SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Oleron SUP Challenge

Gaëtan Séné, Annabel Anderson et Aaron Rowe, vainqueurs dans de la Coupe du monde de Stand Up Paddle à Oléron

mardi 26 juin 2012Redaction SSS [Source RP]

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Chez les hommes, les Français Gaëtan Séné, Greg Closier et l’Italien Leonard Nika monte sur le podium. Pour Gaëtan Séné, 7e lors des championnats du monde qui se sont déroulés au Pérou en février dernier et vainqueur à Oléron << le plus difficile à gérer sur ce type de championnat, genre Ironman, c’est l’enchainement des épreuves et l’adaptation en fonction des conditions. Tant que le vent et les vagues sont avec soi, tout va bien, sinon, il faut savoir rester humble. Jusqu’à la fin, je suis resté concentré pour gagner le général, il ne fallait surtout pas que Greg Closier soit devant moi sur la dernière épreuve de Beach Race ! Cette compétition à Oléron possède un grand potentiel. Je viens d’enchainer 11 compétitions depuis fin avril et le week-end prochain après une course à Montpellier, je m’octroie, un break nécessaire de deux mois >> expliquait, le Breton victorieux à l’arrivée.

Chez les femmes, la Néozélandaise Annabel Anderson, la Française Faustine Merret et la Papouane-Néo-Guinéenne Liz Wardley accèdent au podium. << Malgré des conditions difficiles pour la première épreuve de longue distance (27km) que j’ai remportée sans trop forcer, j’ai passé une bonne journée comme je les apprécie toujours. La direction du vent était parfaite sur la première partie, plus difficile sur la seconde. Comme j’arrivais directement la veille de Bali où j’avais surfé la semaine dernière, je n’avais aucune prétention sur cette compétition, je voulais juste prendre du plaisir et ne pouvais imaginer de réaliser de remporter l’endurance sur un parcours aussi magnifique. Je n’ai pas forcé trop, mais quand j’ai vu que les garçons décrochaient, j’ai gardé le rythme et j’avais la bonne planche. Pour la dernière manche après 3 jours de compétition, j’étais très fatiguée et je n’ai pas eu de chance sur les vagues >> confiait Annabel Anderson après avoir cependant passé la ligne d’arrivée de l’épreuve du jour juste derrière les 3 premiers hommes et première chez les féminines.

A 15 ans, pour sa 2e compétition, le Jerseyen Aaron Rowe, vainqueur au général chez les moins de 16 ans et de l’épreuve de Free Wave Session (hors en classement) apprécie énormément la formule des enchainements bien que ce soit très dur physiquement.


Voir en ligne : Info presse / Sylvie Fourcade www.facebook.com/OleronSUPChallenge



A la une