SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Rames Guyane Solo

Une vingtaine de rameurs à l’assaut de l’Atlantique

Départ le 19 novembre 2006 de Saint Louis au Sénégal • Arrivée à Cayenne

mardi 23 mai 2006Redaction SSS [Source RP]

C’est le 19 novembre prochain que la première course transatlantique à l’aviron, en solitaire, sans escale ni assistance, sera lancée. Le compte a rebours a maintenant commencé et, à 181 jours d’un départ prévu de Saint Louis du Sénégal, chaque skipper s’active aux préparatifs de sa « Grande Aventure Aventure . »

En Guyane, Jean-Pierre Lacroix et Patrick Deixonne procèdent aux essais en mer. Construits à Cayenne, leurs bateaux semblent donner entière satisfaction. Pour Jean-Pierre Lasalarié, troisième concurrent Guyanais basé à Mont Joly, la construction progresse bien et bénéficie de l’expérience des deux précédentes réalisations.

Également bien avancé, le bateau de Romain Vergé se trouve en phase finition au Lycée Technique d’Etel, dans le Morbihan. Les jeunes travaillent actuellement sur l’électricité du bord.

Didier Lemoine vient de débuter la construction de son bateau chez AMC Europe, son propre atelier de chaudronnerie basé dans le XVIIIe arrondissement de Paris.

En Normandie, Jean-François Tardiveau a terminé la coque et s’attaque aux finitions du pont.

Idem pour Jean-Jacques Gauthier, dont le bateau est actuellement en cours de finition dans un chantier professionnel des Deux Sèvres.

À Tredeghem, Nord, Christophe Henry a confié la construction de son bateau à un charpentier local qui termine actuellement la coque.

Emmanuel Coindre a débuté la construction de son bateau dans un chantier professionnel basé à Nantes, Loire Atlantique.

Philippe Malapert a mis son canot au chantier de Damien Poignan implanté à Saint Nazaire et prévoit la fin des travaux de finition et de peinture pour fin mai. Patrick Favre vient de signer avec le même chantier et la construction de son bateau doit donc commencer dans les tous premiers jours de juin.

Un peu plus au Sud, Sophie Macé a sollicité le Lycée Technique de la Mer de Gujan-Mestras. Son canot est en phase de finition composite.

En Belgique, Philippe Soetaert procède à l’assemblage de la coque et du pont alors que Tom Van Der Hoeven, Belge lui aussi et tout dernier inscrit, vient de recevoir son kit. Il en a confié l’assemblage à un chantier proche de chez lui et la construction commence dans les prochains jours.

Bernard Monvoisin, a été contraint d’abandonner pour des raisons professionnelles, mais il espère bien être de la prochaine édition.

Trois ou quatre candidats potentiels recherchent encore le budget nécessaire à leur participation à la course.

Info presse Erwan Galard / 54°WEST


Le Concept de Rames Guyane 2006

Il s’agit de relier Saint Louis du Sénégal à la Guyane à bord de canots à rames de 8 mètres de long strictement identiques et conçus pour cette traversée. La Course durera entre 40 et 55 jours de mer selon les conditions météo pour couvrir les 2 600 milles nautiques, soit 4 700 km, entre Saint Louis du Sénégal et la Guyane.

L’une des difficultés de RAMES GUYANE réside dans le franchissement obligatoire du fameux « Pot au Noir », zone de convergence inter-tropicale particulièrement délicate où l’alizé fait place à des vents sporadiques, aléatoires, souvent contraires et parfois violents.

L’événement est organisé par 54°West, animée par Antoine Croyère et Michel Horeau.

Le bateau est dessiné par Jean-Michel Viant, le bateau est un monotype Monotype #sportboats de 8 m de longueur sur 1,60 m de large pour un poids à vide de 400 kg, construit en contreplaqué stratifié verre-époxy, insubmersible et auto-redressable.

Historique

Fin XIXe, Howard Blackburn, pêcheur américain perdu au large de Terre Neuve, devient célèbre en échappant à la mort après s’être fait volontairement geler les doigts sur ses avirons afin de pouvoir chaque matin les enfiler sur les rames pour rejoindre la terre ferme. Quelque temps après, les norvégiens Samuelsen et Harbo, en quête d’un exploit qui ferait leur fortune, relient New York aux Sorlingues en un peu moins de 2 mois. En ramant soixante ans plus tard pour la seule beauté du sport entre le Cap Cod et l’Irlande, les anglais Ridgway et Blyth ouvrent la voie des traversées en solitaire de l’ère moderne dont celles des français(es) G. d’Aboville, J. Le Guen, E. Coindre, P. Bouchet, M. Fontenoy, A. Quéméré...

Les temps forts

- Tous à bord : Juin 2006 : Journée d’essai à La Trinité-sur-Mer
- Prologue : Du 22 au 26 septembre au Grand Pavois de la Rochelle puis à l’île de Ré : exhibition et régate en flotte, rencontres avec les skippers, conférence de presse...
- Départ : Dimanche 19 novembre 2006, Saint Louis au Sénégal ;
- Arrivée des premiers concurrents : Janvier 2007, au large de Cayenne ;
- Remise des prix : Janvier 2007, Saint Laurent du Maroni.


Voir en ligne : http://www.ramesguyane.com


• Liste des concurrents inscrits au 15 / 04 / 2006

- Patrick Deixonne, 41 ans, concepteur d’événements sportifs, Cayenne, (97.3), Sports d’endurance ;
- Jacques Djeddi, 42 ans, éducateur sportif, Saint Martin de Ré (17), Sports de combat et d’endurance ;
- Emmanuel Coindre, 33 ans, aventurier navigateur, La Baule (44), Nombreux records océaniques ;
- Patrick Favre, 39 ans, conseiller financier, Rueil Malmaison (92), Courses océaniques ;
- Jean-Jacques Gauthier, 33 ans, cadre dans l’assurance, Niort (79), Aviron olympique ;
- Christophe Henry, 38 ans, restaurateur, Terdeghem (59), Navigation côtière ;
- Jean-Pierre Lacroix, 48 ans, gérant de société, Cayenne (97.3), Navigation côtière ;
- Jean-Pierre Lasalarié, 45 ans, architecte, Montjoly, (97.3), Voile côtière ;
- Didier Lemoine, 53 ans, artisan, Sarzeau (56), Navigation côtière ;
- Sophie Macé, 46 ans, commerciale en matériel médical, Biscarrosse (40), Aviron de mer ;
- Philippe Malapert, 58 ans, industriel, Bourmezeau (85), Aviron de randonnée ;
- Bernard Monvoisin, 50 ans, producteur de cidre, Planguenoual (22), Voile côtière ;
- Philippe Soetaert, 53 ans, chirurgien dentiste, Bonlez Belgique, Voile océanique ;
- Marc Solinhac, (en phase finale d’inscription), 23 ans, étudiant en gestion, Nice (06), Voile sportive ;
- Jean-François Tardiveau, 61 ans, commando de marine retraité, Urville (50), navigation et voile hauturière ;
- Romain Vergé, 28 ans, observateur scientifique, Vannes (56), Aviron de compétition et navigation océanique.
- Tom VAN DER HOEVEN ( Anvers, Belgique )


Dans la même rubrique

Publi-Reportage : Bic Sport Kayaks présente le Yakka

Pacifique à la rame : Le Pacifique en 72 jours pour Maud Fontenoy

Pacifique à la rame : Maud Fontenoy s’attaque au Pacifique à la rame


A la une