SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Salon Nautique

Bénéteau présente le prototype du First Class 7500

Le First Class 8… vingt ans après !

mardi 10 décembre 2002Christophe Guigueno

Le Bénéteau 25 avait dix ans, au moins, de retard sur la nouvelle génération des monotypes de course inshore. Le chantier naval a donc revu sa copie, appuyé par le Groupe Finot, déjà auteur des Open 750. Voici donc le vrai remplaçant du First Class 8. Le 7500 est un monotype qui promet ! Son prototype est présenté au salon nautique.

Le prototype du First Class 7500 est exposé au salon de Paris
Photo : Ch.Guigueno / Pipof.com/voile

Au pied (de la quille) du Figaro Bénéteau 2, le First Class 7500 montre que Bénéteau peut faire de l’innovant tout en gardant des principes qui ont fait le succès de ses précédentes productions. Au premier regard, le First Class 7500 est bien un quillard monotype du troisième millénaire… et un digne héritier du First Class 8 tiré à plus de 1000 exemplaires.

Si l’on a immédiatement envie de prendre la barre du bateau, on imagine immédiatement les cinq autres équipiers alignés à coté de soi pour tirer la quintessence de ce cockpit immense. Bas sur l’eau, large, sûrement planant, le ’flotteur’ du First Class 7500 est conçu pour la régate en équipage entre trois bouée, que ce soit en flotte ou en match-racing.

Du First Class 8 on garde le safran unique (relevable) et la quille / sabre pivotante. Le tangon permet de contrôler le spi symétrique. Des quillards de la nouvelle génération, le voilier reprend un tout petit roof largement avancé devant le mât. Mais à l’intérieur, sont quand même logées quatre bannettes ! Un bout-dehors en carbone rétractable à plat pont et pivotant permet de tenir le spi asymétrique pour les descentes au largue. Vingt ans après son aîné, le 7500 est toujours transportable et devrait combler les jeunes (et moins jeunes) régatiers issus des filières dériveur.

La série devrait être lancée cette année. Au salon, ce n’est que le prototype qui est présenté. Tout comme pour le Figaro-Bénéteau, le chantier de St Hilaire de Riez prend son temps pour bien réussir sa copie. Elle sortira officiellement au printemps au prix estimé de 23 000 Euros (150 000 Francs environ).

Avec un tel outil, la Fédération Française de Voile, qui a participé à sa conception, va disposer d’un bateau parfait pour sa filiale match-racing. On n’attend plus désormais que la création de centres d’entraînements sur les bases des défis pour la Coupe de l’America...

La tableau arrière et large et promet de belles vitesses au débridé. Plus de 20 noeuds d’après les VPP du Groupe Finot...

Caractéristiques
- Architecte : Groupe Finot
- Constructeur : Bénéteau
- LHT : 7,86 m
- L coque : 7,49 m
- Largeur : 2,54 m
- TDE : 0,70 / 2,35 m
- Dpt lège : 1220 kg
- SV : 38 m2
- Spi (symétrique) : 58 m2
- Matériaux : monolithique verre / polyester

Le coffre central permet de ’ranger’ le moteur hors bord... pratique !
Le roof est petit et pas facile à accéder mais pourra récupérer les spis sans souci


A la une