Sea, Sail & Surf news

Du grand large à la plage : L’actualité des sports de glisse depuis 2000

Rolex Miami OCR

Damien Seguin : "j’ai vraiment l’impression d’être chez moi à Miami ! "

samedi 28 janvier 2012Redaction SSS [Source RP]

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Seulement deux semaines après son titre mondial, Damien Seguin confirme sa suprématie en 2.4. C’est en effet avec 25 points d’avance - un gouffre - qu’il s’est imposé sur la Rolex Miami OCR.

« J’ai vraiment l’impression d’être chez moi à Miami » explique le coureur qui s’impose pour la quatrième fois de sa carrière dans les eaux de Floride. « Sur le papier, c’est sûr que ça fait mal mais ça ne traduit pas vraiment ce qu’il s’est passé sur l’eau. Ca bataille beaucoup » relativise le Nantais qui affiche une régularité spectaculaire.

Il a en effet remporté quatre des dix manches au programme de cette semaine et, en dehors d’une manche de 9, a toujours terminé parmi les trois premiers. Grâce à lui, la Marseillaise retentira ce soir lors de la remise des prix et sonnera le happy end d’un séjour américain d’un mois et demi. Après quelques vacances, Damien reprendra la route de l’entraînement dès le mois de mars. Il participera, au mois d’avril à la Semaine Olympique Française, étape française de la coupe du monde.

En Sonar, Bruno Jourdren et son équipage prennent la quatrième place. Xavier Rohart et Pierre-Alexis Ponsot, sélectionnés français en Star, disputeront leur medal race dans les heures à venir. Quatrième du classement général, ils peuvent encore espérer un podium.

Damien Seguin :

« C’est super, je suis vraiment content de gagner ici une quatrième fois, j’ai vraiment l’impression d’être chez moi à Miami ! j’ai bien navigué toute la semaine, je suis resté concentré sur mes objectifs car ce n’est jamais simple d’enchaîner les bonnes performances surtout après avoir gagné le Mondial. L’entente avec Thierry est super, on forme un bon duo pour les échéances à venir... (…)

Sur le papier, c’est sûr que ça fait mal mais ça ne traduit pas vraiment ce qu’il s’est passé sur l’eau. Ca bataille beaucoup. Ma force est d’être très régulier. Même après un mauvais départ, je peux toujours revenir dans les quatre premiers et les autres n’ont pas cette capacité. En revanche, une fois que je suis devant, je creuse et il peut y avoir des écarts. »

Thierry Poirey, entraîneur :

« Tout le monde aura remarqué les points forts de Damien comme sa régularité avec 4 premières places sur 10 manches courues (à part sa 9e place en plus mauvaise manche), sa capacité en cap et en vitesse Vitesse #speedsailing notamment dans le medium, sa détermination à ne rien lâcher aussi bien en position devant que derrière. Miami reste toujours un paradis pour la voile et semble particulièrement convenir à Damien. »

- Info presse Effets Mer


Sonar (10 boats) – 10 races

  • 1. Udo Hessels/Marcel van de Veen/Mischa Rossen (NED) (23)
  • 2. John Robertson/Hannah Stodel/Steve Thomas (GBR) (28)
  • 3. Aleksander Wang-Hansen/ Marie Solberg/Per Eugen Kristiansen (NOR)(31)

Skud-18 (6 boats) – 10 races

  • 1. Daniel Fitzgibbon/Liesl Tesch (AUS) (18)
  • 2. Alexandra Rickham/Niki Birrell (GBR) (19)
  • 3. Jennifer French (St. Petersburg, Fla.)/Jean-Paul Creignou (St. Petersburg, Fla.,USA) (23)

2.4mR (25 boats) – 10 races

  • 1. Damien Seguin (FRA) (17)
  • 2. Paul Tingley (CAN) (42)
  • 3. Barend Kol (NED) (48)


A la une