SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Coupe de France YC de France

Quatre manches et quelques démâtages en baie de St Trop

Chapalain - De Pavant - Magnen mènent en Dragon

vendredi 28 mars 2003Redaction SSS [Source RP]

Le vent était au rendez-vous pour cette première journée de la Coupe de France du Yacht Club de France. Dans le golfe de Saint-Tropez, soulevé par une courte houle, les 39 équipages engagés dans la 53e édition de ce trophée historique, ont été servis par un bon vent de 15 à 20 nœuds d’est, nord-est. Des conditions très favorables qui ont permis, d’entrée de jeu Jeu #jeu , de courir quatre manches pour chacune des trois séries engagées - Dragon, Melges 24 et Mumm 30 - malgré un démâtage et quelques abandons.

Il faudra bien entendu attendre le dernier jour et la dernière régate pour connaître le vainqueur de la 53e Coupe de France du Yacht Club de France, puisque cette épreuve se court maintenant en équipe et que seule l’addition finale des points de chacun des bateaux permettra de le déterminer. Dès aujourd’hui cependant, les performances individuelles permettent d’avoir une idée des forces en présences.

Photo : Patricia Lascabannes

En Dragon, la journée a été dominée de la tête et des épaules par l’équipage de Gwen Chapalain sur Ar Youleg, appuyé par le Montpelliérain Kito de Pavant (vainqueur en titre de la Solitaire du Figaro Solitaire du Figaro #LaSolitaire ) à la barre et de Sébastien Magnen (architecte naval, vainqueur de la mini transat). Le petit sloop aux couleurs de la Région Ile de France - SR Douarnenez Douarnenez #Douarnenez a remporté 3 manches sur 4. A noter tout de même la victoire d’un autre équipage français dans la 4éme manche, celui de Gabriel Pastureaud, multiple champion de France de la série. Au général, c’est le Norvégien Odd Roar Loftered sur Odd Job qui occupe provisoirement la seconde place devant l’équipage du Yacht Club de Monaco skippé par Christian Boilot.

En Melges 24, c’est le bateau de Cédric de Kervanoel - un membre Rochelais du Yacht Club de France - qui mène ce soir grâce notamment à deux victoires de manches. A noter tout de même la présence à bord de trois équipiers déjà champions d’Europe de la série, dont le barreur, Jean-François Cruette. Un bateau et un équipage bien connus dans le circuit donc, et qui ont pour objectif cette année de participer au Championnat du Monde de Melges 24 qui aura lieu à San Francisco en octobre. Le plan d’eau varois a également porté chance à Bruno Jourdren à la barre de Lord Jimmy qui devance d’un point seulement l’équipage suisse de Alba Batzill sur Vito.

Chez les Mumm 30 c’est le représentant d’une autre équipe française « Cap Sport » qui s’est imposé sans partage dans les quatre manches du jour. Bernard Mallaret et Xavier Lecoeur ont devancé trois fois le très bon équipage monégasque de Michele Perris, un skipper italien transfuge du FD, à la barre de Dangerous But Fun et Maxime Paul sur Défi Partage.

Demain, les départs seront à nouveau donnés à partir de 11 heures pour les trois séries qui, comme aujourd’hui, et si les conditions le permettent, enchaîneront les manches avec le même plaisir.

DRAGON :
- 1) Equipe Ile de France, Ar Youleg, 6 pts
- 2) Equipe Norvége, Ood Job, 18,
- 3) Equipe Monaco, Tamm Ha Tamm, 19,
- 4) Equipe France, Vol de Nuit, 22 pts
- 5) Equipe Suisse Allemagne, Chi, 23 pts,
- 6) Italie, Tramontana, 27,
- 7) Europe, Tsuica, 28
- 8) Cap Sport, Ulysse, 29 pts,
- 9) Belgique, Ruuder, 29,
- 10) Douarnez, Dirastach, 36,
- 11) K Challenge, K Challenge III, 42
- 12) International, Gabriel, 44,
- 13) Dinard, Ardizaon, 45 pts

MELGES
- 1) France, Scutum, 7
- 2) Ile de France, Lord Jiminy, 14pts,
- 3) Suisse Allemagne, Vito, 15pts
- 4) Italie, Hedimegica 15 pts
- 5) Monaco, Chaloupa II, 20 pts
- 6) Cap Sport, Eurovoile, 21 pts
- 7)n Douranenez, Douarn, 32 pts,
- 8) Europe, Sbab, 34 pts,
- 9) Dinard, Zig Zag 15, 37 pts
- 10) K Challenge, K Challenge II, 39 pts,
- 11) International, Aile, 41 pts
- 12) Belgique, Mad Cow, 44 pts,
- ab) Norvège, Fruen Maren 56 pts

MUMM
- 1) Cap Sport, Cap Sport, 4 pts
- 2) Monaco, Dangerous but fun, 10 pts
- 3) France, Défi Partage 14 pts,
- 4) Ile de France, Région Ile de France, 17 pts
- 5) Europe, Lady Anie, 23 pts
- 6) Norvège, M. 103, 25 pts,
- 7) K Challenge, K Challenge I, 35 pts,
- 8) Italie, Spirit of Ave Maria, 36 pts,
- 9) Belgique, T-service, 38 pts,
- 10) Suisse-Allemagne, Bienne-Voile, 40 pts,
- 11) Douarnenez Douarnenez #Douarnenez , Triga V, 40 pts,
- 12) Dinard, la Pachanga, 41 pts
- 13) Internationale, Les Copains abord, 47 pts.

Information Maguelonne Turcat


Le Melges 24 : Le plaisir de la vitesse

Le Melges 24 est un bateau original, orienté vers le surf, la vitesse et la simplicité, un cocktail plébiscité aujourd’hui par un nombre croissant de régatiers amateurs ou professionnels.

La famille Melges construit des bateaux depuis 1945. En 1993, les fils du fondateur Harry C. Melges, souhaitant tirer profit des innovations apparues lors de la Coupe de l’America 1992, demandent à Reichel/Pugh de dessiner un bateau ouvrant une nouvelle ère pour le chantier. Ainsi naît le Melges 24, voilier à la fois simple, peu onéreux, aisément transportable et taillé pour la vitesse au portant.

La conception du bateau s’appuie sur l’utilisation de la fibre carbone du gréement au voile de quille à bulbe, le tout pour un allègement maximum. Ledit voile de quille, qui supporte un lest de 313 kg, ne pèse en effet que 16 kg ! Autre innovation, l’absence de winches, le spi asymétrique de 62 m2, gréé sur un bout dehors, se réglant facilement par l’équipage, lequel compte de 4 à 5 équipiers.

La classe est extrêmement dynamique, avec près de 600 skippers inscrits dans l’association de classe. Elle attire de nombreux professionnels de tous horizons, des classes olympiques à la course transocéanique, désireux de pratiquer la compétition en flotte de 40 à 60 bateaux strictement monotypes, afin de garder la main en régates au plus haut niveau.

C’est également une classe très ouverte en termes d’innovations, avec notamment de nombreuses recherches sur les voiles.  

Les paramètres de la performance
- Longueur : 7,52 m
- Largeur : 2,50 m
- Lest : 313 kg
- Poids à vide : 804 kg
- Tirant d’eau : 1,52 m
- Grand voile : 35 m2
- Génois : 12 m2
- Spi : 62 m2
- Poids équipage en course : 360 kg maximum

- Diffusion principalement aux Etats-Unis, en France, Allemagne, Italie, Norvège, Suède et Finlande.
- La flotte en France : plus de 70 unités



A la une