SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

75E ANNIVERSAIRE DES DRAGON

263 Dragons ont fait rugir la baie de St Tropez

samedi 16 octobre 2004Redaction SSS [Source RP]

La dernière journée aura été placée sous le signe du vent et du soleil. Un cocktail divin pour un final historique mettant face à face les trois flottes réparties dans les groupes Or, Argent et Bronze. 20 nœuds de vent au départ avec des rafales à 25, mer ridée voir zébrée de blanc par intermittence... Quatre départs avec celui des Classiques ont été donnés les uns derrière les autres pour profiter de ces conditions idylliques en guise de feu d’artifice.

Une miriade de Dragons s’était réunis à St Tropez pour leurs 75 ans
Photo : J.Vapillon / Pixsail.com

Voiles bordées à plat, corps au rappel, mains crispées sur les écoutes et touché de barre au millimètre, il fallait aller vite aujourd’hui et choisir le bon côté du plan d’eau. Et le fond du Golfe de Saint-Tropez a bouillonné sous le sillage des 263 Dragon une dernière fois ! Cet incroyable anniversaire se termine donc ce soir et va sacraliser quatre champions en tête de leur flotte respective sachant que le grand vainqueur du Groupe Or est Tom Lofstedt sur Maria. Clin d’œil à l’histoire : le Dragon vainqueur est suédois soit originaire du pays où un fameux concours de plans lancé en 1927 par le Yacht Club Royal de Göteborg a donné naissance au... Dragon.

Les descendants de Johan Anker peuvent être fier de lui... Les Dragon ont bien répondu présents à cet incroyable anniversaire organisée par l’International Dragon Association et ce sont bien 263 bateaux qui se sont donnés rendez-vous du 10 au 17 octobre à Saint-Tropez. Car ce qui s’est passé dans la cité varoise et donc sur le sol français est bien du jamais vu dans l’histoire du yachting ! Aussi pour fêter dignement les 75 ans du célèbre monocoque au nom du monstre cracheur de feu, une flotte inégalée en matière de monotypie s’est réunie à Saint-Tropez. Un événement sans précédent pour la classe française qui s’est donc trouvée sous le feu des projecteurs et qui a accueilli dans ses eaux les meilleurs représentants internationaux de la classe, un certain nombre de membres de familles royales, des champions olympiques, le triple vainqueur de la Coupe de l’America Russell Coutts sans oublier l’académicien Erik Orsenna ou encore les grands spécialistes de la série comme Poul-Richard Hoj-Jensen ou encore Borge Borresen. Un événement sans précédent dans l’histoire de ce petit quillard, bateau olympique fut un temps, qui restera dans les annales de la classe.

Pour en revenir à cette dernière journée de course, la tendance était à droite soit le côté bateau comité pour ce qui est de la ligne de départ. Un petit contre bord vers Sainte-Maxime et ensuite cap-vitesse sur les bouées au vent placées sous le vent de Port-Grimaud. 20 nœuds de vent avec des rafales à 25, le début de course a été physique. Le soleil avait répondu présent et au petit matin, on pouvait même voir les massifs déjà enneigés des Alpes dans une lumière d’une pureté étonnante. Le vent va tourner à droite au fil des minutes et cette tendance va sacraliser les meilleurs des quatre groupes. Dans le groupe Or, on retrouvait ainsi les 76 premiers du classement d’hier établi sur les deux courses validées, puis les 75 autres dans le classement Argent puis les 75 derniers dans le groupe Bronze. Les Classiques, soit ceux nés avant 1972, courraient dans leur classe et comptabilisaient par la même occasion une troisième et dernière manche.

Ce sont donc quatre vainqueurs qui vont être élus aujourd’hui. Maria skippé par le suédois Tom Lofstedt gagne dans le groupe Or, ETC... du portugais Patrick Monteiro de Barros gagne dans le groupe Argent et l’allemand Christopher Opielok sur Ratlok l’emporte dans la catégorie Bronze. Pour ce qui est des Classiques, c’est Laurence Jacobsen sur Meteor qui gagne.

CLASSEMENTS FINAUX DU 75E ANNIVERSAIRE DES DRAGON A SAINT-TROPEZ

• Classement général groupe OR

- 1. Maria (Tom Lofstedt, Suède)
- 2. African Queen (Jorgen Schönherr, Danemark)
- 3. Rigmarole (John Ross Murphy, Irlande)
- 4. Deefree (Valdemar Bandolowski, Danemark)
- 5. Notorius (Soren Pehrsson, Danemark)
- 35. Ar Youleg (Louis Urvois, premier français)
- 76 classés

• Classement général groupe ARGENT

- 1. ETC... (Patrick Monteiros de Barros, Portugal)
- 2. Imagination (Ian MacDiarmid, Australie)
- 3. Aimee (Julia Bailey, Angleterre)
- 4. Kalima (Mogens Nielsen, Danemark)
- 5. BB King (Peter Johansen, Danemark)
- 8. Cavalier (Guy-Paul Doron, premier français)
- 75 classés

• Classement général groupe BRONZE

- 1. Ratlok (Christopher Opielok, Allemagne)
- 2. Sklaera III (Jean-Pol Kerbaol, premier français)
- 3. Amada (Hans-Ake Book, Suède)
- 4. Extra Wind (Christian Besse, Allemagne)
- 5. Rascal Rat (Robin Hennessy, Irlande)
- 75 classés

• Classement général des Classiques après trois manches

- 1. Meteor (Laurence Jacobsen, Angleterre) 15 pts,
- 2. Ondine (Borge Borresen, Danemark) 16 pts,
- 3. Runaway (Michel Lefebvre, Belgique) 17 pts,
- 4. Gem (Brian Smith,Angleterre) 17 pts,
- 5. Leprechaun (Dan O’Connor, Irlande) 20 pts,
- 11. Coqoona (Fabrice Oppici, premier français) 36 pts
- 32 classés.

Pierrick Garenne


- Il était là... S’ils sont quatre principaux constructeurs de Dragon au monde, il faut savoir que les frères Borresen ont construit plus de la moitié de tous les Dragon mis à l’eau depuis la création de la jauge. Et suprême honneur, Borge Borresen avait fait l’honneur de venir à Saint-Tropez pour courir ce sublime anniversaire à bord de Ondine, un Dragon classique qui termine soit dit en passant deuxième de ce groupe. Juste pour l’anecdote, Borge et son frère Albert n’avaient que 21 et 16 ans lorsqu’ils construisirent leur premier Dragon. Respect...

- Sans oublier ceux-là... La liste des engagés aura été tout à fait extraordinaire : douze membres de familles royales européennes ont accepté d’être les membres du Comité d’Honneur de la manifestation et au moins quatre d’entre eux ont pris part aux régates. Le Roi Constantin, qui est Président de l’International Dragon Association (I.D.A.) et médaillé d’or aux Jeux Olympiques, le Prince Henrik du Danemark, vice-président de l’I.D.A. et compétiteur régulier dans la série, le Roi Carl Gustav de Suède, la Princesse Anne d’Angleterre sans oublier un nombre incroyable de médaillés olympiques comme Poul-Richard Hoj-Jensen (Danemark) et Valdemar Bandolowski (Danemark), tous deux champions olympiques en Soling et Peder Lunde (Norvège), également médaillé d’or en Flying Dutchman en 1960. De son côté, Ulli Libor (Allemagne), médaillé d’argent en Flying Dutchman en 1968, fait partie des quelques « stars » des années 70 qui ont fait leur retour à la compétition grâce au Dragon. Jacques Rogge (Belgique), Président du Comité Olympique International, qui a été lui-même compétiteur en Moth et en Finn et a participé aux Jeux Olympiques en qualité de coureur, était lui aussi présent à Saint-Tropez pour faire une parenthèse nautique bien méritée après ses responsabilités aux Jeux Olympiques d’Athènes. Au global, il y avait bien une trentaine de titres olympiques sans oublier, au sommet de la célébrité, le vainqueur en titre de l’America’s Cup, Russel Coutts (Nouvelle-Zélande), l’imbattable champion de match-racing qui a notamment remporté la dernière édition avec Alinghi.



A la une