SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

ISAF Rolex World Marin de l’année

MacArthur et Echavarri Erasun & Paz Blanco primés

La recordwoman autour du monde et les champions de Tornados célébrés par l’ISAF

jeudi 10 novembre 2005Redaction SSS [Source RP]

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Ellen MacArthur et le duo espagnol des champions du monde de Tornado, Fernando Echavarri Erasun et Antón Paz Blanco ont été sacrés Marins de l’Année, la nuit du 7 au 8 novembre, lors de la remise des prix de l’ISAF Rolex World Sailor of the Year Awards qui s’est tenue à Singapour.

Les trois marins ont été honorés pour leurs résultats mais aussi pour l’accomplissement d’une performance exceptionnelle, réalisés entre le mois de septembre 2004 et le 31 août 2005.

Auteur d’un extraordinaire tour du monde en solitaire à bord de son maxi-trimaran B&Q, Ellen MacArthur a réalisé un nouveau temps de référence et accède en toute logique à ce titre de Marin de l’Année. Du côté des hommes, les espagnols Fernando Echavarri Erasun et Antón Paz Blanco, champions d’Europe et du monde dans la très difficile série des Tornados, accèdent également à ce titre tant convoité.

Ellen MacArthur

En 2001, Ellen avait dominé le monde de la voile féminine en terminant seconde du Vendée Globe mais surtout en devenant la femme la plus rapide et la plus jeune à tourner autour de la planète en course, sur un monocoque, sans escale et en solitaire. Lors de l’édition précédente de l’ISAF Rolex World Sailor of the Year Awards, MacArthur avait également était nominée pour sa magnifique victoire en classe 1 lors de l’Europe 1 New Man STAR, une transatlantique en solitaire entre Plymouth et Newport.

Le 7 février dernier, Ellen MacArthur entrait dans la légende en coupant la ligne imaginaire entre l’île d’Ouessant et le Cap Lizard, terme d’un tour du monde express en solitaire et en multicoque. Elle bat de plus d’un jour le précédent record, propriété de Francis Joyon, en 71 jours 14 heures 18 minutes et 33 secondes soit une moyenne de 12,66 nœuds sur les 27 354 milles du parcours.

C’est à bord de son maxi-trimaran B&Q qu’Ellen est venue à bout d’elle-même, repoussant ses limites ainsi que celles de son bateau. Récompensée par les acclamations de milliers de personnes à son arrivée, Ellen MacArthur a été anoblie par la reine Elizabeth II. Une récompense à la hauteur de ses performances.

Quelques semaines plus tard, la grande dame battait un nouveau record, cette fois en équipage, celui de la SNSM (Saint-Nazaire Saint-Malo), et tentait un record de la traversée de l’Atlantique qu’elle a finalement été contrainte d’abandonner à cause des conditions météos trop instables.

Actuellement en course dans la Transat Jacques Vabre aux côtés du français Roland Jourdain sur le monocoque de 60 pieds, Sill et Veolia, Ellen MacArthur accueille la nouvelle : « Je voudrais vraiment remercier l’ISAF ainsi que les sponsors et les membres de l’ISAF Rolex World Sailor of the Year Awards pour ce titre ».

« Recevoir ce prix en 2001 a été une vrai bonheur pour moi, mais être de nouveau récompensée cette année est un grand honneur. Le travail qu’effectue l’International Sailing Federation avec ses 117 membres rend un grand service à ce sport en invitant les jeunes et les moins jeunes à le pratiquer. Je voudrais également féliciter les autres femmes nominées. Elles sont les leaders de leur discipline et je suis vraiment honorée d’être nominée à leurs côtés ».

Fernando Echavarri Erasun et Antón Paz Blanco

Beaucoup plus réguliers et tenaces que les années précédentes, les deux tornadistes espagnols, Fernando Echavarri Erasun et Antón Paz Blanco, ont réalisé une saison extraordinaire qui a débuté par une victoire en mars lors de l’ISAF Grade 2 Barcelona Olympic Sailing Week. Deux mois après le sacre de Barcelone, les deux hommes s’octroyaient la médaille d’or à l’ISAF Grade 1 Holland Regatta ainsi qu’à l’ISAF Grade W Tornado World Championship. Comme ci cela ne suffisait pas, Fernando et Antón ont accédé au rang de champion d’Europe de la spécialité. Avec autant de victoires, les espagnols sont rapidement parvenus au sommet du classement mondial ISAF et au 29 juin, devenaient champion du monde de Tornado.

Toujours tourné vers l’avenir, Echavarri avoue qu’après avoir accompli ses rêves olympiques, ses navigations le porteront vers le grand large. Le marin a passé quelques semaines en compagnie de l’équipage de Movistar, l’un des voiliers favoris de la Volvo Ocean Race. Sélectionné par le skipper de Movistar, Bouwe Bekking, Echavarri sera en stand-by pour prendre part à une étape de cette course autour du monde en équipage.

Âgés respectivement de 33 ans et de 29 ans, Echavarri et Paz Blanco ont débuté le Tornado ensemble en 1997 après être passés par le Laser et l’Europe. Auteur d’une huitième place au dernier Jeux à Athènes en 2004, les deux hommes ont depuis énormement travaillé pour intégrer le haut du classement mondial et devenir en 2005, les meilleurs marins de l’année.

« Nous avons commis beaucoup d’erreurs lors des derniers Jeux Olympiques, mais nous avons appris beaucoup sur nous-même. Ces erreurs nous ont permis de mieux appréhender la pression et les situations difficiles. Ce travail que nous avons réalisé a été très bénéfique et les fautes ont été moins nombreuses qu’auparavant. Nous sommes plus confiants que les années précédentes et les résultats s’en ressentent », confiait Echavarri.

« Sur l’eau, je m’efforce de rendre le bateau plus rapide tandis que les conditions athlétiques d’Antón font qu’il excelle dans le vent fort. En dehors du bateau, je suis en charge des relations avec les partenaires et les sponsors ainsi que de la logistique. Antón, quant à lui, s’occupe du bateau à proprement parler et veille à ce qu’il soit toujours le mieux préparé possible. Nous sommes également de très bons amis, un atout supplémentaire surtout dans les moments de tension et de stress. Nous sommes solidaires dans l’effort. », ajoute Echavarri.

Avec la possibilité offerte par leur sponsor de naviguer sur de plus grands bateaux, Echavarri et Paz Blanco préfèrent se concentrer à court terme sur le maintien de leur rang mondial mais surtout l’accession au titre de champion olympique en 2008 à Pékin.

« Nous essayons de ne pas trop penser aux Jeux, mais nous avons trois ans pour y parvenir. Nous sommes conscients du travail à fournir et nous allons prendre les choses les unes après les autres. »

Remporter le titre tant convoité de Marin de l’Année a été une grande surprise pour le duo espagnol et, d’après eux, la plus belle des récompenses.

« La liste des sélectionnés est incroyable, avec de très grands noms de la voile mondiale. Nous avons grandi avec certains de ces noms dans notre tête et remporter le titre devant eux est un honneur. Découvrir nos noms sur ce palmarès est la plus belle des récompenses pour la fin de cette extraordinaire saison 2005. Nous voudrions également remercier l’ISAF et Rolex, et exprimer tout notre gratitude à la Royal Spanish Sailing Federation, à la Galician Sailing Federation, à l’Athlete Help Program et à notre sponsor principal, Movistar, sans lesquels nous ne serions pas là aujourd’hui. »

« L’Espagne semble être au top de la voile mondiale avec la Volvo Ocean Race, la Coupe de l’America et maintenant avec un titre de Marin de l’Année pour deux équipiers olympiques. Cette implication et ce titre, je l’espère, vont permettre de promouvoir encore plus notre sport auprès d’un large public. »

Les accomplissements de Fernando Echavarri et Antón Paz Blanco, les premiers Espagnols à remporter ce titre dans la catégorie masculine, démontrent un engagement constant de la part des autorités de la voile espagnole et de la part des marins eux-mêmes. Ce succès est richement mérité.

Sofia Bekatorou, médaillée d’or en 470 lors des Jeux Olympiques d’Athènes a été récompensée en 2004 par ce titre de meilleur marin de l’année dans la catégorie féminine et avoue bien volontiers que c’est la plus belle des récompenses de sa carrière.

« Chaque année, cette cérémonie devient de plus en plus prestigieuse. Remporter le trophée est plus qu’un rêve pour nous marins », avoue Sofia Bekatorou.

La cérémonie de remise des prix qui s’est déroulée dans le Grand Copthorne Waterfront Hotel à Singapour, a été présentée par le Président d’honneur, sa Majesté le Roi Constantine, par Claudio Mariani de Rolex Singapour et par la triple médaillée olympique et multiple championne du monde italienne, Alessandra Sensini, devant un parterre de 500 invités représentant 50 nations.

Parmi ces invités, l’on pouvait remarquer quelques grands noms de la voile pressentis pour le titre à l’image de Peter Gilmour, Finian Maynard (BVI), Blanca Manchón (ESP), Claire Leroy (FRA), Bruno Peyron (FRA) et Rohan Veal (AUS).

Les vainqueurs ont reçu une montre Rolex ainsi que le Trophée du Marin de l’Année, pièce sphérique en marbre et en argent représentant le globe terrestre couronné de 5 spis tels les cinq continents.

Les autres nominés pour le titre ISAF Rolex World Sailor of the Year Awards 2005 étaient :

Femme
- Claire LEROY (FRA)
- Blanca MANCHÓN (ESP)
- Paige RAILEY (USA)

Homme
- Peter GILMOUR (AUS)
- Finian MAYNARD (IVB)
- Bruno PEYRON (FRA)
- Vincent RIOU (FRA)
- Rohan VEAL (AUS)

Info Key Partners / Tr. Thomas Campion


Voir en ligne : Website : www.sailing.org/worldsailor


• Liste des autres nominés

Chez les femmes
- Claire LEROY (FRA)
- Blanca MANCHÓN (ESP)
- Paige RAILEY (USA)

Chez les hommes
- Peter GILMOUR (AUS)
- Finian MAYNARD (IVB)
- Bruno PEYRON (FRA)
- Vincent RIOU (FRA)
- Rohan VEAL (AUS)


Dans la même rubrique

Défi Petit Navire : Le Peutrec le plus rapide

Defi Petit Navire : Les multis plus rapides que les planches

Défi Petit Navire : Orange II défie d’Ortoli

Giraglia Rolex Cup : Fin des régates des monocoques avant la grande course


A la une