SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Coupe de France du Yacht Club de France

Le YCF fait revivre la Coupe de France du Yacht Club de France créée en 1891

mercredi 19 mars 2003Redaction SSS [Source RP]

Le Yacht Club de France a décidé de faire revivre la Coupe de France du Yacht Club de France, créée en 1891 sur une idée simple : un bateau, un club, une nation. Courue pendant plus d’un siècle, cette épreuve est devenue au fil des ans l’un des trophées les plus prestigieux de la voile de compétition. Depuis 1992, la Coupe de France n’a pas été remise en jeu. En lançant un nouveau challenge dans le golfe de Saint-Tropez, le Président du Yacht Club de France, Pierre-Paul Heckly, ressuscite cette dynamique en conservant son rayonnement international et son esprit sportif et rassembleur.

C’est dans cet esprit qu’ont été sélectionnées les séries participant à la compétition. Les équipes seront constituées de trois bateaux parmi les classes les plus représentatives associant amateurs et professionnels de très haut niveau : Dragon, Melges 24 et Mumm 30.
- Le Dragon, petit voilier de course de 8 m 90, a été lancé en 1928. Il a connu depuis un essor remarquable, sa classe devenant série olympique puis internationale.
- Le Melges 24 est né en 1992 de la volonté d’un grand champion, Buddy Melges, de construire un voilier, simple, peu onéreux, aisément transportable et dessiné pour la vitesse au portant.
- Conçu en 1995, à la fois simple et innovant, le Mumm 30, monotype du Tour de France à la Voile, incarne aujourd’hui l‚un des plus populaires et polyvalents des 30 pieds de course.

TROIS JOURS DE REGATES AU PLUS HAUT NIVEAU DANS LE GOLFE DE SAINT-TROPEZ

Pendant trois jours et sur neuf manches, plus de quarante bateaux représentant leur nation ou leur région croiseront l’étrave pour tenter de remporter la Coupe de France du Yacht Club de France.

Une compétition qui fait la part belle au talent, à l’esprit sportif et à l’ingéniosité des coureurs sur des parcours simples, techniques et spectaculaires : des aller-retours dans le lit du vent dits parcours « bananes ». L’organisation des régates a été confiée à la Société Nautique de Saint-Tropez.

NEUF PAYS REPRESENTES : DES MEDAILLES OLYMPIQUES AUX TRANSFUGES DE L’AMERICA’S CUP EN PASSANT PAR LES TENORS DE LA COURSE AU LARGE

Parmi les quelques centaines de régatiers qui s‚affronteront à Saint-Tropez à la fin du mois, neuf pays sont représentés : Allemagne, Belgique, Estonie, France, Italie, Monaco, Norvège, Suède et Suisse.

Si l’équipe vainqueur sera forcément celle qui aura réussi à aligner les meilleures performances dans les trois catégories, une présentation des forces en présence augure d’une bagarre au plus haut niveau.

En Mumm 30, en plus de la participation exceptionnelle de Marc Pajot (médaillé olympique en FD, vainqueur de la Route du Rhum, skipper America’s Cup) qui sera associé pour l’occasion à Tanguy Fournier Le Ray et Louis Heckly, le niveau s’annonce élevé avec des skippers français comme Jimmy Pahun (vainqueur de la Transat AG2R et du Tour de France à la Voile), Bernard Mallaret - qui vient de gagner la première course de la saison, la Primo Cup à Monaco - ou Dimitri Deruelle (sélectionné olympique en 49er). Mais l’intérêt de la Coupe de France réside aussi dans la rencontre avec les meilleurs équipages étrangers tels celui mené par l’italien Francesco Cruciani (3 fois champion du monde d’ILC 30, membre de l’équipe italienne Mascalzone Latino) ou encore l’équipage suisse de Luzius Peter, un transfuge du Laser et du Tornado.

EN MELGES 24, le ton est donné par le Norvégien Kristoffer Spone, Champion d‚Europe de la série, mais la réplique s‚annonce salée avec un groupe de chasse mené par Bruno Jourdren (vainqueur de la Transat AG2R, 8 fois champion d’Europe de Class 8 et 2 fois Champion de France de Course au Large) qui s’est classé 4e au championnat du monde ou l’équipage Rochelais de Jean-François Cruette. A noter aussi la présence de quelques uns des meilleurs équipages français comme celui d’Henri Samuel, Président de la classe internationale, associé à Thierry Berger (Champion d’Europe de FD, Vice Champion du Monde de Laser et sélectionné olympique en FD), ou le Hyèrois Jacques Di Russo (Préparation Olympique en 470, 4 fois dans l’équipage champion de France de Match Race, Equipier America’s Cup, Admiral’s Cup) et étrangers comme l’Allemand Alba Batzill (sélectionné olympique en FD).

CHEZ LES DRAGON, les Français sont également venus en force comme le Dourneniste Gwen Chapalain (Mini transat, équipier sur le trimaran Bonduelle) qui est champion de France 2002 de la série, Dominique Hebrard qui mène régulièrement son bateau en bois sur les podiums ou Yann Kersalé secondé par Gildas Philippe (l’un des meilleurs 470iste français). Mais les ténors étrangers de la série seront également au rendez-vous avec l’Allemand Michael Schatten qui a remporté la dernière édition des Régates Royales ou l’excellent équipage norvégien d’Odd Roar Loftered.

« La force et l’intérêt de cette Coupe de France par équipe - sur un modèle qui rappelle celui de l’Admiral’s Cup - c’est de nous permettre d’être confrontés à beaucoup d‚équipages étrangers » commente Jimmy Pahun, « Avec Bruno Jourdren et Gwen Chapalain, nous avons essayé de monter une « dream team » en réunissant trois équipes parfaitement entraînées dans leur série sous les couleurs de la Région Ile de France avec le soutien de la SR Douarnenez. »

Information Maguelonne Turcat



A la une