SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Transat 650

Thomas Ruyant : "L’idée est de monter sur le podium"

"Je pense que les écarts seront faibles à l’arrivée"

mardi 18 août 2009Redaction SSS [Source RP]

A moins d’un mois du départ de la Charente-Maritime / Bahia Transat 6.50, Thomas Ruyant, skipper du voilier « Faber France » est en pleine préparation technique de son prototype. Le jeune Dunkerquois sera au départ de sa seconde transatlantique en solitaire et en Mini 6.50 le 13 septembre, direction Madère puis Salvador de Bahia au Brésil.

Ou en es-tu dans ta préparation technique et sportive ?

Le bateau est en chantier chez AMCO à Saint-Philibert. Il sera remis à l’eau fin août. Nous n’avons pas fait d’évolution technique importante par rapport aux modifications hivernales. C’est vraiment de l’entretien. Nous le mettons, tout de même, en configuration transatlantique. J’ai, par exemple, greffer des sièges sur le puit de quille et ajouter des rangements pour les cartes. Nous avons également vérifié toutes les bagues de safran et de quille.

Je m’occupe aussi de nombreux petits détails comme l’embarquement de vêtements spécifiques pour la mer (dessous et dessus) et des lyophilisés. Nous avons également travaillé sur les voiles avec All Purpose. Enfin, je pratique beaucoup le kitesurf à Lorient ou à Dunkerque, une bonne préparation physique.

Quels sont tes objectifs sur cette transat 6.50 ?

L’idée est de monter sur le podium. J’ai essayé ces derniers temps de ne rien laisser au hasard dans ma préparation et sur l’eau. J’ai notamment été à un stage météo à dunkerque mi-juillet avec Jean-Yves Bernot en professeur. Cela m’a permis d’approfondir de nombreux sujets en matière de navigation. Si je ne casse pas, ça va glisser. En tout cas, il y aura un plateau de bon niveau au départ de la course avec des skippers performants et des prototypes qui sont très proches en vitesse. Je pense que les écarts seront faibles à l’arrivée.

Tu as gagné le Tour de France à la voile avec « Courrier Dunkerque » en juillet, Thomas était navigateur lors des premières étapes, une bonne expérience ?

C’était un honneur pour moi de naviguer avec l’un des équipages français les plus performants actuellement. Cela fait du bien de changer de support et d’évoluer en équipage. Il y a évidemment plus de partage et cela fait progresser dans tous les compartiments. Je pense à la préparation des navigations à terre, la prise d’informations météos…

« Faber France », spécialiste français de la fabrication et la distribution de drapeaux, ton partenaire depuis 4 ans, fêtera au départ de la Transat 6.50 ses 20 ans. Un petit mot ?

J’ai beaucoup d’affection pour les salariés et les dirigeants de « Faber France ». Ils me suivent toute l’année avec passion. Je suis en quelque sorte devenu un ambassadeur de « Faber France » sur tout le littoral français. Il faut dire qu’il y a beaucoup de pavoisement au départ des courses à la voile et sur les plages l’été ! « Faber France » est avec moi depuis quatre années. Sans eux, je n’aurais pas réalisé cette aventure en 6.50. Je tiens aussi à remercier franchement la Communauté Urbaine de Dunkerque qui est arrivé dans mon projet l’année dernière. C’était très important pour moi d’avoir un partenaire aux couleurs de mon territoire d’origine. Je suis Dunkerquois et fier de l’être.

Le palmarès de Thomas en bref

- Vainqueur du Mini-Fastnet 2008 avec Yann Riou
- Vainqueur de l’Open Demi-Clé 2008
- Vainqueur de la Mini-Barcelona 2008
- Vainqueur de la Pornichet Select 6.50 2009
- Vainqueur du Spi Ouest France 2009 avec « Courrier Dunkerque »
- Vainqueur du Mini-Pavois 2009
- Troisième du Trophée Marie-Agnés Péron 2009
- Second de la Chrono 6.50 2009
- Cinquième du Mini-Fastnet 2009
- 23e de la Transat 6.50 2007

- Info presse T.Blondel / www.thomasruyant.com



A la une