SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Louis Vuitton Cup

Le Round Robin 2 en images, en infos, au quotidien

Les Néo-Zélandais battent les Américains et gagnent ce 2e Round

mercredi 9 mai 2007Christophe Guigueno

9 mai : Final en beauté pour les Kiwi
Après un premier "Ruban Rond" très perturbé par l’absence du vent, les challengers se disputent quatre places qualificatives pour les demi-finales de la Louis Vuitton Cup. Dans ce tour de chacun des 11 teams rencontre à nouveau les 9 autres challengers dans un duel qui rapporte toujours 2 points !

9 mai : Les Kiwis s’imposent dans le RR2

Les Américains ont craqué face aux Néo-Zélandais. Battus par une minute et 34 secondes, les hommes de Larry Ellison et Chris Dickson laissent donc la tête du classement général à l’issue du Round Robn 2 à ceux de Dean Barker. Le Kiwi peut donc choisir son adversaire pour les demi-finales et c’est sans surprise qu’il a porté son choix sur le 4e qualifié, à savoir l’équipe espagnole.

L’autre demi-finale verra donc s’opposer les Italiens de Luna Rossa Challenge aux Américains de BMW Oracle Racing. Toutes les autres équipes peuvent, de leur côté, plier leurs bagages…

9 mai : Final en beauté pour les Kiwi
Barker bat Dickson et peut choisir les Espagnols comme adversaires en demi-finale

Dean Barker, Emirates Team New Zealand : « Choisir son adversaire c’est comme choisir son propre poison. Les challengers ont beaucoup progressé en trois semaines. Régater en course est toujours plus intense que de s’affronter en interne comme c’est le cas du Defender mais je pense néanmoins que Alinghi sera très difficile à battre. »

Mark Sadler, skipper de Team Shosholoza : « Cette campagne a été un grand voyage pour toute l’équipe. Nous avons été très proches de nos adversaires et nous sommes fiers du travaille accompli. La voile est méconnue en Afrique du sud et les régates ont été diffusées en direct quotidiennement. Je pense que cela, ainsi que nos performances, nous aidera à lancer une seconde campagne. »

Magnus Holmberg, skipper de Victory Challenge : « Nous allons faire le bilan de notre campagne pour capitaliser sur notre travail et préparer la prochaine édition. Nous avons pris un plaisir fantastique pendant cette Louis Vuitton Cup. Même si je régate depuis plus de dix ans, être entouré de compétiteurs me fait encore apprendre tous les jours. C’est ce que permet une épreuve comme l’America’s Cup America's Cup #AmericasCup . »

Résultats du Flight 11
- Team Shosholoza bat AREVA Challenge (14’’)
- +39 Challenge bat United Internet Team Germany (30’’)
- Mascalzone Latino-Capitalia Team bat Victory Challenge (38’’)
- Luna Rossa Challenge bat Desafío Español 2007 (1’54)
- Emirates Team New Zealand bat BMW ORACLE Racing (1’34)

8 mai : La fin des espoirs suédois

On connaît les demi-finalistes ! Les Suédois ne devaient pas trébucher… et face aux Kiwis, toujours invaincus sur ce round robin 2, ils se sont inclinés de 34 secondes. Ils ne pourront donc pas venir jouer les troubles fête lors des demi-finales. Cette place revient donc aux Espagnols même s’ils ont été battus par les Américains.

Les qualifiés sont donc BMW ORACLE Racing, Emirates Team New Zealand, Luna Rossa Challenge et Desafío Español 2007. L’invité surprise porte donc les couleurs du pays d’accueil de la 32e Coupe de l’America. Quant aux trois autres, ils étaient ouvertement les favoris et l’on peut s’attendre à des matchs de demi-finale très très serrés car le top 3 de cette édition de la Louis Vuitton Cup ont un niveau et des moyens très proches les uns des autres.

Du côté des éliminés, les Français ont remporté un match pour l’honneur face aux Allemands. Quant aux Chinois, il ont perdu face aux Italiens de +39. Comme ils sont "off" mercredi pour le dernier flight du RR2, ils ont dit au revoir à Valencia.

8 mai : Les Américains battent les Espagnols
Mais les Espagnols de qualifient pour les demi-finales suite à la défaite des Suédois.

Résultats du Flight 10
- AREVA Challenge bat United Internet Team Germany (35’’)
- +39 Challenge bat China Team (1’57)
- Luna Rossa Challenge bat Mascalzone Latino-Capitalia Team (7’’)
- Emirates Team New Zealand bat Victory Challenge(34’’)
- BMW ORACLE Racing bat Desafío Español 2007 (55’’)

7 mai : Les Suédois maintiennent le suspens face aux Espagnols

Voici encore un flight qui a réservé son lot de beaux matchs. D’abord, il y a eu le duel entre les Français d’Areva Challenge et les ex-Français d’…Areva Challenge. En effet, lors de la précédente Louis Vuitton Cup, Pierre Mas et ses hommes portaient les couleurs de l’équipe de France et de l’entreprise nucléaire tricolore. Cette année, ce sont les hommes de Stéphane Kandler qui ont les honneurs de la FFV et d’Areva… Alors c’est dire si ce match entre Sébastien Col et Pierre Mas qui l’avait "détecté" en 1999 pour le Yaka Challenge avait quelque importance dans le milieu français de la Coupe de l’America ! Au final, le jeune Méditerranéen l’emporte, de plus de 3 minutes. Sans appel.

Ce fut plus tendu entre les Espagnols et les Suédois. Là, c’est la dernière place qualificative qui se joue pour les demi-finales. Les Suédois l’emportent… de 7 secondes ! Ils maintiennent donc la pression et doivent remporter leurs deux prochains flights pour garder une chance de qualification. Il faut encore que les locaux soient battus une fois…

Enfin, un autre match à haute tension s’est déroulé en baie de Valencia. Les Italiens de Luna Rossa rencontraient les Kiwis d’Emirates. Ces derniers s’imposent et conservent donc la deuxième place du classement. C’est important car les Américains devraient choisir les Espagnols, ou les Suédois, pour les demi-finales et laisser ces deux là s’étriper pour passer en finale. Alors là, les Néo Zélandais ont marqué un point significatif et restent invaincus sur ce Round Robin 2.

7 mai : Le match franco - franco-chinois
Belle victoire d’Areva Challenge face à l’ex-Areva Challenge de la précédente LVCup

Résultats du Flight 9
- AREVA Challenge bat China Team (3’03)
- Victory Challenge bat Desafío Español 2007 (7’’)
- Emirates Team New Zealand bat Luna Rossa Challenge (36’’)
- +39 Challenge bat Team Shosholoza (50’’)
- BMW ORACLE Racing bat Mascalzone Latino-Capitalia Team (57’’)

6 mai : Les Napolitains passent à la trappe

Battus de six secondes seulements, les Italiens de Mascalzone Latino-Capitalia Team ont rejoint les Français, les Chinois et les Allemands dans le groupe des éliminés de ces deux premiers round de sélection du futur challenger d’Alinghi.

Par contre les Espagnols, vainqueurs des Allemands et les Suédois, vainqueurs des Français, deux équipes donc d’ores et déja hors course, vont se battre dans les 3 flights restants pour venir rejoindre les trois grands teams pour la série des demi-finales.

Vainqueurs de +39, les Américains sont désormais seuls en tête. Ils ont deux points d’avance sur les Italiens de Luna Rossa qui étaient "de repos" pour le flight 8. Quant aux Kiwis de Emirates Team New Zealand, leur victoire sur les Chinois les fait remonter à la deuxième place du classement provisoire.

6 mai : La fin du rêve des Napolitains
Battus par Team Shosholoza les Italiens de Mascalzone Latino-Capitalia Team perdent tout espoir

Ray Davies, stratège, Emirates Team New Zealand : "Ce serait vraiment un avantage de finir en tête du classement pour choisir notre adversaire. Nous allons tout faire pour gagner car c’est aussi très important psychologiquement de savoir que nous avons battu toutes les équipes"

Vasco Vascotto, barreur, Mascalzone Latino – Capitalia Team : "Nous avons passé deux ans et demi vraiment formidables et nous sommes probablement l’équipe qui a le plus de fans en Italie. Nous avons beaucoup appris dans cette Louis Vuitton Cup mais nous avons aussi perdu beaucoup de matches. L’expérience que nous avons acquise est très importante mais si nous voulons essayer de gagner la Coupe, nous devrons peut-être ajouter quelques grands noms à l’équipe. Dans ce que j’ai eu l’occasion de voir jusqu’à maintenant, je pense qu’on peut applaudir Torben Grael et James Spithill parce qu’ils font vraiment du bon travail avec leur bateau. Mais je continue de miser sur Emirates Team New Zealand. Alinghi est bien préparé pour gagner l’America’s Cup America's Cup #AmericasCup mais il y a là trois équipes qui peuvent lui donner du fil à retordre".

FLIGHT 8 ROUND ROBIN 2
- 1 Desafío Español 2007 bat United Internet Team Germany 01:08
- 2 Team Shosholoza bat Mascalzone Latino-Capitalia Team 00:06
- 3 Emirates Team New Zealand bat China Team 03:02
- 4 Victory Challenge bat Areva Challenge 00:35
- 5 BMW Oracle Racing bat + 39 Challenge 00:53

5 mai : La messe est dite pour les Français

Sept flights sur 11 sont joués (avec le replay du match Espagne - Italie du Flight 4) et c’est déjà terminé pour le top trois et les derniers. Américains, Italiens de Luna Rossa (et Kiwis s’ils gagnent un match) ne pourront plus être rejoints. Ils sont donc qualifiés pour les demi-finales. Le suspens tient donc pour la 4e place mais les Espagnols, deux fois vanqueurs aujourd’hui, et surtout face à leur principaux concurrents, ont pris une sérieuse option sur la qualif !

De leur côté, les Français comme les Allemands et les Chinois ont perdu mathématiquement tout espoir de prolongation. Il faudra donc revenir…

5 mai : un se qualifie l’autre est éliminé
Chris Dickson bat les Frenchies de Sébastien Col et les gars d’Areva sont éliminés

Stéphane Kandler, CEO d’AREVA Challenge : « Nous savions avant aujourd’hui que nous n’atteindrions pas les demi-finales et le match contre les Américains ne change rien. Cela s’est joué bien avant ce duel… Par le hasard du calendrier, nous avons affronté les grosses écuries en premier, ce qui ne facilite pas l’acquis de points en début de Round Robin. L’objectif est pour nous de terminer en gagnant les quatre matchs qui restent à courir. Face à des équipes qui sont à notre portée. Nous pourrons vraiment faire un bilan à la fin du Round Robin 2. Pour revenir à aujourd’hui, les grosses écuries ont clairement creusé le trou au classement sur l’ensemble des autres concurrents. Ce n’est pas un manque de moyens pour notre part, mais plutôt de temps, et quant à la qualification en demi-finales, elle n’est plus à notre portée parce que nous avons perdu des points bêtement. Cela est lié à la jeunesse de l’équipe AREVA Challenge et à des erreurs que nous avons faites dans la préparation. Nous n’étions pas prêts suffisamment tôt, mais on n’est pas très loin des équipes qui jouent pour la quatrième place. Il y a vraiment un fossé entre les trois grands qui sont en première division, les cinq suivants en deuxième division, et les trois derniers en troisième division… Il nous reste à prouver lors des quatre matchs à courir, que le team tricolore n’est pas à sa place au classement. »

Flight 7
- BMW ORACLE Racing bat AREVA Challenge (1’28)
- Luna Rossa Challenge bat +39 Challenge (1’04)
- Emirates Team New Zealand bat United Internet Team Germany (2’07)
- Mascalzone Latino-Capitalia Team bat China Team (2’22)
- Desafío Español 2007 bat Team Shosholoza (47’’)

Flight 4 (rejoué)
- Desafío Español 2007 bat Mascalzone Latino-Capitalia Team (35’’)

4 mai : Avantage Chris Dickson

Chris Dickson a marqué un point psychologiquement intéressant lors du flight 5 de ce deuxième Round Robin. A la barre d’USA 98, l’Américain a battu les Italiens de Luna Rossa, ses principaux adversaires pour le leadership sur la Louis Vuitton Cup. De "repos" lors du flight 6, Dickson a laissé De Angelis revenir à sa hauteur au classement mais cette victoire marque d’ores et déjà les esprits transalpins.

De leur côté, les Français, battus par Luna Rossa, ne décollent pas. Tout comme les Chinois et les Allemands battus deux fois aujourd’hui. Les Kiwis de leur côté se sont offert deux belles victoires face aux Espagnols et aux Sud-Africains et suivent à un point seulement les deux gros teams. Les Espagnols, à 5 points restent sous la menace des Suédois qui ont remporté deux victoires d’affilée.

Peter Isler, navigateur à bord d’Oracle BMW Racing : "Au départ nous avons laissé un peu trop de place à Luna Rossa qui s’est échappé en prenant une bonne droite lors du premier bord de près. Lors du bord de portant, nous étions rapides et la pression était sur eux. Surtout quand ils ont dû empanner et que nous nous sommes retrouvé prioritaires, tribord amurre. Lors du 2e bord de près, on a choisi la droite du plan d’eau ce qui nous a permis de prendre une bonne droite. Sur le dernier bord de portant, le tacticien Gavin Brady et le stratège Eric Doyl ont fait de l’excellent travail en couvrant Luna Rossa par moment et en tirant profit des adonnantes à d’autres. Nous sommes sont très content de remporter ce match !"

4 mai : le match des Titans

Flight 5
- Team Shosholoza bat China Team (2’01)
- Emirates Team New Zealand bat Desafío Español 2007 (43’’)
- Victory Challenge bat United Internet Team Germany (1’18)
- BMW Oracle Racing bat Luna Rossa Challenge (19’’)
- Mascalzone Latino-Capitalia Team bat +39 Challenge (2’07)

Flight 6
- Luna Rossa Challenge bat AREVA Challenge (1’16)
- Desafío Español 2007 bat China Team (3’45)
- Emirates Team New Zealand bat Team Shosholoza (29’’)
- Mascalzone Latino-Capitalia Team bat United Internet Team Germany (34’’)
- Victory Challenge bat +39 Challenge (1’03)

3 mai : Ô Rage ! Ô…

Désespoir ? Pas de vent, trop de vent… Orages ! Coup de tonnerre sur la baie de Valencia… et les Class America sont restés au port… Le vent était trop instable sous les nuages changeant tout le temps de direction. Impossible de lancer le moindre match du flight 5. Tout est reporté à vendredi pour "2 flights in a row".

2 mai : Deux défaites pour les Français et les Chinois

Dure journée pour les Frenchies, nucléarisés ou franchisés en Chine. Areva Challenge a perdu ses deux matchs du jour face aux Espagnols et aux Kiwi. De leur côté, les Chinois ont perdu face aux Suédois et aux Allemands. Sans points supplémentaires, ces deux teams voient leur avenir compromis.

Vainqueurs de leurs deux matchs, les Américains qui ont eu chaud face aux Sud-Africains et surtout face aux Suédois, les Néo-Zélandais et les Italiens de Luna Rossa Challenge ont fait le plein. Ces trois ténors assurent leur leadership.

L’enjeu du jour concerne la 4e place qualificative pour laquelle se battent surtout les Espagnols et les Italiens de Mascalzone Latino. Vincenzo Onorato, la patron italien, qui a placé à la barre Cameron Dunn en lieu et place de Flavio Favini semble avoir bien fait. Son équipe a remporté sa revanche face au team local et leur recolle à deux points, soit à une victoire seulement.

2 mai : Le match du jour
Pour une place dans le top 4, Desafio Español est battu par Mascalzone Latino-Capitalia Team

Sébastien Col, Barreur d’Aerva Challenge : « Nous sommes passés un peu à côté des matchs : nous avons fait quelques petites erreurs et à ce niveau de la compétition et face à de tels adversaires, cela ne pardonne pas. Il nous reste des courses à faire et nous ne lâcherons pas le morceau ! »

FLIGHT 3 ROUND ROBIN 2
- 1 Desafío Español 2007 bat Areva Challenge 00:30
- 2 Emirates Team New Zealand bat + 39 Challenge 00:45
- 4 Luna Rossa Challenge bat United Internet Team Germany 01:02
- 5 Victory Challenge bat China Team 11:49
- 6 BMW Oracle Racing bat Team Shosholoza 00:43

FLIGHT 4 ROUND ROBIN 2
- 1 Mascalzone Latino-Capitalia Team bat Desafío Español 2007 00:35
- 2 Emirates Team New Zealand bat Areva Challenge 00:59
- 4 United Internet Team Germany bat China Team 02:16
- 5 Luna Rossa Challenge bat Team Shosholoza 00:25
- 6 BMW Oracle Racing bat Victory Challenge 00:14

1er mai : La fête du vent

Après les reports en raison de l’absence du vent, Eole est venu en force le jour de la fête du travail sur la baie de Valencia. Avec la limite maximum de 23 noeuds dépassée sur le plan d’eau, les comités de course ont reporté les régates à mardi…

Thierry Douillard, Régleur de génois d’Areva Challenge : « La prévision météo donnait 18-22 nœuds avec rafales mais on s’aperçoit que comme au mois de mars, nous avons eu plus avec jusqu’à 22-25 nœuds et des rafales à 35 nœuds ! Là, ça ne le fait pas… C’est un problème de ne pas pouvoir naviguer en dessous de sept nœuds et au-dessus de 23 nœuds. Le prochain Defender devra réfléchir à imaginer des bateaux qui peuvent courir dans presque toutes les conditions. A bord, c’est frustrant, mais avec ce vent, c’est un peu rouler dans une Formule 1 sur une étape du Paris-Dakar… Cela devient dangereux pour le bateau, mais surtout pour les hommes car les efforts deviennent considérables ! »

1er mai : Retour au port
Pas de régate, le vent est trop fort !

30 avril : Surprise chinoise

Les Chinois, ex-Défi Français, menés par Pierre Mas ont réalisé l’exploit du jour. Ils remportent leur première victoire historique sur la Coupe de l’América. Et en plus c’est face au meilleur des challengers, le team américain de BMW Oracle Racing.

Le Français peut être content. Pierre Mas : " Cette victoire, on ne l’a pas volée, Oracle nous l’a donnée. C’était une bonne journée pour reprendre confiance dans le bateau après trois jours de chantier !"

Mas n’est d’ailleurs pas le seul tricolore satisfait de sa journée. L’équipe de France 2007 a remporté ses matchs du jour face à +39 Challenge et Mascalzone Latino-Capitalia Team. Ces victoires leur permettent de revenir à une longueur (2 points) de la cinquième place tenue par d’autres Italiens. Mais le Top 4 est à six points...

Les malheureux du jour sont encore +39 qui se sont vu infliger un défaite pour une seconde seulement face aux héros locaux.

30 avril : Victoire chinoise !
Pierre Mas et ses hommes battent Chris Dickson… Pas moins.

FLIGHT 2 ROUND ROBIN 2
- 1 Team Shosholoza bat United Internet Team Germany 1:23
- 2 China Team bat BMW Oracle Racing 3:15
- 4 Luna Rossa Challenge bat Victory Challenge 0:27
- 5 Areva Challenge bat Mascalzone Latino-Capitalia Team 2:06
- 6 Desafío Español 2007 bat + 39 Challenge 0:01
- Repos : Emirates Team New Zealand

FLIGHT 1 RR2
- 5 Emirates Team New Zealand bat Mascalzone Latino-Capitalia Team 0:25
- 6 Areva Challenge bat + 39 Challenge 1:11


29 avril : Pas de repos pour régater à nouveau

Le premier Round Robin s’est achevé samedi par un leadership des Américains de BMW Oracle Racing. En raison des reports successifs pour attendre le vent, les challengers ont grillé leurs journée de repos. C’est donc sans pause que les équipes ont retrouvé le plan d’eau. Même China Team est présent après avoir réparé son Class América.

En fait, seulement trois matchs ont pu être disputés. Luna Rossa a mangé sans souci les Chinois menés par Pierre Mas. Les Américains ont explosé les Allemands. Les Suédois ont remporté leur duel face aux Sud-Africains. Cela leur permet de prendre la 5e place provisoire au classement.

29 avril : Début du RR2
Les Suédois gagnent leur match face aux Sud-Africains

Résultats du flight 1
- BMW Oracle Racing bat United Internet Team Germany : 3’17
- Victory Challenge bat Team Shosholoza : 52’’
- Luna Rossa Challenge bat China : 2’57
- Mascalzone Latino-Capitalia Team vs Emirates Team New Zealand (reporté)
- AREVA Challenge vs +39 Challenge (reporté)

Stéphane Kandler, CEO de AREVA Challenge : « Nous sommes condamnés à l’exploit pour atteindre les demi-finales parce que nous avons perdu trop de points sur le premier Round Robin. L’objectif est clair : nous n’avons plus de marge d’erreur mais nous n’avons aussi plus rien à perdre ! »


Classement au terme du RR2

1 NZL 92 Emirates Team New Zealand 38
2 USA 98 BMW ORACLE Racing 37
3 ITA 94 Luna Rossa Challenge 35
4 ESP 97 Desafío Español 2007 29
5 SWE 96 Victory Challenge 26
6 ITA 99 Mascalzone Latino - Capitalia Team 22
7 RSA 83 Team Shosholoza 20
8 FRA 93 Areva Challenge 17
9 ITA 85 +39 Challenge 12
10 GER 89 United Internet Team Germany 5
11 CHN 95 China Team 3

Classement après le flight 11 du RR2.



A la une