SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Transat 650

Départ rochelais à sensation pour les minis !

Seb Rogues blessé rentre au port • Mauvaise bouée de dégagement

dimanche 13 septembre 2009Christophe Guigueno

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Le départ de la mini a été donné à 14h17 devant La Rochelle. Un départ plein de sensation pour les skippers. En plus de la tension de partir dans 15-20 nœuds de nord-est, une bouée de dégagement mal identifiée a coûté quelques minutes aux imprudents qui ont enroulé une marque de zone de sécurité au lieu de la bonne bouée…

Il y avait beaucoup de monde sur le plan d’eau de La Rochelle pour admirer le départ des 85 solitaires en route vers Madère. Pendant plus d’une heure, les skippers ont dû faire attention pour tirer des bords à proximité de la zone de départ tout en sillonnant entre les très nombreux bateaux spectateurs venus les encourager.

A 14h17, le comité de course à ouvert la ligne, lançant les minis vers une bouée de dégagement mouillée 1,7 milles dans l’axe du vent. Hélas, cette bouée de forme tétraédrique de couleur rouge était une copie identique des 4 bouées délimitant une zone de sécurité de forme tétraédrique aussi mais orange. Même si les skippers avaient la position GPS de cette marque à laisser à bâbord, un premier mini a enroulé une marque orange où stationnait de nombreux bateaux accompagnateurs. Erreur ! Pierre Brasseur, Bertrand Delesne, Nicolas Boidevezi sont parmi les premiers à envoyer le spinnaker et à filer vers le large. Nombre de skippers les imitent… avant que l’on entende à la VHF un message laconique : « des minis ont enroulé la mauvaise bouée de dégagement ! »

Trop tard ! Les leaders filent pleine balle vers le large ! Le spi jaune de Bertrand Delesne file déjà vers l’horizon alors que les premiers skippers qui ont entendu le message VHF commencent à affaler leur spi pour faire demi-tour et rejoindre la bonne bouée de dégagement. Il faudra une bonne demi-heure pour que le spi jaune disparaisse et que le leader de cette phase de départ ne fasse demi-tour à son tour.

Du coup, c’est dans un véritable imbroglio qu’a commencé cette édition de la Charente Maritime – Bahia Transat 650. Les premiers seront les derniers… ou inversement. Telle est la leçon de ce départ puisque parmi les derniers à enrouler la bonne bouée de dégagement, on retrouve les grands favoris de la course en prototype comme Thomas Ruyant, Olivier Avram, Sébastien Picault ou Bertrand Delesne… « Le vainqueur de la mini a toujours passé la bouée de dégagement dans les 20 premiers » confiait Denis Hugues au photographe Guillaume Grange, la veille du départ… Une règle qui ne devrait pas se répéter cette année.

A noter l’incident de course entre deux minis sur la phase de départ qui a causé le retour au port de Sébastien Rogues. Lors du choc, le Pogo 2 de Seb a été troué et le front du skipper est orné d’une belle bosse. Dépité, Seb a confié son mini à son équipe technique et espère reprendre la mer dans la soirée…

Christophe Guigueno


Voir en ligne : Photos Guillaume Grange / audialog.com



A la une