SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Valencia Louis Vuitton Act 2

Emirates Team New Zealand remporte un deuxième acte écourté

Pas de finale à Valence avant le 3e Acte du 14 au 17 octobre

mardi 12 octobre 2004Christophe Guigueno

Les trois dernières dernières séries de duels n’ont pas eu lieu. Faute de vent, le comité de course a décidé d’annuler cette dernière journée de la Valencia Louis Vuitton Act 2. Le classement reste donc inchangé et ce sont les Néo Zélandais emmenés par Dean Barker qui créent la surprise en remportant le classement général à l’issue des deux Round Robins !

Les Kiwi de Team New Zeland ont mangé leurs adversaires et terminent ces deux Round Robins par une seule défaite

Mais avant tout, il faut tenter de comprendre ce qu’il se passe sur le circuit America’s Cup America's Cup #AmericasCup édition 2007. L’AC Management a eu la bonne idée d’organiser une série d’événements afin de montrer les évolutions de ces superbes machines que sont les Class America. Et c’est un succès ! En effet, il y avait huit syndicats présents à Valence en Espagne pour ce second acte après une rencontre à Marseille entre cinq défis.

Mais le format est incompréhensible. Il est simple mais change à chaque fois. Comment y trouver son comte ?

A Marseille, les défis ont disputé des régates en flotte puis des match-races entre finalistes. A Valence, ils n’ont disputé que des match-races répartis sur deux Round Robins (séries lors desquelles les défis se rencontrent tous une fois). Et voilà que l’Act 2 est terminé... Pas de finale ? Il y en aura peut-être lors de l’Act 3. Et bien non ! pour le troisième et dernier acte de la saison 2004, les Class America vont à nouveau régater en flotte. Puis participer à quelques match-races entre finalistes. Pas très logique tout cela...

Dans ce mélange des genres, il est donc difficile d’évaluer les performances des uns et des autres. Les Américains d’Oracle BMW Racing s’étaient imposés à Marseille. Avec l’arrivée de Luna Rossa barré par le jeune Australien James Spithill, transfuge de l’ancien syndicat américain AmericaOne, les deux meilleurs challengers de la dernière Coupe de l’America ont donc (re) trouvé un excellent concurrent.

Battus par les Suisses en finale, les Néo Zélandais sont eux-aussi de retour. Le bateau Kiwi barré par Dean Barker est en pleine forme et vient de remporter ce deuxième acte avec un point d’avance sur les Italiens de Luna Rossa, deux sur les Américains de BMW Oracle Racing et les Suisses d’Alinghi. Belle performance.

Derrière ce quatuor de riches syndicats, on retrouve les frères ennemis français, Le Défi et K-Challenge. Si le second est challenger officiel, il n’est pas en meilleure situation que le premier dans sa recherche de partenaires. Ces séries ont donc le mérite pour ces deux concurrents de se montrer et de prouver qu’ils ont la motivation de bien faire. Mais comment séduire des partenaires alors qu’au mieux, ils disposeront de budgets égaux à la moitié de ceux des principaux teams ? Et encore...

Les Italiens de +39 et les Sud-Africains de Team Shosholoza sont là pour apprendre. Ils pourront se contenter de faire de la figuration. Et pour eux encore, ces séries montrent le chemin à parcourir pour espérer jouer dans la cours des quatre grands.

Rendez-vous est pris en tout cas pour tous pour le 4e acte de l’édition 2004 de la Louis Vuitton Cup, toujours à Valence et dès la fin de la semaine.

Attention : Les Italiens de Luna Rossa sont de retour !
Photos : C.Borlenghi /America’s Cup

• Classement /Equipe / Points (matchs gagnés/courus)

- 1- Emirates Team New Zealand 10 points (10/11)
- 2- Luna Rossa Challenge 9 points (9/11)
- 3- BMW ORACLE Racing 8 points (8/11)
- 3- Team Alinghi 8 points (8/11)
- 5- LE DEFI 4 points (4/11)
- 5- K-Challenge 3 points (3/11)
- 7- +39 Challenge 2 point (2/11)
- 8- Team Shosholoza 0 point (0/11)



A la une