Sea, Sail & Surf

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Audi Med Cup

Dean Barker maître des TP52 à Marseille

Paolo Cian s’impose dans la catégorie des GP42

dimanche 14 juin 2009Redaction SSS [Source RP]

Emirates Team New Zealand décroche dimanche à Marseille une victoire qui leur était promise depuis les premiers jours de course. Ce faisant, Dean Barker et son groupe prennent largement la tête du circuit Audi MedCup devant Quantum et Matador. Même vent de réussite pour Roma en GP 42. Paolo Cian et son équipage italien font en France d’une pierre deux coups : le Trophée de Marseille et le classement général du Circuit. Prochain rendez-vous à Cagliari du 20 au 25 juillet pour le Trophée de Région de Sardaigne.

« Notre but », confiait un Grant Dalton archi confiant ce matin, « c’est d’engranger aujourd’hui un maximum de points ». Le Trophée de Marseille n’est en effet qu’un objectif intermédiaire pour Emirates Team New Zealand qui vise une victoire sur la saison 2009. De fait, depuis 2007 à Portimao, aucune équipe n’avait été aussi dominatrice. Dean Barker et ses hommes empochent ce Trophée de Marseille forts de 4 victoires sur les 10 manches disputées. Ils prennent donc logiquement la tête du Circuit Audi MedCup devant Quantum Racing (USA) et Matador (ARG). Ces deux poursuivants ont également été leurs principaux adversaires sur le plan d’eau marseillais. Capables tout deux de très belles performances, ils ont toutefois été trop irréguliers pour menacer vraiment le monocoque rouge et noir. Les Kiwis ont en effet pris les commandes de cette épreuve dès le premier jour de course et ils n’ont dès lors jamais été inquiétés. Que ce soit dans le petit temps ou la brise (jeudi et vendredi), et quel que soit le format du parcours. La plus grande force des hommes de l’hémisphère sud, outre leur souci du moindre détail et leur stoïcisme à toute épreuve, réside probablement dans la cohésion de l’équipage, soudé par plusieurs campagnes de l’America’s Cup America's Cup #AmericasCup . Voilà une des clés de leur réussite.

Les autres enseignements de ce Trophée de Marseille sont la percée des Russes de Synergy ou encore la bonne santé des Portugais de Bigamist. A noter, également, la belle progression de Bribón. Thierry Peponnet, Albert Jacobsoone, Gilles André et Sidney Gavignet, les quatre français du bord, terminent cinquièmes à domicile. C’est l’objectif que s’était fixé cet équipage naviguant sous pavillon espagnol, après la déception d’Alicante. Ce matin avant de quitter les pontons du Vieux Port de Marseille, Thierry Peponnet avait raison d’avoir confiance : « Je me sens de mieux en mieux à la barre et nous avons progressé. Pour le moment, il y a du positif dans le comportement du bateau, nous arrivons à mieux nous adapter aux changements de vent, nous sommes davantage dans le coup. Maintenant il faut être plus régulier et éviter les quelques grosses erreurs comme hier dans un départ ».

Au registre des petites déceptions, Artemis n’a pas été à la hauteur de sa réputation. Mais nul doute que Torbjorn Tornqvist et Russell Coutts se rattraperont dans un peu plus d’un mois à Cagliari, troisième des cinq étapes du Circuit.

GP 42 Series : le sacre de Roma

Du côté des GP 42, les Italiens de Roma signent une victoire amplement méritée. Ils ont eux aussi dominé les débats en rade Sud et remporté quatre des neuf manches disputées. Ils partagent le podium avec deux équipages Espagnols : Islas Canarias et Caser-Endesa. Paolo Cian et son équipe font coup double puisqu’ils se hissent en tête du classement Audi MedCup, toujours devant Islas Canarias et leurs compatriotes d’Airis. Ces derniers n’ont pas eu de chance à Marseille où ils ont dû abandonner deux manches pour cause de pataras cassé.


- Kevin Hall, navigateur d’Emirates Team New Zealand (en français dans le texte) : « Le match de rugby d’hier nous avait contrarié alors il était très important de bien faire ici à Marseille ! Cette dernière manche était difficile, Quantum était devant nous, on a raté une bascule. Mais le dernier bord de vent arrière s’est bien déroulé. Il y a encore trois étapes sur le circuit et nous avons encore du travail. Nous devons encore améliorer les voiles, le fonctionnement de la cellule arrière, il y a beaucoup à faire… Mais aujourd’hui, nous sommes satisfaits. Sinon, le plan d’eau était génial. J’espère qu’on reviendra l’année prochaine. »

- Grant Dalton, pied de mât d’Emirates Team New Zealand : « J’adore cet endroit. Marseille a toujours été bien pour moi. On avait très bien marché ici dans le premier Acte de l’America’s Cup America's Cup #AmericasCup  ; il y a eu The Race bien sur et maintenant, le trophée de Marseille… ce serait bien qu’il y ait plus de régates en France ! »

- Terry Hutchinson, barreur et skipper de Quantum Racing : « Ils (Emirates) ont eu une super semaine. Hier et aujourd’hui, ils ont réussi leur dernier bord de portant et se sont débrouillés pour doubler pas mal de bateaux. Notre objectif aujourd’hui était de conserver notre deuxième place, et de leur reprendre des points au classement du Circuit, ce que nous avons fait. Il reste encore 30 régates. S’ils continuent à naviguer tout le temps comme ça, ça va être difficile de les battre. Mais s’ils flanchent, Artemis, Bigamist, Matador ou nous, serons capables de leur voler la vedette. »

- Guillermo Parada, barreur de Matador : « Nous avons vraiment hâte d’être à Cagliari pour réduire l’écart avec Emirates Team New Zealand. Nous pensons toujours que rien n’est joué avant la fin de la saison. Nous allons réunir l’équipage pour nous entrainer une semaine avant Cagliari, nous allons donc naviguer tous en semble une dizaine de jours… Nous n’allons pas faire de grosse modification, juste quelques voiles neuves, quelques réglages. Les Kiwis ont 18 points d’avance sur nous, et la moitié de ces points, nous les avons perdus dans la régate côtière. Ils ont juste eu une super semaine et si nous n’avions pas cassé pendant le côtier, ça aurait été aussi notre cas. »

- Paolo Cian, barreur et skipper de Roma : « C’est une victoire fantastique pour nous, une vraie preuve de la force de notre équipe. Bien sur, nous devons encore progresser un peu dans certains secteurs, mais nous pensons que nous sommes plus rapides que jamais, alors nous sommes plutôt contents des modifications que nous avons opérées sur le bateau et les voiles. »

- Info presse Audi MedCup / www.medcup.org


Circuit Audi MedCup 2009 • Trophée de Marseille

TP52 Series • Classement général (10 manches)
- 1. Emirates Team New Zealand (NZL), 1+3+1+2+1+2+4,5+6+1+6= 27.5 points
- 2. Quantum Racing (USA), 8+5+2+6+3+1+1,5+3+8+4= 41,5 points
- 3. Matador (ARG), 2+6+4+1+2+5+16,5+4+4+3= 47,5 points
- 4. Bigamist (POR), 5+4+6+3+10+4+10,5+2+10+1= 55,5 points
- 5. Bribón (ESP), 6+1+5+10+4+8+7,5+5+11+5= 62,5 points

GP42 Series • Classement général (9 manches)
- 1. Roma (ITA), 1+2+1+3+1+2+1+3+3= 17 points
- 2. Islas Canarias Puerto Calero (ESP), 2+1+3+1+5+4+4+2+1= 23 points
- 3. Caser-Endesa (ESP), 3+3+4+5+2+1+3+4+2= 27 points
- 4. Turismo Madrid (ESP), 4+4+2+4+3+3+6+5+4= 35 points
- 5. Airis (ITA), 5+7(DNF)+7(DNF)+2+4+5+2+1+5= 38 points

Audi MedCup Circuit 2009 • Classement général (après 2 étapes)

TP52 Series
- 1. Emirates Team New Zealand (NZL), 38+27,5= 65.5 points
- 2. Quantum Racing (USA), 40+41,5= 81,5 points
- 3. Matador (ARG), 36+47,5= 83,5 points
- 4. Artemis (SWE), 37+62,5= 99,5 points
- 5. Bigamist (POR), 46+55,5= 101,5 points

GP42 Series
- 1. Roma (ITA), 22+17= 39 points
- 2. Islas Canarias Puerto Calero (ESP), 20+23= 43 points
- 3. Airis (ITA), 21+38= 59 points
- 4. Caser-Endesa (ESP), 33+27= 60 points
- 5. Turismo Madrid (ESP), 35+35= 70 points



A la une