SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

America’s Cup

Alinghi présente le protocole de la XXXIIe édition

mardi 4 mars 2003Information Louis Vuitton Cup

Alinghi, vainqueur de la 31e Coupe de l’America, a organisé aujourd’hui, mardi 4 mars, une conférence de presse à la base suisse pour présenter le protocole qui régira la prochaine Coupe de l’America. C’est avec le Golden Gate Yacht Club nommé Challenger of Record Record #sailingrecord (Oracle BMW Racing, l’équipe de Larry Ellison) que ce protocole a été mis en place.

Michel Bonnefous, directeur exécutif du défi suisse, et Russell Coutts, le skipper d’Alinghi, ont énoncé les points principaux du nouveau règlement.

Désormais, la Coupe sera organisée par un seul organisme qui réglementera également les droits marketing et télévision à la fois pour la sélection des challengers (Louis Vuitton Cup) et la Coupe de l’America

Le Defender ne sera plus en charge du Comité de Course comme c’était le cas depuis 152 ans. Un directeur sportif de l’événement professionnel désignera un Comité de Course, des arbitres et des jaugeurs professionnels et indépendants.

Le parcours sera le même mais le directeur sportif pourra décider du nombre de tours pour que chaque régate dure entre une et deux heures.

Le nouveau règlement marque la fin des fameuses jupes qui cachaient les dessous des bateaux. Lors de la prochaine Coupe de l’America, les jupes devront être retires des le début des sélections.

Le lieu n’a pas encore été décidé mais sera annoncé officiellement le 15 décembre prochain au plus tard. Le critère météo, celui des conditions de vent rencontrées dans chacune des villes candidates, sera prioritaire avant même la prise en considération des aspects logistiques ou financiers. Russell Coutts a affirmé sa volonté au nom d’Alinghi de disputer les régates dans le petit temps en augmentant la voilure des Class America (utilisation de code 0) ou en réduisant la voilure (foc plus petit, bande de ris) pour courir jusqu’à 30 nœuds de vent.

Les règles de nationalité concernant les membres de l’équipage et les architectes du bateau sont assouplies afin de réduire les coûts.

Les droits d’inscription sont légèrement augmentés.

Le type de bateau sera le même : les Class America.

Sur le plan technique, les équipes candidates auront le droit d’acheter les anciens bateaux avec leurs plans et leurs informations.

La durée de la compétition sera réduite et les temps morts entre chaque série seront diminués.

Il est probable que la prochaine Coupe de l’America aura lieu en 2007 en raison du calendrier sportif chargé en 2006 (JO d’hiver à Turin et Coupe du Monde de football en Allemagne).

Pour donner aux équipes la possibilité de rester actives jusqu’à la prochaine Coupe et de donner une visibilité à leurs partenaires, un événement majeur sera organisé chaque année à partir de 2004. Les points acquis serviront ensuite au début de la sélection des challengers pour constituer des têtes de série de chaque poule éliminatoire.

Ernesto Bertarelli souhaite que Louis Vuitton reste associée à l’événement dans des conditions qui restent à déterminer. Cela a toujours été le cas lors de chaque édition de la Coupe de l’America.

L’équipe suisse rentre maintenant à Genève où aura lieu une fête populaire samedi 8 mars.

Il est probable que les points interrogations que contient le protocole n’auront pas de réponse avant plusieurs mois notamment en ce qui concerne le choix de la ville, la politique marketing, les légères modifications apportées à la règle de jauge.


ALINGHI ANNONCE LE PROTOCOLE POUR LA 32ÈME COUPE DE L’AMERICA

Lors d’une conférence de presse organisée sur la base Alinghi d’Auckland, Michel Bonnefous, directeur exécutif du Défi suisse, a présenté en compagnie de Russell Coutts les principaux éléments du protocole qui régira la prochaine Coupe de l’America.

En remportant la Coupe de l’America, Alinghi a acquis le titre de « Defender ». Son « Challenger of Record » (Challenger de référence) est Oracle BMW Racing. La volonté du team suisse est d’appliquer à l’événement les recettes qui ont fait le succès de l’équipe Alinghi. Ainsi, l’accent sera mis sur la compétition sportive et une ouverture sur le grand public. Cela implique le choix d’un site où les conditions météo sont adaptées à une telle épreuve et où le public pourra pleinement profiter de l’événement.

Pour assurer l’équité de la compétition, une direction de course sera désignée d’entente entre le defender et la commission des challengers, pour toute la durée de la compétition. Michel Bonnefous a également annoncé que désormais la série des challengers et la Coupe de l’America seront sous l’autorité d’un seul et unique organisateur (qui gèrera également les droits marketing et télévision). Le nouveau protocole assouplit grandement les règles de la nationalité tant pour les membres du team que pour ce qui est de la construction du bateau. « La simplification de la règle de la nationalité a pour but diminuer les coûts et ainsi ouvrir la compétition à plus de défis » a déclaré Michel Bonnefous.

Pour ce qui est de la date de la compétition, le calendrier sportif chargé en 2006 (JO d’hiver à Turin et Coupe du Monde de football en Allemagne) incitera probablement les organisateurs à choisir l’année 2007. Quant au lieu choisi, qui fait l’objet de toutes les spéculations, Michel Bonnefous a affirmé qu’il sera sélectionné sur la base d’une analyse multicritères soigneusement élaborée. Nombre de candidatures ont déjà été reçues et le Syndicat suisse propose à toutes les villes intéressées de le contacter. Le lieu sera formellement annoncé avant le 15 décembre 2003.

Source Alinghi



A la une