SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Volvo Ocean Race

Les 7 équipages quittent Le Cap pour le Grand Sud

6 100 milles entre l’Afrique du Sud et Melbourne en Australie

dimanche 1er janvier 2006Information Volvo Ocean Race

Lundi 2 décembre à 12h heure Paris, les 7 concurrents de la Volvo Ocean Race Volvo Ocean Race #VolvoOceanRace 2005-2006 vont quitter la quiétude de la Marina Victoria and Albert Waterfront de Cape Town pour affronter les mers les plus dangereuses du monde, celles de l’ inhospitalier Océan Indien, entre les 40es Rugissants et les 50es Hurlants.

La brise de 40 nœuds qui avait présidé, le 26 décembre dernier, à la régate in-shore de Cape Town, donnait aux équipages, si besoin était, un avant goût de ce qu’ils allaient devoir affronter pendant la quinzaine de jours que devrait durer cette seconde étape de large. Une route longue de 6 100 milles, avec deux points de passage obligés, créditeurs de point pour le classement général, les Iles Kerguelen et Eclipse Island au Sud-Ouest de l’Australie, avec une ETA à Melbourne vers le 19 janvier.

Les mers du Sud ont très largement participé à la construction du mythe de cette course autour du monde, principalement lors de ces premières éditions, lorsqu’elle s’appelait « La Whitbread ». En effet, à sa création en 1973, personne ne s’y était encore risqué en équipage et en course, sur des voiliers modernes. Trois hommes n’en étaient pas revenus.

Si le froid, les vagues gigantesques, les icebergs, les risques d’hommes projetés à la mer sont fortement inscrits dans les esprits, naviguer en équipage sous ces latitudes extrêmes, reste une expérience unique qui marque à jamais les marins qui ont eu le privilège de participer à cette épopée maritime.

Sidney Gavignet - ABN AMRO ONE - Leader du classement général provisoire

Comment abordez-vous une étape dans les mers du Sud ?
- Sidney : Avant de rentrer dans l’Océan Indien, on est inquiet parce que comme les bateaux sont très très durs et exigeants et que l’eau va forcément être froide, cela va être dur. Mais on est très bien préparé, donc on va faire les choses calmement et ne pas prendre de risque avec le matériel et les hommes du bord. Cela devrait donc bien se passer. Par contre, il y a beaucoup de glaces annoncées sur notre route. Apparemment le réchauffement de la planète doit bien exister car à chaque fois que l’on passe les glaces sont de plus en plus hautes en latitude. D’un côté, moi, j’aime bien voir des icebergs, car un tour du monde sans voir de glaçons, c’est dommage. Mais, d’un autre côté, on va tellement vite maintenant que le moindre bout de glaçon qu’on heurterait serait fatal. C’est donc un sentiment un peu mitigé...

Sébastien Josse - ABN AMRO TWO - 3e du classement général provisoire

C’est la première fois que certains de vos équipiers vont affronter ces mers du Sud, est-ce que cela vous met un peu plus de pression en tant que chef de bord ?
- Sébastien : C’est vrai, c’est la première pour certains d’entre eux. Mais j’ai déjà fait un briefing pour leur expliquer comment cela pouvait se passer. C’est sûr que je vais faire très attention à la façon dont on va mener le bateau. Mais après, c’est toujours la première fois pour quelqu’un. Avant, c’était la première fois pour Paul Cayard avec Team EF dans la Whitbread 97-98 (vainqueur), pour Neal McDonald en 2001-2002 sur Assa Abloy (2e), et ils s’en sont très bien sortis. Pour tous le navigateurs qui sont ici, cela a été une première fois un jour, donc il ne faut pas non plus en faire une montagne. Mes équipiers savent tous très bien naviguer. Ils l’ont prouvé dans la première étape off-shore et dans les deux régates in-shore. Tout particulièrement dans l’in-shore de Cape Town, le 26 décembre dernier qui s’est disputé dans des vents très soutenus. Je ne m’en fais pas trop pour leurs réactions dans les mers du Sud. A bord, il y a une bonne ambiance, ce sont des bons marins et ils ont tous la tête bien solide et c’est cela qui est le plus important.

Vous n’allez donc pas changer votre manière de diriger le bateau ?
- Sébastien : Non. On ne va rien changer. On va faire comme d’habitude. Je pense que c’est mieux, car plus il y a changements, et moins cela marche.

• Point sur le classement général provisoire et les points cumulés

- 1st TEAM ABN AMRO ONE, Mike Sanderson (NZL) 15 pts
- 2nd Brasil 1, Torben Grael (BRA) 12.5 pts
- 3rd TEAM ABN AMRO TWO, Sebastien Josse (FRA) 12 pts
- 4th Ericsson Racing Team Neal McDonald (GBR) 11.5 pts
- 5th Movistar, Bouwe Bekking (NED) 6 pts
- 6th Pirates of the Caribbean, Paul Cayard (USA) 5 pts
- 6th ING Real Estate Brunel, Grant Wharington (AUS) 5 pts

Info Anne Massot


Liste d’équipage - Etape Cape Town - Melbourne

Movistar et ABN AMRO TWO sont les deux seuls Teams à n’avoir pas changer la composition de leur équipage.

ABN AMRO ONE
- Mike Sanderson (NZ) - Skipper
- Stan Honey (USA) - Navigator
- Brad Jackson (NZ)
- Brian Thompson (GBR) [remplace Mark Christensen (NZ)]
- Tony Mutter (NZ)
- Sidney Gavignet (FRA)
- David Endean (NZ)
- Jan Dekker (RSA)
- Robert Greenhalgh (GBR)
- Justin Slattery (IRL)

ABN AMRO TWO
- Sebastien Josse (FRA) - Skipper
- Simon Fisher (GBR) - Navigator
- Andrew Lewis (USA)
- George Peet (USA)
- Gerd Jan Poortman (NED)
- Hans Horrevoets (NED)
- Luke Molloy (AUS)
- Nick Bice (AUS)
- Scott Beavis (NZ)
- Simeon Tienpont (NED)

Brasil 1
- Torben Grael (BRA) - Skipper
- Marcel Van Trieste (NED) - Navigator [remplace Adrienne Cahalan (AUS)]
- André Fonseca (BRA)
- Andy Meiklejohn (NZ)
- Henrique Pellicano (BRA)
- João Signorini (BRA)
- Marcelo Ferreira (BRA)
- Roberto Bermudez (ESP)
- Stuart Wilson (NZ)
- Knut Frostad (NOR) [replaces Horacio Carabelli (BRA)]

Ericsson Racing Team
- Neal McDonald (GBR) - Skipper
- Steven Hayles (GBR) - Navigator
- Damien Foxall (IRL) [replaces Anton Kolb (GER)]
- David Rolfe (NZ)
- Guillermo Altadill (ESP)
- Jason Carrington (GBR)
- Magnus Woxen (SWE)
- Richard Mason (NZ)
- Thomas Braidwood (AUS)
- Timothy Powell (GBR)

ING Real Estate Brunel
- Grant Wharington (AUS) - Skipper
- Matthew Humphries (GBR) - Navigator [remplace Campbell Field (NZ)]
- Gareth Cooke (NZ) [replaces Graeme Taylor (AUS)]
- Ian Walker (AUS)
- Jeffery Scott (NZ)
- Mark Bartlett (GBR)
- Fraser Brown (NZ)
- Adam Hawkins (AUS)
- Mark Fullerton (AUS)
- Ben Jones (AUS)

movistar
- Bouwe Bekking (NED) - Skipper
- Andrew Cape (AUS) - Navigator
- Chris Nicholson (AUS)
- Jonathan Swain (USA)
- Mike Joubert (RSA)
- Noel Drennan (IRL)
- Pepe Ribes (ESP)
- Peter Doriean (AUS)
- Stu Bannatyne (NZ)
- Xabier Fernandez (ESP)

Pirates of the Caribbean
- Paul Cayard (USA) - Skipper
- Jules Salter (GBR) - Navigator
- Craig Satterthwaite (NZ)
- Curtis Blewett (CAN)
- Erle William (NZ)
- Anthony Merrington (AUS) [remplace Fredrik Loof (SWE)]
- Justin Clougher (AUS)
- Justin Ferris (NZ)
- Rodney Ardern (NZ)
- Dirk de Ridder (NED)



A la une