SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Traversée de l’Arctique

Mike Horn se fait rappatrier

mercredi 10 avril 2002

C’est à 17 heures mardi que Mike Horn a appelé Groupama Assistance à Paris pour demander son rapatriement en Suisse.

A Paris, c’est Gouram Assathiany, responsable de l’assistance chez Groupama, qui a reçu l’appel de Mike : « Notre conversation a été brève. Mike a constaté que l’état de ses trois doigts gelés ne s’améliorait pas. Dans ces conditions, il dit ne pas pouvoir progresser dans un environnement aussi hostile que l’arctique. Il veut également éviter de perdre ses doigts qui le font terriblement souffrir puisqu’il est sous morphine depuis hier.

Nous avons donc, à sa demande, affrété un hélicoptère russe basé sur une île à environ 150 km de sa position. Si la météo s’améliore, Mike pourrait être secouru mercredi après-midi ou jeudi matin et rapatrié chez lui en Suisse en passant par la Norvège ou la Russie ».

Certainement très déçu de devoir provisoirement renoncer, Mike nous fera connaître plus tard sa décision concernant le Tour du Monde en solitaire par le Cercle Polaire, baptisé Expédition Arktos.

Rappelons en effet que la traversée de l’océan arctique de la Sibérie à l’Alaska en passant par le Pôle Nord ne constituait que ce que Mike appelait : « mon échauffement ».

Parti le 26 février du cap Arkticheskiy en Sibérie, Mike Horn aura donc tiré son traîneau de 185 kg pendant 43 jours et parcouru environ 172 km dans des conditions météorologiques épouvantables qui avaient déjà contraintes à l’abandon deux expéditions chinoises et australiennes.

A ce jour le Norvégien Borge Ousland, parrain de l’expédition Arktos de Mike, reste donc le seul homme a avoir traversé l’océan arctique en solitaire. Il avait parcouru l’an dernier les 800 premiers kilomètres en 52 jours.

Les deux partenaires français de Mike, Groupama Assistance et Andaska, ont immédiatement fait savoir à la femme de Mike qu’ils le soutenaient dans cette épreuve et qu’ils restaient à ses côtés pour la suite de l’expédition.


Dans la même rubrique

Traversée de l’Arctique : Mike Horn continue malgré trois phalanges gelées

Traversée de l’Arctique : L’homme qu’à vu l’homme qu’a vu l’ours

Traversée de l’Arctique : Déjà dix jours de marche pour Mike Horn

Traversée de l’Arctique : Mike Horn contraint de se faire déplacer de 30 km en hélicoptère


A la une