SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Record de l’Atlantique

Bruno Peyron : "une performance qui ne doit rien au hasard"

"L’un de nous franchira bientôt la barre des 800 milles parcourus en 24 heures"

lundi 23 juillet 2007Redaction SSS [Source RP]

Déjà détenteur de deux records depuis le début de l’année (La Route de la Découverte et le Record Record #sailingrecord entre Miami-New York), Franck Cammas et l’équipage du maxi-trimaran Groupama 3 sont en passe de battre le prestigieux record Record #sailingrecord de la traversée de l’Atlantique nord, entre New York et le Cap Lizard (pointe sud-ouest de l’Angleterre). Dès la première journée de course, l’équipage de Groupama 3 avait ravi à Bruno Peyron (Orange II), le record de la plus grande distance parcourue en 24 heures 24 heures Record de distance parcourue sur 24 heures , parcourant 795 milles en 24 heures 24 heures Record de distance parcourue sur 24 heures , à plus de 33 noeuds de moyenne. Réactions de Bruno Peyron [ndr : avant l’arrivée de Groupama 3].

Groupama 3 a quitté New York jeudi 19 juillet à 18h 02’ 55’’ TU pour tenter de battre le Record Record #sailingrecord de l’Atlantique nord, établi le 6 juillet 2006 par Bruno Peyron et l’équipage du maxi-catamaran Orange II (4 jours, 8 heures, 23 minutes et 54 secondes) ! Pour battre ce record Record #sailingrecord , Groupama 3 doit franchir la ligne d’arrivée au Cap Lizard, avant demain mardi 24 juillet à 2h 27’ 49’’ TU (4h27’49’’ heure de Paris).

A quelques 150 milles et bénéficiant de conditions météo favorables jusqu’à la ligne d’arrivée, Franck Cammas semble confiant, bien que gardant une prudence de rigueur : "On doit terminer avec du vent de travers donc à ce rythme, on envisage un passage de la ligne d’arrivée cette nuit, entre 23h00 et 2h00 (heure française). Si tout tient le choc et si la mer se calme, ça devrait le faire, mais pour l’instant, ce n’est pas gagné ! Nous avons la chance que Bruno Peyron avait dû tirer un bord avant la pointe de l’Angleterre, ce qui va nous permettre de gagner en distance puisque nous allons finir en ligne droite..."

Avant même le passage de la ligne d’arrivée et ne pouvant être présent mardi à Lorient Lorient L’actualité du port de Lorient et de sa région. , l’actuel détenteur du record de l’Atlantique Record de l'Atlantique #SailingAtlanticRecord a tenu a envoyer un message de félicitations à Franck Cammas et son équipage. Bruno Peyron : "Bravo à tous ! l’équipe en mer, l’équipe à terre et l’équipe météo pour ce magnifique record ! Malgré une route un peu longue et la casse d’un foil Foil #foil , vous avez su exploiter au maximum le formidable potentiel de Groupama 3 . Votre victoire est probablement la meilleure nouvelle que l’on puisse apporter à l’avenir de la G.Class (Classe des multicoques Géants) ! L’un de nous franchira bientôt la barre des 800 milles parcourus en 24 heures 24 heures Record de distance parcourue sur 24 heures et il est probable que le timing soit maintenant le bon pour vous rejoindre sur les plus beaux parcours de la planète. Peut-être que 2008 verra naître un duel intense entre les deux voiliers les plus rapides du monde..."

Interview de Bruno Peyron

- Votre record de l’Atlantique Record de l'Atlantique #SailingAtlanticRecord devrait tomber cette nuit. Quelle est votre première réaction ?

Bruno Peyron : "Je suis d’abord heureux pour toute l’équipe qui a mené à bien cette performance, car je connais trop bien la somme d’efforts et de talents qu’il faut conjuguer pour atteindre un tel résultat

- Comment analysez-vous cette performance de Groupama 3 ?

BP : "C’est une performance exceptionnelle et qui ne doit rien au hasard. Nous connaissons maintenant le vrai potentiel de notre concurrent le plus dangereux. Nous avions perdu près de 9 heures en 2006 suite à une avarie de safran qui nous avait imposé une deuxième moitié de parcours à 70% du potentiel du bateau, mais Groupama a effectué une distance plus longue et a aussi rencontré une avarie de foil Foil #foil , certes moins pénalisante mais réelle. Nos deux bateaux semblent avoir à peu près le même potentiel sur ce parcours (un peu moins de 4 jours), ce qui est probablement la meilleure nouvelle que l’on puisse souhaiter pour l’avenir de la G Class ».

- En quoi ce record de Franck Cammas est-il comparable au vôtre ?

BP : C’est le fruit du même travail rigoureux d’une grande équipe. C’est extrêmement motivant de se dire que cette nouvelle équipe a les mêmes valeurs et poursuit les mêmes objectifs que nous.

- Est-ce désagréable de perdre la propriété d’un tel record ?

BP : "Cela pourrait être désagréable si cela avait été un coup de chance, ce qui n’est évidemment pas le cas. C’est même une bonne nouvelle pour nous, car depuis l’abandon du programme prévu par Orange et ma décision de prendre un peu de recul, cela me redonne une nouvelle envie…".

- Le nouveau record des 24h à 795 milles. A quand la barre des 800 milles ?

BP : " Nous l’évoquions déjà en 2006, la barre des 800 milles sera franchie très bientôt. Nous avons ce potentiel, avec un angle un peu plus serré de quelques degrés. Nous savons maintenant que nous ne sommes plus les seuls au monde, et que deux bateaux ont ce potentiel. L’un ou l’autre franchira cette barre dans les 18 mois qui viennent...".

- Pensez-vous vous attaquer à nouveau à ces records ?

BP : « Le bateau a le potentiel pour récupérer ces records dans la configuration actuelle et nous savons ce qu’il faut faire pour améliorer d’environ 5% son potentiel global. Pour ce qui est de savoir si nous avons le projet de revenir ? Je me laisse encore un peu de temps avant de prendre cette décision car si je reviens, ce sera pour gagner. Je sais que ce sera difficile mais passionnant. Notre actualité est peut-être maintenant d’informer les sponsors potentiels que le catamaran le plus rapide du monde peut repartir en campagne dans les 6 mois à venir… Décision à la rentrée.

- Groupama 3 s’élancera cet hiver sur le Trophée Jules Verne. Peut-il battre votre record autour du monde ?

BP : « Je pense sincèrement que oui. Je ne pense pas qu’il puisse aller plus vite dans les ranges de vent de 30/35 nœuds, mais il sera probablement plus rapide dans les zones de transition. L’équipage souffrira probablement moins des efforts à faire, car c’est un bateau moins physique, mais il risque probablement de souffrir plus dans des conditions de mer formée. Ils ne choisiront de toute façon pas les même ranges de vent et essaieront sans doute de jouer dans des zones de vent un peu moins fort. Reste à savoir si, avec les bons angles dans 25 nœuds de vent, ils iront plus vite que nous dans 30 nœuds. Pour l’instant, personne ne le sait. C’est ce qui fait la magie de notre conquête de Records ".

- Franck Cammas a pris une bonne option pour vous succéder au titre de Champions du Monde des Records 2007 » !

BP : « Oui et il le mérite bien ! Mais on se retrouvera un jour sur l’eau… »

Info Presse Mer & Média / Pierre Giboire



A la une