SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

#MatchRacing

Internationaux de France de Match Racing : Pierre-Antoine Morvan s’est imposé à Pornichet pour la 4e fois

dimanche 28 juillet 2019Information FF Voile

Une vraie légende. Appelé de dernière minute sur les Internationaux de France de Match-Racing match-racing #MatchRacing 2019, à la faveur d’un désistement de dernière minute et suite à une demande d’invitation qu’il n’a même pas envoyée (c’est Eric Le Joliff son coéquipier qui s’en est chargé sans l’avertir au préalable !), Pierre-Antoine Morvan (SR Vannes) s’est imposé à Pornichet pour la 4e fois sur la plus grande épreuve de Match-Racing match-racing #MatchRacing en France et devient par la même occasion Champion de France Elite de Match-Racing Open 2019. Le morbihannais avait pourtant mis la voile de côté ces dernières années et n’a pas véritablement l’intention de faire un come-back sur le circuit mais pour lui le Match-Racing c’est un petit peu comme le vélo, ça ne s’oublie pas ! Simon Bertheau (APCC Nantes) l’a un peu appris à ses dépens en s’inclinant 3-0 en Final après avoir pourtant sorti le tenant du Titre Maxime Mesnil (YC Cherbourg) en demi-finale. Ce dernier a tout de mê me pris la 3e place du classement final d’une édition où le spectacle aura été au rendez-vous de bout en bout !

Temps parfait encore dimanche matin pour entamer les demi-finales de la 18e édition des Internationaux de France de Match-Racing match-racing #MatchRacing , avec du beau monde des deux côtés de la ligne ! Les spectateurs présents à Pornichet déjà nombreux de bon matin ont eu droit à deux demi-finales en mode miroir avec des scénarios très similaires. Pourtant outsiders Pierre-Antoine Morvan et Simon Bertheau s’imposaient en costaud sur les deux premiers matchs avant que leurs adversaires ne réagissent sur le 3e duel. Après deux 4e matchs absolument exceptionnels les routes ont cessé leurs courses parallèles quand Simon Bertheau prenait définitivement sa revanche contre celui qui l’avait battu l’an dernier en Finale, tandis que Monnin s’offrait un sursis au pris d’une manœuvre exceptionnelle dans les tous derniers mètres. Un sursis de courte durée car dans le match suivant, « PAM » sortait le grand jeu Jeu #jeu en infligeant deux pénalités à un Suisse qui peinait à garder son calme devant le déroulé de ce match décisif.

La Finale avait de l’allure sur le papier entre une légende du Match-Racing match-racing #MatchRacing , ancien numéro 3 mondial et triple vainqueur des IFMR et un équipage de jeune espoirs promis à un grand avenir dans ce format de course si particulier. On aurait pu s’attendre à une finale accrochée mais c’était sans compter sur un Pierre-Antoine Morvan qui a remonté le temps pour offrir au public pornichétin une vraie démonstration de Match-Racing. Après une victoire 3 à 0, le Vannetais s’offrait la première place d’un podium 100% tricolore, complété par Maxime Mesnil, solide vainqueur d’Eric Monnin en petite finale.

Ils ont dit :

Pierre-Antoine MORVAN, vainqueur des IFMR 2019 : « Ca été dur en demi-finales mais aussi déjà en quart-de-finales où on s’en sort après des matchs très disputés avec pas mal de situations chaudes. En Finale au contraire tout s’est bien déroulé, on avait une super vitesse Vitesse #speedsailing ce qui a pas mal facilité le jeu Jeu #jeu . Je suis content de gagner pour la 4e fois ici, c’est une belle épreuve, très bien organisé, on a eu des conditions parfaites et les bateaux sont préparés de manière impeccable. Surtout qu’il y a 15 jours je n’étais pas invité ! On a profité d’un désistement de dernière minute et ça nous a évité d’avoir la pression ! »

Simon BERTHEAU, Finaliste des IFMR 2019 : « La journée a plutôt bien commencé, on savait qu’on était outsider par rapport aux trois autres équipages, qui sont quand même des sacrés cadors de la discipline. On perd qu’un seul match contre Maxime (Mesnil), ce qui est pour nous une sacrée belle perf’, on était super à l’aise en vitesse Vitesse #speedsailing , des belles manœuvres, donc c’était top ! En Finale là c’était l’inverse, on a eu du mal à faire avancer le bateau, et on n’a pas trouvé de solutions et on n’a pas pu renverser la situation. Le résultat final est quand même satisfaisant, d’autant qu’on sort à peine du TourVoile et qu’on a fait un peu moins de Match-Race cette saison par rapport à l’an passé. »

- Toutes les infos : http://ifmr.fr



A la une