SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Mini-Fastnet

Démâtage, collision et abandons au Fastnet

Les premiers minis de retour jeudi matin à Douarnenez

mercredi 17 juin 2009Information PIPOF.com

Après le coup de vent de la nuit, les navigateurs ont soit repris leur course vers Douarnenez Douarnenez #Douarnenez , soit pansé leurs plaies. Un voilier a démâté à l’approche du Fastnet, deux sont entrés en collision, d’autres ont fait demi-tour ou abandonné. En tête de course, Stéphane Le Diraison & Yann Riou devancent toujours Sébastien Picault & Laurent Bourguès (Kickers) et sont attendus en début de matinée dans le port breton. Peut-être dans les temps du record Record #sailingrecord . En série, Lionel Rubio de Teran & Nicolas Bunoust (accent21.org) sont sous la menace de Sébastien Rogues & Mathieu Souben (Eole Generation – GDF SUEZ).

Le vent est monté dans la nuit de mardi à mercredi alors que les minis 650 enroulaient le phare du Fastnet. Avec 35 à 40 nœuds de vent enregistrés par les bateaux accompagnateurs, la flotte des concurrents a été mise à rude épreuve. Pour Guillaume et Laurent Bonniot, l’aventure Aventure s’est même terminée à Baltimore. Leur proto « A.S.I.-Metric » a démâté dans le coup de vent alors qu’il n’était plus qu’à une dizaine de milles du Fastnet. « D’après un bateau accompagnateur qui est parvenu à les joindre » explique Philippe Coatmeur, le directeur de course, « une grosse vague a couché le bateau. Ils ont été expulsés mais heureusement, ils étaient harnachés. Avec la grand-voile sous l’eau d’un côté et la quille de l’autre, le mât a finalement cassé. Ils ont alors appelé les Coast Guards à la VHF, sans déclancher leur balise de détresse et ont pu être secourus. Ils étudient maintenant la possibilité de revenir en France sous gréement de fortune ou de réparer leur bateau sur place. »

Plus spectaculaire, deux bateaux se sont heurtés entre 4 et 5 heures du matin… L’incroyable est arrivé alors que Yann Sassy et Loïc Le Garrec venaient de passer le Fastnet et remis le cap vers Douarnenez Douarnenez #Douarnenez . C’est alors que leur mini « Traiteur de Paris » a croisé la route d’un petit « Kolibri ». Mais le Dingo 1 de Yann et Loïc s’est trouvé un peu trop près du nouveau Dingo 2 de Marc Becquet et Louis-Marie Billot qui, lui, faisait route vers le Fastnet. Résultat : crash-box remplie d’eau pour l’un et stand-by le temps d’évaluer les dégâts pour l’autre. Depuis, les deux équipages ont repris la route vers Douarnenez Douarnenez #Douarnenez . À distance l’un de l’autre. Mais sans voir le phare pour Marc et Louis-Marie.

D’autres dégâts sont encore à déplorer. « C2o » de Marine Marine Marine nationale Fuerstein & Benoît Lenglet s’est arrêté à Kinsale. Ralingue de grand-voile cassée. Les Espagnols Anna Corbella & Jaime Mumbru (Ulisse) s’arrêtent à Cork. Rozenn Le Garrec et Anne-Laure Bertin (Alakaluf) et sans doute Serge Bertrand et Fabrice Guyon (Minimum) ont fait demi-tour.

Pendant, ce temps, la course continue vers l’arrivée où les premiers sont attendus en matinée. Le record Record #sailingrecord de l’épreuve tient en 3 jours et 20 heures. Il faudrait que le premier mini coupe la ligne d’arrivée avant 8 heures pour le battre. Possible si le vent reste de la partie ; ce qui ne devrait pas être le cas dans la nuit à l’approche de la Bretagne.

En tête de course, Stéphane Le Diraison & Yann Riou (Cultisol – Marins Sans Frontières) poursuivent leur mainmise sur la course. Premiers au Fastnet mardi soir, ils devancent toujours Sébastien Picault & Laurent Bourguès (Kickers). Les deux minis rouges profitent du vent portant pour filer entre 8 et 10 nœuds sur la route directe. Derrière eux, le groupe de chasse est emmené par Bertrand Delesne & Sam Manuard (Entreprendre Durablement). Ils sont sept prototypes dans ce peloton à tenter de combler leur retard avant la ligne d’arrivée. Plus à l’Est, trois équipages ont choisi de s’éloigner de la route pour aller chercher un vent légèrement plus fort à l’approche des Scilly et tenter d’accélérer sur les derniers milles vers le Finistère. Ce trio est emmené par les Hollandais Jörg Riechers & Lulca Baebler. Mercredi soir, ils étaient d’ailleurs les plus rapides de la flotte…

Du côté des séries, la bataille est tout aussi intense. Les premiers à passer le phare du Fastnet à une heure du matin étaient Davy Beaudart & Sébastien Mesure à bord du Pogo 2 « Port à sec Guy Beaudart ». Mais un problème est survenu à bord peu de temps après et ils ont perdu de précieux milles sur leurs concurrents. Ce sont ainsi Lionel Rubio de Teran & Nicolas Bunoust (accent21.org) qui ont pris le relais. Ils mènent le groupe des bateaux de séries à quelque 50 milles du premier prototype. Dans leur sillage, Sébastien Rogues & Matthieu Souben (Eole Generation – GDF SUEZ), pourtant dixièmes à Wolf Rock à l’aller, se sont hissés à la deuxième place et étaient les plus rapides avant la dernière nuit en mer. Troisièmes, Davy & Sébastien n’ont pas baissé les bras pour autant et restent menaçants par l’Est alors qu’à l’ouest, Charly Dalin et l’Anglais Nick Bubb (charliedalin.com) et Luce Molinier & Bertrand Castelnérac (No War), Yann Sassy & Loïc Le Garrec ou encore Pierre Rolland & Thomas Cardrin (Marée Haute) peuvent encore viser le podium…

- Christophe Guigueno / Winches Club de Douarnenez / www.winchesclub.com
- Cartographie : http://winchesclub.geovoile.com/minifastnet/2009/



A la une