifique, avec plus de passion et de sécurité en perspective. »


Tout sur le nouveau monotype

Le bateau

- Les deux prochaines éditions de la Volvo Ocean Race seront disputées sur un nouveau bateau monotype de 65 pieds.
- Les bateaux et tous les équipements sont strictement monotypes.
- Le nouveau bateau sera dessiné, conçu et construit pour être compétitif pour un minimum de deux courses autour du monde.

Le budget

- Le coût par équipe pour un bateau et ses voiles sera autour de 4,5 millions d’euros.
- Le budget moyen par équipe pour l’édition 2014-15 sera entre 12 et 15 millions d’euros pour l’ensemble de la course, dont l’achat du bateau.
- Pour les équipes engagées sur deux éditions, le coût du bateau sera donc réduit de 50% pour chaque course.
- Support technique et pièces de remplacement seront partagés.
- La Volvo Ocean Race a sécurisé le financement de la construction de huit bateaux pour disputer l’édition 2014-15.

L’équipage

- Les bateaux auront un équipage de HUIT personnes, plus l’équipier média.
- Les équipages féminins pourront compter DIX personnes, dont l’équipier média.

La construction

- Le bateau sera construit avec les dernières technologies en matière de vidéo, satellite et de production de contenus multimédia.
- Le nouveau bateau sera dessiné par Farr Yacht Design et construit par un consortium de chantiers comprenant : Green Marine Ltd, DECISION S.A., Persico S.p.A. et MULTIPLAST.
- Le bateau sera vendu et délivré « prêt à naviguer » par Green Marine, UK.

L’agenda

- La construction des moules commencera en août 2012.
- Le premier bateau sera mis à l’eau début juin 2013.
- Un nouveau bateau sera mis à l’eau toutes les sept semaines.
- 10 bateaux peuvent être construits à partir d’un même moule.



A la une