SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Extreme Sailing Series

Yann Guichard remporte la 1re étape à Sète

"On est globalement satisfait de ce premier événement"

dimanche 30 mai 2010Redaction SSS [Source RP]

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Final sous haute tension et Tramontane à Sète, où l’équipage de Groupe Edmond de Rothschild a remporté la première épreuve de la saison devant un Oman Sail Masirah particulièrement combatif ce dimanche. The Wave Muscat complète le podium en cet après-midi venté, ayant contraint le comité à ne pas donner le départ de la 21e course, le plan d’eau se ridant sous l’effet d’une brise de 30 nœuds. Les Extreme Sailing Series Extreme Sailing Series #extremesailing ont attiré 16 500 spectateurs sous un soleil radieux, les bateaux ayant assuré le spectacle au ras du Môle Saint-Louis.

C’est sur un plan d’eau que l’on attendait plus mouvementé que la flotte s’est élancée pour ce dernier jour de compétition. Et dans un vent de secteur nord - nord ouest oscillant entre 9 et 12 nœuds, prenant une fois de plus un départ parfait, Groupe Edmond de Rothschild s’adjugeait la première course - comme tous les jours depuis le début de la compétition, ce qui mérite d’être noté - et s’il s’agissait d’un pari, Yann peut désormais passer à la caisse ! D’évidence, la bagarre était plus intense qu’hier, avec notamment des passages de marques extrêmement disputés, et un Loïck Peyron très agressif, reprenant la seconde place au général à l’issue de la manche 17 (seconde du jour). Cette course était remportée par Groupama 40, en pleine lutte pour conforter sa 4e position.

"Les places sur le podium me semblent prises maintenant", expliquait Mike Golding à l’issue de la journée d’hier. "Par contre", poursuivait le skipper britannique, "pour la quatrième place tout est ouvert et nous sommes sur les rangs." De fait, Leigh McMillan parvenait à placer Ecover en seconde position derrière Groupama 40 sur la ligne, profitant de l’empoignade Guichard / Peyron, les deux hommes oubliant quelque peu de se préoccuper des autres adversaires ! Au grand jeu Jeu #jeu du "je contrôle mes rivaux directs", le trio de tête se montrait efficace tandis que la lutte pour les places du milieu de tableau donnait lieu à des options plus tranchées, plus osées. La troisième manche du jour voyait la victoire éclatante d’Ecover - devenu le plus grand rival de Groupama 40 au général, soit dit en passant - tandis que le mano a mano Oman Sail Masirah / Groupe Edmond de Rothschild, respectivement second et troisième ne perdait aucune intensité, à la faveur d’un vent forcissant. On notait la relative perte de vitesse Vitesse #speedsailing de The Wave Muscat, doublé au général par son camarade d’écurie battant le pavillon du Sultanat d’Oman. Paul Campbell-James semblait moins à la fête qu’hier, restant dans le bons coups mais n’affichant pas le même niveau de panache.

La tension montait avec le vent, et les "décollages" intempestifs devenaient de plus en plus fréquents, The Wave Muscat passant très près de la catastrophe lors de la course 19, lors de laquelle "CJ" allait rétrograder de la première à la dernière place suite à un enchaînement de situations mal gérées… Groupe Edmond de Rothschild s’envolait vers sa seconde victoire du jour, suivi comme son ombre par Oman Sail Masirah. La direction de course décidait d’interdir aux 5es hommes d’embarquer pour raisons de sécurité, le vent semblant décidément vouloir se renforcer tardivement mais sûrement. Les risées se faisaient plus insistantes lorsque la manche 20 allait être lancée, et malgré les conditions délicates l’équipage d’Ecover ne se laissait pas démonter, parvenant à passer la marque au vent sans encombre alors que derrière lui un embouteillage se créait. Malgré une pénalité, les passages de bouées étant très chauds, Loïck Peyron revenait du diable vauvert pour terminer troisième derrière Groupe Edmond de Rothschild, construisant sa victoire manche après manche, tandis qu’Ecover s’offrait une seconde première place ce jour ! Groupama 40, par contraste, terminait dernier suite à une série de croisements défavorables - situation d’autant plus calamiteuse que la course suivante était annulée pour cause de vent trop soutenu ! Conséquence directe ? On doublait donc les points, une véritable aubaine pour les troupes de Mike Golding… Au général, Groupe Edmond de Rothschild triomphe donc suivi d’Oman Sail Masirah, de The Wave Muscat et en 4e position, effectuant la bonne oprétaion du jour, d’Ecover. Groupama 40 termine à la 5e place, descendant d’une marche par rapport à hier, tandis que derrière Cammas pointent.

A l’instar de leur performance inaugurale en 2009, les hommes de Groupe Edmond de Rothschild se posent en grands favoris de la saison, même si la menace Masirah est à prendre très très au sérieux. Yann Guichard revient pour nous sur cette belle victoire : "On a vraiment bien navigué aujourd’hui ! La dernière manche était assez mal partie, mais on a réussi à trouver un petit trou de souris pour revenir. On est globalement satisfait de ce premier événement, comme je le répète souvent il faut essayer de rester régulier et faire le moins d’erreur possible. Je voudrais dire un grand merci à mes équipiers parce que comme le disait Loïck (Oman Sail Masirah), sans eux, on fait rien. J’ai parfois mis le bateau dans des situations délicates mais avec de tels équipiers ça passe sans problème alors un grand merci à eux."

- Press info OC Events / www.extremesailingseries.com



A la une