SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Grand Prix Lorient

Desjoyeaux prend le dessus après deux manches de brise

Géant et Banque Populaires vainqueurs du jour

samedi 26 avril 2003Information ORMA / Multi Cup 60’

Cette deuxième journée du Grand Prix Cap l’Orient s’est déroulée sous le signe de la brise. Une journée spectaculaire et presque sans faute pour Michel Desjoyeaux et son équipage qui prennent ce soir la tête du classement général devant Groupama, moins chanceux.

Photo : G.Martin-Raget/Royale Production

Journée magique samedi sur le plan d’eau de Lorient Lorient L’actualité du port de Lorient et de sa région.  ! Magiques les départs dans la brise à onze bateaux, les abattées fumantes sous les grains, ou encore l’image du tandem Banque Populaire-Foncia bord à bord sur une coque lors de la deuxième manche du jour. La première place de Géant au classement général provisoire à l’issue de cette journée ne relève pourtant en rien de la magie ! Les bonnes fées se sont peut-être penchées sur les moules du trimaran vainqueur de la Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum , mais il ne fait aucun doute que Michel Desjoyeaux et son équipe ont la bonne méthode pour gagner des courses. Aujourd’hui, dans la brise, ils n’ont rien cassé et ils ont assuré.

La contrepartie de ce spectacle venté est l’annulation du traditionnel parcours côtier. Ce matin, le vent de Sud-Ouest soufflait comme prévu autour des 15/18 noeuds, agrémenté d’une bonne houle, mais il est monté progressivement pour dépasser les 30 noeuds. La limite de vent pour donner un départ étant fixée à 28 noeuds, le Comité de Course décidait de s’en tenir là pour la journée.

Dans ces conditions musclées, la bonne gestion du matériel et l’absence de casse font partie intégrante de la régate. Car sur ces grands trimarans, le moindre « pépin » finit par se compter en minutes aux passages de bouées, et en places au classement général. Ainsi, aujourd’hui, plusieurs contre-performances sont dues à des soucis techniques. Groupama, en tête de la première manche du jour termine huitième après avoir perdu (puis récupéré) son foil Foil #foil tribord ; Belgacom, toujours très bien placé en début de course passe à côté de sa journée et peut-être à côté de ce Grand Prix pour cause de problèmes d’enroulement de gennaker ; Foncia, très en forme aujourd’hui, aurait pu mieux faire encore si sa grand-voile ne s’était pas déchirée dans le dernier portant. Et puis il n’y a pas que les bateaux qui cassent. A bord de Banque Covefi, Claude Thellier a du être débarqué dans la matinée. Le tacticien de Stève Ravussin s’est en effet cassé le tibia et le péroné lors d’une manoeuvre et s’est vu remplacé par Franck David, sans que le bateau ne puisse courir.

Plus chanceux, Lalou Roucayrol et son équipage remportent proprement la cinquième régate, ce qui propulse Banque Populaire à la troisième place au classement général. Même excellent comportement de la part de Sodebo, très rapide, et qui termine régulièrement dans les cinq premiers malgré des départs en demi-teinte.

Demain dimanche, le vent devrait être toujours assez soutenu. Pas trop fort espérons-le pour ne pas perturber le programme de ce Grand Prix où trois manches restent à courir.

- Alain Gautier : « On est plutôt contents de la journée malgré les petits soucis, c’était chaud sur le plan d’eau, il y avait de la bagarre. Sur la première manche, nous avons pris un bon départ, fait très peu d’erreurs et il est clair qu’à ce niveau de compétition, avec une flotte très homogène, chacun bénéficie des fautes des autres concurrents. Sur la deuxième manche le vent est rapidement monté pour atteindre les 30 nœuds, limite que nous nous sommes fixée pour courir en Grand Prix. On était deuxième à la bouée et bien placés pour le rester quand notre Grand Voile s’est déchirée en deux dans un empannage un peu rapide. Nous avons donc terminé la manche quatrième, avec une Grand Voile en vrac. »

- Michel Desjoyeaux : « Ma première satisfaction est de n’avoir presque rien cassé : dans la première régate nous avons juste constaté la rupture des gaines d’une drisse de ris et d’une écoute. Tout était rentré dans l’ordre pour le départ de la deuxième manche. Aujourd’hui le vent est monté à 30 noeuds : à chaque sortie nous rencontrons davantage de vent et à chaque fois nous nous en sortons plutôt pas mal… Notre avantage actuel ce sont les manœuvres. Cela nous permet de rattraper des départs soit prudent, c’était le cas pour la première manche, soit raté comme dans la deuxième. »   « Le plus important c’est déjà ce que nous constations hier : nous n’imaginions pas être autant dans le coup. Nous avons le potentiel et cela, en prévision de l’année à venir, est encourageant. Mais pour demain, le mot d’ordre reste le même : prudence avant tout. Pour demain soir, l’objectif premier reste d’avoir beaucoup appris et de ne rien avoir cassé »  


Classement général provisoire après 5 manches
- 1 - Géant, Michel Desjoyeaux : 2+2 +3 +1+3 = 11 pts
- 2 - Groupama, Franck Cammas : 1 + 1 +2 + 8 + 2 = 14 points
- 3 - Banque Populaire, Lalou Roucayrol : 5+ 6 + 6 + 4+ 1 = 22 pts
- 4 - Sodebo, Thomas Coville : 3+ 8 + 4 + 3+5 = 23 pts
- 5 - Biscuits La Trinitaine, Marc Guillemot : 6+3 +7 + 5+6 = 27 pts
- 6 - Belgacom, Jean Luc Nélias : 4+ 5 +1 + 6 + 12 = 28 pts
- 7 - Foncia, Alain Gautier : 9+7 + 8 + 2+ 4 = 30 pts
- 8 - Bayer CropScience, Jean Maurel : 8 + 4 + 5 + 7+9 = 33 pts
- 9 - Sopra Group, Laurent Bourgnon : 10+10 + 11 + 9 + 7= 47 pts
- 10 - Banque Covefi, Stève Ravussin : 7+ 9 + 9 + 12 + 12 = 49 pts
- 11 - Gitana, Lionel Lemonchois : 11+11 +10 +10 + 8 = 50 pts



A la une