SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Record de l’Atlantique

Cammas place file le Ruban Bleu en 100 heures

4 jours 03 heures 57 minutes 54 secondes pour le géant Groupama 3

mardi 24 juillet 2007Redaction SSS [Source RP]

Franck Cammas et ses neuf équipiers ont battu le record Record #sailingrecord de la traversée de l’Atlantique en 4 jours 03 heures 57 minutes 54 secondes (temps en cours d’homologation), à la moyenne de 28,65 nœuds sur les 2 925 milles du parcours. Groupama 3 a passé la ligne d’arrivée devant le cap Lizard ce mardi en à 00 heure 00 minute 49 secondes (heure française), améliorant le temps de Bruno Peyron (4j 08h 23’ 54’’) de 4 heures et 26 minutes.

Le trimaran géant n’a pourtant pas eu des conditions idéales pour ce record Record #sailingrecord historique, établi officiellement la première fois le 11 juin 1905 par la goélette Atlantic menée par le légendaire Charlie Barr. Depuis 102 ans, ce temps de référence a été battu neuf fois par des multicoques mais la progression des vitesses a quasiment été multipliée par trois ! Groupama 3 a en effet tenu une moyenne assourdissante de plus de 28,6 nœuds pendant plus de quatre jours… Un niveau inimaginable il y a seulement dix ans puisque supérieur aux paquebots qui traversent encore l’Atlantique à ce jour.

Comme pour les perchistes, la barre est devenue de plus en plus difficile à franchir et pourtant, Franck Cammas et son équipage savent déjà qu’ils peuvent descendre en dessous des fatidiques quatre jours pour traverser l’océan ! Charlie Barr avait marqué son temps en maintenant une moyenne de plus de dix nœuds en 1905 : Groupama 3 a déjà frisé les trente nœuds sur un peu plus de quatre jours de mer… Et pourtant, le trimaran géant a quitté New York en dernier recours puisque le programme du maxi multicoque imposait de rentrer en Europe avant le 25 juillet après un stand-by dès le 11 juin.

Ainsi la situation météorologique au départ le jeudi 19 juillet à 20h 02m 55s devant le phare d’Ambrose Light (New York) ne proposait qu’une fenêtre très étroite pour espérer être dans les temps et surtout laissait entendre que l’évolution sur l’Atlantique n’était pas totalement clarifiée : une dépression pour partir, un anticyclone à longer sur sa bordure Nord qui obligeait à se détourner de la route directe, une perturbation à suivre avec un flux de Nord incertain quant à sa force pour terminer le parcours… Mais si Groupama 3 a dû rallonger sa trajectoire par rapport au précédent record Record #sailingrecord de Bruno Peyron, la configuration s’est finalement enchaînée de façon favorable pour Franck Cammas et son équipage qui se sont vus contraints de mener en permanence à son maximum le trimaran géant. Ainsi, les dix hommes ont terminé les derniers milles en Manche à plus de 29 nœuds pour grappiller encore des minutes sur leur temps de parcours…

Départ : Fenêtre étroite…
- Jeudi 19 juillet à 20h 02m 55s (heure française)
- Position : 40° 26,9 Nord – 73° 47,9 Ouest
- Distance restant à parcourir : 2 865 milles
- Groupama 3 s’élance en milieu d’après-midi (heure USA) dans un flux de Sud-Ouest d’une vingtaine de nœuds forcissant progressivement. Le brouillard est au rendez-vous, imposant une veille permanente pour surveiller le trafic maritime mais la mer plate sur les bancs de Terre-Neuve permet à l’équipage d’allonger la foulée à plus de trente nœuds de moyenne.

Jour 1 : 794 milles en 24 heures 24 heures Record de distance parcourue sur 24 heures  !
- Vendredi 20 juillet à 20h 06m 00s (heure française)
- Position : 45° 08,28 Nord – 57° 05,12 Ouest
- Distance restant à parcourir : 2 079 milles
- Distance parcourue en 24h : 784,4 milles
- Vitesse Vitesse #speedsailing moyenne sur 24h : 32,7 nœuds
- Ecart par rapport au temps de référence : avance de 54,8 milles
- Cette première journée de mer est excellente puisque Groupama 3 explose le record de distance en 24 heures 24 heures Record de distance parcourue sur 24 heures détenu précédemment par Orange II : 794 milles qui ont malheureusement raison du foil Foil #foil bâbord, obligeant l’équipage à lever un peu le pied pour préserver le trimaran géant dans une mer qui se forme et une brise qui bascule doucement au secteur Ouest.

Jour 2 : Gérer l’empannage…
- Samedi 21 juillet à 20h 02m 00s (heure française)
- Position : 45° 29,76 Nord – 41° 08,4 Ouest
- Distance restant à parcourir : 1 460 milles
- Distance parcourue en 24h : 672 milles
- Vitesse Vitesse #speedsailing moyenne sur 24h : 28,0 nœuds
- Ecart par rapport au temps de référence : retard de 54,6 milles
- En glissant le long de la bordure septentrionale de l’anticyclone des Açores, Groupama 3 doit incurver sa route vers le Sud-Est, ce qui rallonge sensiblement sa trajectoire. Le moment de l’empannage est capital pour accrocher la bascule de secteur Nord Ouest mais l’avance acquise la veille fond comme neige Neige #snow au soleil au point que Franck Cammas et son équipage ont perdu plus de cent milles…

Jour 3 : Maintenir le rythme
- Dimanche 22 juillet à 20h 04m 00s (heure française)
- Position : 49° 05,56 Nord – 24° 25,36 Ouest
- Distance restant à parcourir : 748 milles
- Distance parcourue en 24h : 707,1 milles
- Vitesse moyenne sur 24h : 29,5 nœuds
- Ecart par rapport au temps de référence : retard de 49,4 milles
- Le vent est passé au secteur Nord Ouest et Groupama 3 peut retrouver son rythme de « croisière » à près de trente nœuds de moyenne… Les conditions de vie à bord sont toujours aussi dures au point que les bannettes ne résistent pas aux vibrations du bateau dans la mer. L’écart par rapport au temps de référence se maintient, ce qui laisse augurer d’une amélioration du record parce que Bruno Peyron avait connu quelques difficultés en 2006, à terminer le parcours avant d’entrer en Manche.

Jour 4 : Avantage service
- Lundi 23 juillet à 20h 04m 00s (heure française)
- Position : 49° 51,28 Nord – 8° 05,44 Ouest
- Distance restant à parcourir : 112 milles
- Distance parcourue en 24h : 637,1 milles
- Vitesse moyenne sur 24h : 26,5 nœuds
- Ecart par rapport au temps de référence : avance de 21,7 milles
- Les hommes de Groupama 3 ne lâchent rien et continuent à mener le trimaran à son maximum malgré une mer qui devient très dure et très chaotique. Dans un vent qui tourne au Nord à plus de 25 nœuds, le trimaran comble son retard et retrouve même son avance qui lui permet d’envisager de battre le record. Mais l’objectif de l’équipage est avant tout de préserver le matériel qui souffre durement à plus de vingt-cinq nœuds de moyenne.

Arrivée : Moins de cent heures !
- Mardi 24 juillet à 00h 00m 54s
- Position : 49° 54,8 Nord – 5° 11 Ouest
- Distance à parcourir : 0 mille
- Ecart par rapport au temps de référence : avance de 70,1 milles
- La fin de parcours reste favorable avec enfin une mer qui se calme et la possibilité de retrouver les vitesses « normales » de Groupama 3 : près de trente nœuds pour avaler cette entrée en Manche !

Info presse Welcome On Board


Voir en ligne : www.cammas-groupama.com


Les hommes de l’exploit
- Franck Cammas - Skipper / Chef de quart / Barreur
- Franck Proffit - Chef de quart / Barreur / Responsable opérationnel et voiles
- Steve Ravussin -Chef de quart / Barreur / Responsable vidéo, nourriture et stratification
- Frédéric Le Peutrec - Deuxième Barreur
- Bruno Jeanjean – N°1
- Sébastien Audigane - Deuxième Barreur / Responsable médical, prise de vue
- Yann Guichard - Deuxième Barreur
- Ronan Le Goff – N°1 / Responsable vidéo et cordages
- Loïc Le Mignon – N°1 / Responsable accastillage et mât, prise de vue
- Pascal Blouin (hors quart)
- A terre : Jean-Yves Bernot / Routeur

Les chiffres à retenir
- Groupama 3, nouveau détenteur de la Traversée de l’Atlantique Nord (New York – Cap Lizard)
- Nouveau temps de référence : 4 jours 3 heures 57 minutes et 54 secondes (Temps de course sous réserve d’homologation du WSSRC – en cours)
- Départ de New York – jeudi 19 juillet à 18h02’ 55’’TU (20h02’55’’ / heure française)
- Arrivée à Lizard – lundi 23 juillet à 22h00’49’’TU (mardi 24/07 00h00’49’’/ heure française)
- Distance parcourue : 2 925 milles - Vitesse moyenne : 28,65nœuds

Précédent record (Bruno Peyron à bord du maxi-catamaran Orange 2) :4 jours 8 heures 23 minutes et 54 secondes, à la vitesse moyenne de 28 nœuds.



A la une