SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Kitesurf

3 Questions Net à Dom Rivard

« Le Team ne chôme pas pour mettre en place un record sur 24 heures »

jeudi 1er février 2007Christophe Guigueno

Le Kitesurfer Dom Rivard détenait début 2006 le record Record #sailingrecord de distance parcourue en kite avec 150 milles. Ce record Record #sailingrecord vient d’être amélioré par le Suisse Philippe Knecht. Mais Dom se prépare déjà pour son nouveau challenge : kiter sur la plus longue distance possible pendant 24 heures 24 heures Record de distance parcourue sur 24 heures . Il nous l’explique par mail-interview.

1° Le Suisse Philippe Knecht a donc amélioré ton précédent record Record #sailingrecord de 12 milles. Quelles ont été tes réactions suite à cette nouvelle performance en kitesurf Kitesurf #Kitesurf  ?

- Dom Rivard : Effectivement, mon record Record #sailingrecord est tombé le 6 Novembre 2006 pour environ 12 milles nautiques, mais c’est ça les records, ils sont faits pour être battus. J’ai envoyé un Mail à Philipp Knecht pour le féliciter et lui faire part de mon admiration pour ses 12 heures de kite effectuées au large des côtes du Brésil. Le kite, c’est aussi de la glisse en surf Surf #Surf hors des lagons, avec des trips qui font monter l’adrénaline et qui permettent de remonter des sensations cachées au plus profond de soi, ce sont des exploits !!! Il faut être bien préparé physiquement, moralement et avoir un système logistique bien rodé, c’est toute une équipe qui travaille derrière. Le Team BEST FREEKITE IST ne chôme pas pour faire partager ses moments de bonheur avec le public et mettre en place un record sur 24 heures 24 heures Record de distance parcourue sur 24 heures le mieux ficeler possible.

2° Du coup, pour faire mieux sans tomber dans l’escalade des durées, tu te lances dans un record des 24 heures 24 heures Record de distance parcourue sur 24 heures  ?

- Dom Rivard : Pas tout à fait car nous avions fait le programme des 24 heures depuis le mois d’août 2006. En apprenant le nouveau record de Philipp Knecht, nous avons maintenu notre objectif sachant qu’il était plus facile de refaire ce que l’on avait fait l’année dernière avec un run plus long ( jusqu’à l’île de St VINCENT) mais cela faisait du " réchauffé ". Nous voulions rajouter quelque chose de nouveau.

Ainsi nous nous sommes préparés pour cette tentative de record en 24 heures. Nous avons effectué un cahier des charges qui semblait difficile à réaliser : Comment passer une nuit complète debout sur un kite ? Nous avons confectionné un mat avec 6 longues portées et 4 phares qui éclaireront le sillage du bateau (donc par l’arrière) car l’eau ici étant transparente, la lumière pénétrait la surface et se perdait dans les fonds sans pour autant me donner un minimum de relief ; avec le sillage, les bulles des moteurs permettent un reflet blanc à plusieurs dizaines de mètres derrière.

Il a fallu adapter un régime alimentaire sans résidu pour les jours avant le run, penser à l’hypothermie avec une combinaison intégrale, cagoule, chaussons, gants… tout devient exponentiel. Un peu de sel sur la langue pendant 5 ou 6 heures, ça passe mais au-delà c’est comme avoir mangé des kilos de pop-corn. La langue est exposée !!! La pression du harnais sur les hanches devient de plus en plus insupportable, il faut bien s’enduire de vaseline (surtout au niveau des coutures) pour les frottements permanents… Nous avons adapté une nutrition liquide avec des prises de 550 kcal régulière tout au long de la nuit. Bref, j’espère avoir pensé à tout !!!!

3° comment vont se dérouler ces runs sur le parcours que tu as défini ?

- Dom Rivard : Nous avons défini plusieurs critères de difficulté et essayé d’en diminuer le nombre. Par exemple, nous avons planifié une tentative pendant une pleine lune (+ ou - 2 jours) d’où la date retenue du 2 Février 2007. Il faut peu ou pas de houle, donc nous avons opté un run entre 2 points dans une zone abritée en Guadeloupe dans le Grand Cul de Sac Marin qui peut nous donner une distance à parcourir de l’ordre de 7 à 9 milles nautiques (aller-retour selon l’orientation du vent).

Il faut 2 équipes complètes avec 2 pilotes (propriétaires du bateau "The Coach") qui prendront leurs quarts régulièrement, 2 kiters confirmés dont Mikaël Louber professeur diplômé, responsable du matériel BEST (école TKC de St Anne), un cameraman privé et un de RFO, un médecin et un photographe.Tout est planifié par l’intermédiaire de Virginie Vayret s’occupant de toute la logistique média et relationnelle, avec un deuxième bateau pour la presse. Normalement, il y aura des prises de vues aériennes pour avoir un visuel du splendide lagon.

À bord, il y aura trois ailes BEST WAROO 2007 pré-montées pour les changements de temps, 2 board twin tip et une directionnelle ; je serai relié en permanence par VHF portable au bateau et je porterai un système de flash au bras, un sac à dos avec 3 litres d’eau, des fusées de détresses et un téléphone portable. La sécurité pendant la nuit doit être maximale.

Le départ est prévu en début d’après-midi pour pouvoir bien se caler sur les bouées et attaquer la nuit en pleine forme. Si tout va bien, à l’aube je devrais avoir repris le record mondial de la plus longue distance parcourue en kite en une session. Après ce sera un peu l’inconnu, il faudra serrer les dents et prendre heure par heure mon mal en patience. Mais là, c’est une autre histoire Histoire #histoire que j’espère pouvoir raconter dans quelques jours… À suivre !!!


Voir en ligne : Plus dinfos sur Dom Rivard sur www.freekite.fr



A la une