SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Mini-Transat

Gwénolé Gahinet : "Mon objectif est de faire du Figaro et de prendre part aux mythiques AG2R et Solitaire du Figaro"

jeudi 11 avril 2013Redaction SSS [Source RP]

L’ingénieur naval de 29 ans, vainqueur de la Mini-Transat Mini-Transat #MiniTransat 2011 en série, embarque pour une nouvelle saison en catégorie prototype sous les couleurs de Watever. Ce week-end, le départ de la Demi-Clé 6.50 sera le lancement officiel d’une année avec en ligne de mire la Mini-Transat Mini-Transat #MiniTransat en octobre 2013. Jamais rassasié, le jeune skipper trinitain évoque également ses envies de Figaro pour la saison prochaine. Entretien.

Gwénolé, tu vas entamer ta troisième saison sur le circuit Mini, d’après toi pourquoi cette classe est-elle unique ?

Gwénolé Gahinet : « Le circuit Mini regroupe une centaine de bateaux qui s’affrontent tout au long de la saison sur des épreuves en solitaire ou en double, avec comme épreuve phare la Mini-Transat Mini-Transat #MiniTransat qui se déroule tous les deux ans. Il se compose de deux catégories : série et prototype. Mais avant tout, cette classe est particulière car il existe un esprit de partage et une solidarité très forte entre les participants. On est un peu tous dans la même galère, celle de trouver des sponsors et un bateau tout en ayant un projet sportif et technique à gérer. »

Présente-nous ton bateau prototype Watever…

GG : « Watever est un monocoque prototype de 6.50m de long, pour 3m de large. C’est un plan Lombard construit par Antoine Rioux ; je le connais déjà bien car j’ai couru 4 courses dessus en 2012, avec de bons résultats ! Il est léger, polyvalent et très bien préparé. C’est également l’un des bateaux les plus récents de la flotte (il a été construit en 2011 ndr). Les protos sont des bateaux beaucoup plus rapides, sportifs et techniques que les séries et en tant qu’ingénieur naval, j’aime la possibilité de pouvoir régler tous les paramètres du bateau. C’est techniquement passionnant. »

Ce weekend à lieu la première course de la saison, la Demi-Clé 6.50, comment l’abordes-tu ?

GG : « Je suis plutôt confiant et grâce à ma préparation je suis prêt à naviguer dans le froid. C’est une chose importante car la météo est souvent difficile sur cette course. Je pense que ça va être une belle bagarre car mes concurrents sont très affutés. »

On imagine que la Mini-Transat Mini-Transat #MiniTransat reste ton objectif principal de cette saison…

GG : « Oui, cette année le parcours de cette traversée de l’Atlantique en solitaire de près de 4000 milles a été entièrement remanié. Le départ sera ainsi donné le 13 octobre prochain de Douarnenez Douarnenez #Douarnenez et nous effectuerons une étape aux îles Canaries pour rallier Point-à-Pitre en Guadeloupe fin novembre. Plus qu’une course c’est une aventure Aventure exceptionnelle. En 2011, j’ai eu le bonheur de la remporter et de décrocher par la même occasion le titre de Champion de France Mini 6.50 en série. Cela ne faisait que 8 mois que je me préparais pour cette course, la victoire fût encore plus belle. Cette année je change de catégorie, mais l’envie de faire un bon résultat sur WATEVER est plus que jamais présente. »

Comment t’y prépares-tu ?

GG : « Cela fait deux mois que je me prépare avec mon entraineur Tanguy Leglatin et j’ai désormais le bateau bien en main. Je participe à 5 courses du circuit. Je vais pouvoir me perfectionner lors des deux premières (la Demi-Clé 6.50 et la Pornichet Select 6.50 ndr), la phase d’optimisation viendra ensuite de mai à juillet. Je pourrai alors essayer de nouvelles configurations de voiles et affiner les réglages du bateau. J’essaie d’être rationnel et de mettre à profit mon expérience de 2011. Je réalise ainsi en ce moment une étude statistique sur le parcours de la Mini-Transat où j’analyse les conditions météos de ces dix dernières années pour faire les bons choix de voiles et bien connaître le terrain de jeu Jeu #jeu . »

As-tu bouclé ton budget pour cette saison ?

GG : « Je suis toujours à la recherche d’un sponsor majeur pour me soutenir tout au long de la saison. Une grande partie de mes frais sont couverts grâce au soutien de Nautipark et de Guy Cotten. Mais pour mettre toutes les chances de mon côté, il me manque encore un sponsor titre pour envisager cette saison avec un peu plus de sérénité. »

Et pour 2014 ?

GG : « J’aimerais continuer la voile sur des bateaux plus grands. Je souhaite continuer à évoluer dans des projets intéressants techniquement, alliant la course et l’aventure Aventure . Mon objectif est de faire du Figaro et de prendre part aux mythiques AG2R et Solitaire du Figaro Solitaire du Figaro #LaSolitaire . Je mets tout en œuvre pour y arriver. »

Des rêves encore plus grands ?

GG : « Ce qui m’attire dans la voile, c’est vraiment ce côté technique lié à l’architecture navale Architecture navale #Architecturenavale . J’ai toujours observé les bateaux et les innovations. L’Everest pour moi reste bien sur le Vendée Globe. Très jeune, j’en collectionnais les posters et naviguer sur des monstres de 18m, bourrés de technologies me fait vraiment rêver. »


Voir en ligne : Info presse Windreport’ / www.gwenolegahinet.com


Gwénolé Gahinet

Il a grandi dans le sillage des exploits de son père Gilles qui a marqué l’histoire de la course au large (double vainqueur de la Solitaire du Figaro en 1977, en 1980 et vainqueur de la Transat en double Lorient / Bermudes / Lorient avec Eugène Riguidel sur VSD). Jeune ingénieur, diplômé de l’ICAM en 2007, ingénieur naval au pôle course de VPLP pendant 3 ans, Gwénolé a travaillé sur le trimaran Oracle, vainqueur de la Coupe de l’America et sur les MOD70. Alors, en 2011, Gwénolé quitte son emploi d’ingénieur pour se lancer dans la préparation de la Mini-Transat, catégorie « série ». Un projet ambitieux bouclé en 8 mois. Sa traversée de La Rochelle au Brésil lors de la Mini-Transat 2011 est une bataille acharnée couronnée par une belle victoire. Pour cette saison 2013, l’architecte naval, devenu champion, veut repartir en catégorie « prototype » et rêve déjà de Figaro pour la saison 2014.

Palmarès

2012 :

  • 2e place - Mini-Fastnet avec Antoine Rioux
  • 2e place - Trinité – Plymouth avec Antoine Rioux
  • Vainqueur - Demi-Clé 6.50 avec Antoine Rioux

2011 :

  • 2e place Trophée Marie-Agnès Péron
  • Vainqueur du championnat Mini 6.50
  • Vainqueur de la Mini-Transat 6.50

2008 : 2e place au Championnat de France Espoir de Match Racing 2008

2007 : Victoire d’étape sur le Tour de France à la voile

2006 : Vainqueur Course de l’Edhec

2003 : Vainqueur Spi Ouest France



A la une