SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Key West - Cuba

Défi demi réussi pour Martin Gaveriaux

90 km vers La Havane en 9 heures de navigation

mercredi 3 février 2010Christophe Guigueno

En raison de l’embarqgo et d’un manque de papiers, Martin Gaveriaux n’a pu naviguer vers Cuba que sur une distance de 90 Km ce qui explique son parcours raccourci. Mission à demi-réussie donc et partie remise pour le planchiste lorientais qui revient, sur son blog, sur son aventure Aventure sur les traces d’Arnaud de Rosnay.

- Martin Gaveriaux, sur son blog : "J’ai quitté Key West hier matin, à 6h30 heure locale, avant le lever du jour et sous de belles averses. Je suis allé retrouver, équipé de ma planche à voile olympique RSX, le capitaine du bateau accompagnateur et mon ami Sébastien, responsable logistique et images, à la pointe Sud-Ouest de Key West pour un départ en direction de La Havane vers 7h00 heure locale, soit 12h00 GMT.

Les douaniers de Key West m’ont fait part, lors de mon premier passage à Key West il y a 10 jours, du fait qu’il avaient besoin d’un papier officiel supplémentaire provenant du "Department of The Treasury" à Washington pour me laisser réaliser mon projet de traversée entre Key West et La Havane. L’ambassade des Etats-Unis à Paris, auprès de laquelle j’ai fait faire un visa spécialement pour ce projet de traversée et à laquelle j’ai présenté tous les détails de mon projet, ne m’avait à aucun moment indiqué cela. Les demandes d’autorisation auprès des autorités américaines demandant un certain temps, en particulier les dérogations liées à l’embargo que les Etats-Unis exercent envers Cuba, j’ai été contraint de modifier mon parcours car il m’était alors impossible d’entrer dans les eaux cubaines (venant des Etats-Unis), de manière officielle du moins. Le problème provient bien des Etats-Unis, et non de Cuba.

Nous avons alors convenu, avec le capitaine du bateau qui allait m’accompagner, de parcourir une distance n’excédant pas 100 km depuis Key West. Et j’ai même envisager de faire l’aller et le retour si les conditions me le permettaient.

Malheureusement, la pluie fut consistente hier et a perturbé notablement les conditions de vent annoncées : je devais bénéficier d’une quinzaine de noeuds de vent tout au long du parcours, et c’est finalement un vent de 5 à 13 noeuds avec lequel j’ai dû avancer hier.

Ma progression a été vraiment plus lente que prévu, mais j’étais déterminé et j’ai ainsi navigué durant 9 heures et parcouru environ 90 km en direction de La Havane. Le capitaine du bateau m’a alors fait signe de m’arrêter de façon à rentrer juste avant la nuit à Key West.

Je suis bien sûr déçu d’avoir été privé d’arrivée à Cuba cette fois-ci et il est certain que j’aurais eu besoin de plus de 4 mois pour, finalement, en avoir le droit.

Je n’ai pas eu beaucoup de chance pour les conditions météo également car, bien qu’ayant bénéficié de l’aide de Christian Dumard pour le choix du moment du départ, le vent a été capricieux hier et ce n’était pas prévu.

L’expérience aura tout de même été un super moment, j’ai failli passer sur une raie manta, observé un requin passer à deux reprises à mes côtés, vu une tortue et des centaines de poissons volants, navigué dans le Gulf Stream avec 2 à 3 noeuds de courant, et pendant neuf heures de rang depuis Key West, pour ne parler que de la seule journée d’hier seulement.

J’ai un peu mal aux mains aujourd’hui (notamment à cause de l’humidité liée à la pluie), mais autrement j’ai bien supporté cette longue navigation tant physiquement que nerveusement !

Je reviendrai faire cette traversée, dès que j’obtiendrai une autorisation spécifique de la part des autorités américaines vis-à-vis de l’embargo (c’est finalement l’embargo qui a empêché le bon déroulement de mon projet), ou alors quand cet embargo cessera au cas où les autorités resteraient figées d’ici-là.

L’autre solution serait de réaliser ce parcours non officiellement, mais les risques sont nombreux car la zone est très surveillée et ce n’est pas ce que je souhaite.

Je viens de réaliser un très bon entraînement et, mise à part l’autorisation liée à l’embargo, tout est quasiment prêt pour le prochain départ !"

- Info http://martin-defis.blogspot.com / www.uningenieurdedefi.com
- Carte www.trackwave.fr


Dans la même rubrique

Funboard : Martin Gavériaux veut rallier Cuba depuis Key West

France Espoirs Extrême Glisse : Alice Aruktin et Paul Frick titrés à Brutal Beach

Longue distance Funboard : Pierre Mortefon s’impose lors de la Transjaï

Championnat de France de Funboard : Marion Raïsi et Nicolas Reynes champions 2008


A la une