SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Le Havre - Martinique en double

Transat Jacques Vabre 2021 : Charlie Dalin & Paul Meilhat deuxièmes des Imoca

vendredi 26 novembre 2021Information Transat Jacques Vabre

Ce vendredi 26 novembre, à 6 heures 0 minute et 31 secondes en Martinique (11 heures 0 minute et 31 secondes, heure métropolitaine), Apivia a franchi la ligne d’arrivée de la 15e édition de la Transat Jacques Vabre Transat Jacques Vabre #TJV2015 en deuxième position de la catégorie Imoca Imoca #IMOCA . Le duo Charlie Dalin - Paul Meilhat aura mis 18 jours 21 heures 33 minutes et 31 secondes pour parcourir les 5 800 milles théoriques depuis Le Havre à la vitesse Vitesse #speedsailing moyenne de 12,68 nœuds, mais il a réellement parcouru 6642,18 milles à 14,64 nœuds. Son écart au premier, LinkedOut, est de 20 heures 12 minutes et 21 secondes.

Les premières réactions :

Charlie Dalin : "Les dernières heures ont été un peu à l’image de toute la course, des conditions anormales, atypiques, très peu de vent, sans alizés. Il a fallu s’adapter avec des fichiers météo un peu faux, un peu décalés. Nous sommes heureux d’être là, c’est toujours symbolique une transat, on part de l’hiver en France et on arrive au chaud de l’autre côté de l’Atlantique. C’est vrai que nous partions pour tenter un doublé, il a manqué peut-être deux ou trois ingrédients, un soupçon de réussite, un soupçon de vitesse Vitesse #speedsailing dans certaines conditions. Mais nous sommes très heureux de cette deuxième place. Il s’est avéré que sur la fin de parcours c’était impossible de revenir. C’était vraiment très intense cette régate à trois bateaux. Une régate au contact avec des bateaux aussi performants et technologiques, c’est génial."

Paul Meilhat : "La course a été très intéressante, hyper intense, beaucoup de manoeuvres, beaucoup de contact avec LinledOut et Charal. Apivia est un bateau très polyvalent, et nous étions dans des conditions très typées. C’était difficile mais nous sommes assez contents de nous. A bord c’était super, nous nous sommes bien entendus, nous avons donné le meilleur de nous-mêmes tout le temps. Thomas et Morgan étaient inspirés, ils ont bien navigué, ils avaient peut-être un bateau plus typé pour ces conditions-là. J’ai l’impression qu’ils étaient en réussite, tout ce qu’ils faisaient marchait. Chacun son tour. Ils méritent leur première place."


Voir en ligne : Cartographie

Portfolio



A la une