SeaSailSurf®

From offshore to inshore: all the news abouts sea sports from 2000

Trapani Louis Vuitton Act 9

La dernière pour Desafío, le général pour Alinghi

Alinghi sacré ACC Champion 2005 avec 5 victoires en 6 actes

Sunday 9 October 2005Information America’s Cup

Incroyable suspense ! Pour seulement une seconde d’avance sur la ligne en faveur du Desafío Español, vainqueur de l’ultime régate en flotte, BMW ORACLE Racing, deuxième, termine à égalité de points avec Alinghi. Le Defender suisse remporte son quatrième Acte consécutif et son cinquième sur six cette année. En toute logique, Alinghi est donc sacré ACC Champion 2005.

Desafío Español , 4e de l’Acte 9 : Après une fin de saison en demi-teinte, le Desafío Español a brillé de mille feux dimanche après-midi. Pas une bouée, pas une bascule de vent, pas un concurrent n’ont contrarié la fougue espagnole. A bord de BMW ORACLE Racing, Chris Dickson a lâché tous ses chevaux pour revenir en vain dans le dernier bord. Il échoue à seulement une minuscule seconde des Espagnols. Karol Jablonski et l’équipage d’ESP 67 terminent quatrièmes de cet Acte 9. Le Desafío est la première équipe à s’inviter dans le carré d’as jusque-là monopolisé par les quatre ténors. Il vole la vedette à Luna Rossa, décevant sixième dans ce dernier Acte 2005.

Alinghi, le roi de l’égalité : Avec cette quatrième victoire consécutive, Alinghi s’est adjugé cinq des six Actes de la saison. En toute logique, le Defender décroche le titre d’ACC Champion 2005. Si l’équipe suisse semble avoir survolé la saison, la concurrence a tout de même été rude. A quatre reprises, Alinghi s’est retrouvé à égalité de points à la fin d’un Acte. A Valencia, c’est Luna Rossa qui s’est finalement imposé à la faveur des règles pour départager deux ex-æquo. Ensuite, lors des régates en flotte de Malmö puis des deux Actes siciliens, les victoires ont été attribuées à Alinghi. Le plus malchanceux est l’équipage américain de BMW ORACLE Racing qui n’a gagné aucun Acte alors que l’équipe a terminé à trois reprises à égalité de points avec le vainqueur.

K-Challenge forfait, termine dernier : Cette ultime manche, courue par une quinzaine de nœuds de nord-ouest, a été marquée par le forfait de K-Challenge avant le départ pour bôme cassée. Cinquième de l’Acte 8 après sa magnifique victoire contre Alinghi, l’équipage français a souffert de nombreux problèmes techniques et n’a couru que trois des cinq régates en flotte. Dernier de cet Acte 9, K-Challenge a cruellement besoin d’un soutien financier pour continuer la belle aventure Aventure entamée.

Deux rappels et deux génois : Emirates Team New Zealand et China Team ont volé le départ de la dernière manche. L’équipage de Dean Barker a cravaché pour remonter à la sixième place. Les Kiwis profitent d’une avarie de drisse de génois sur Mascalzone Latino - Capitalia Team dans le deuxième bord de près. Les Italiens, sixièmes après un tour, finissent dernier de la manche. Egalement victime de son génois, United Internet Team Germany n’a pas perdu de place et termine neuvième.

- Pierre Mas, skipper China Team : “On est trop près, trop chaud sur le départ! Il est difficile de revenir sur la ligne après, tellement les autres bateaux sont près de nous. On a navigué proprement le reste de la course et on a presque rattrapé les allemands! Ils sont vraiment tout près de nous, à la dernière bouée au vent. Ce soir, on range toute la base, on met le matériel dans les containers, et on envoie tout notre matérile, CHN69, les bateaux de soutien vers Valence, où nous allons nous installer début 2006. Nous allons nous attaquer à mettre FRA 79 en version V5 et travailler à boucler notre budget au plus vite."

- Thierry Peponnet, Skipper et Barreur de K-Challenge : « la conclusion est à mon sens très positive, car nous avons prouvé que l’on était capable de battre les meilleures équipes. Nous avons beaucoup progressé dans tous les secteurs du jeu (départ, manœuvres, communication Communication #Communication , cellule arrière). C’est dommage que nous ayons dû abandonner 5 manches à cause du matériel. Il nous faut vraiment plus de moyens à présent pour rester dans la course au niveau que nous avons atteint, et suivre le rythme que l’on a pris en talonnant les grosses équipes. Cette année on peut prétendre à la 4e place des challengers. La base de l’équipe est jeune, et nous avons trouvé une base de fonctionnement pleine de promesses (cellule arrière et équipage). Maintenant il faut continuer et affiner pour être encore meilleur. On sentait que chaque jour on progressait, que chaque jour de navigation était un enrichissement collectif. L’année prochaine il faut que l’on soit plus régulier dans nos résultats avec du matériel fiable. »

- Ernesto Bertarelli, président d’Alingi : “l’objectif avec les Louis Vuitton Actes - les pré-régates avant l’America’s Cup America's Cup #AmericasCup - était d’organiser des courses, réparties sur les années suivant 2003 et notre victoire à Auckland, pour continuer de susciter l’intérêt du public pour ce sport et pour la Coupe. Il était également très important pour nous de maintenir notre niveau dans la compétition. Je pense que le nouveau format de l’America’s Cup America's Cup #AmericasCup est un réel succès."

- Chris Dickson, skipper et CEO de BMW ORACLE Racing : « La course d’aujourd’hui a été très excitante. Nous avons eu une journée presque parfaite ... mais pas tout à fait. Notre objectif aujourd’hui était de faire une bonne course, de battre Alinghi et de finir dans les sept premiers afin d’empêcher un autre concurrent de nous prendre la seconde place au général. En plus de vouloir accomplir tout cela, nous voulions également mettre un bateau entre nous et Alinghi pour prendre la première place au général. Quoi qu’il arrive, tout cela était loin d’être facile. (...) L’équipe d’Emirates s’est mis hors compétition elle-même en passant la ligne de départ trop tôt, l’objectif réstait donc de battre Alinghi et de mettre un bateau entre eux et nous. Au virement à la bouée du haut, nous voulions retenir l’équipe suisse assez longtemps pour pouvoir nous esquiver et retourner avec de la marge, tout en les mettant à tribord amure avec les autres bateaux venant de tribord. Le timing a tenu à la seconde près, mais on s’en est très bien sortis. (...) Pendant les 45 minutes suivantes, nous avons fait tout ce que nous pouvions pour dépasser l’équipe espagnole et garder des bateaux entre nous et Alinghi et nous avons bien failli réussir. Le temps officiel montre que nous étions à une seconde de battre les Espagnols. Quand 1 seconde peut faire une telle différence, il s’agit assurément d’une course très serrée ! (...) « Nous sommes vraiment satisfaits de notre performance à Trapani. Nous avons fini les trois dernières régates à égalité avec Alinghi en tête du classement. Ils ont gagné suite aux décomptes mais nous y sommes presque et avons maintenant rattrapé le retard. Nous sommes plus près d’eux maintenant qu’il y a deux ans et demi. L’année prochaine, nous serons encore plus près et il serait ensuite très bien qu’un des Challengers gagne l’America’s Cup en 2007. (...) Nous sommes une équipe plus forte aujourd’hui que nous ne l’étions un mois auparavant et nous sommes incontestablement plus forts qu’il y a trois mois. Nous avons eu quelques ennuis en cours de route, en milieu d’année, mais l’équipe s’en est sorti haut la main. »


TRAPANI LOUIS VUITTON ACT 9 - CLASSEMENT FINAL

Class. 1 2 3 4 5 Total
- 1 Alinghi 3 1 1 1 3 56
- 2 BMW ORACLE Racing 1 2 2 2 2 56
- 3 Emirates Team New Zealand 2 3 5 3 6 46
- 4 Desafío Español 6 6 4 8 1 40
- 5 Team Shosholoza 5 5 3 7 8 37
- 6 Luna Rossa 11 4 6 6 4 34
- 7 +39 Challenge 8 8 7 11 5 26
- 8 Victory Challenge 10 11 8 5 7 24
- 9 United Internet Team Germany 4 7 11 12 9 22
- 10 Mascalzone Latino-Capitalia Team 12 10 9 4 11 19
- 11 China Team 9 9 12 9 10 16
- 12 K-Challenge 7 DNF 10 10 DNS 12


Also in this section

TRAPANI LOUIS VUITTON ACT 8 : K-Challenge premier à défaire Alinghi

Trapani Louis Vuitton Acts 8 & 9 : La Sicile accueille les Class America

Trapani Louis Vuitton Acts 8&9 Skippers' Press Conference

Malmö Louis Vuitton Act 7 : Alinghi domine la flotte du 7e Act

Malmö Louis Vuitton Act 6 : Alinghi toujours invaincu


Head news