SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Bouygues Telecom Rip Curl Funboard tour

Les vagues à l’honneur à Carro

Mais seulement 15 poules de validées

samedi 30 mars 2002Information AFF

image 300 x 150
Tout était prêt pour que cette 2e journée du « Bouygues Telecom – Rip Curl Funboard Tour 2002 » soit une belle et grande journée de compétition. Déjà hier après midi, la météo prévoyait du vent fort d’est sud-est pour la nuit (6 à 7 Beaufort, localement 8) avec une mer forte et une houle de 2 mètres, le tout faiblissant légèrement dans le courant de la journée de vendredi.

Fort de cette précieuse information Franck Roguet, le Directeur de Course sur cette étape de Carro, avait anticipé les choses en convoquant les coureurs à 08H00 ce matin, avec un 1er départ possible à 08H30. Le rendez-vous habituel fixé dans les instructions de course est à 09H30, mais il est toujours possible de décaler cet horaire en fonction des nouvelles données météorologiques.

Ce choix s’est avéré judicieux car le vent était bien présent sur le spot ce matin. Après avoir rameuté les troupes disséminées ça et là sur le parking, la première réunion de coureurs se déroule enfin. L’annonce est officielle, aujourd’hui on va courir en vague. C’est l’excitation générale du côté des « lève tard » car ils ont très peu de temps pour se préparer. Les juges sont prêts à officier, les quelques coureurs qui s’entraînent encore quittent définitivement le plan d’eau pour laisser la place à la 1re poule de vague de l’année.

Il est 08H30 quand le drapeau vert est hissé. Du côté de l’organisation Organisation #organisation l’optimisme est de mise, 25 nœuds de vent soufflent sur le spot, les deux mètres de houle annoncées la veille déferlent sur la dalle qui fait face au podium des juges, le show est en route. Seul ombre au tableau, le soleil d’hier s’est complètement perdu dans un ciel gris qui rafraîchit sérieusement l’atmosphère. Même si cette absence de lumière ne facilite pas le travail des photographes et des cameraman du circuit, les objectifs sont braqués vers la mer. Il faut dire qu’il y a de quoi. Sans être non plus extraordinaires, les conditions de navigation offertes permettent aux compétiteurs de s’engager totalement.

Le spectacle est de qualité. Comment pourrait il en être autrement quand on connaît la valeur des windsurfers Français. Les « forward loop », « back loop » et autres « push loop » déchirent un ciel dans lequel le soleil provençal a vraiment du mal à se faire une petite place. Tout est parfait ; enfin presque tout…

Comme par hasard le vent devient extrêmement capricieux. Très vite les compétiteurs doivent jongler avec leurs différents gréements. Le vent n’arrête pas de faire le Yo-Yo tout en ayant quand même une fâcheuse tendance à faiblir. Le Directeur de Course passe son temps à envoyer les poules sur l’eau et à les annuler. A ce jeu Jeu #jeu là seules 15 poules pourront être validées en 10 heures de compétition. Dommage…

Peu importe, il nous reste quand même le souvenir d’une belle épreuve de Freestyle et surtout l’espoir de pouvoir terminer celle de vague au cours des trois prochains jours.


Dans la même rubrique

Championnat de France Funboard / Carro : Julien Taboulet couronné en Freestyle…

CHAMPIONNAT DE FRANCE FUNBOARD : Cap sur la Provence pour une 1re étape à Carro

CEARA WIND FORMULA WINDSURFING WORLD CHAMPIONSHIPS : Kevin Pritchard remporte les championnats du monde de Formula


A la une