SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Grand Prix de Fécamp

Jean-Luc Nélias vainqueur à Fécamp

Dernière journée annulée

dimanche 15 septembre 2002Information ORMA / Multi Cup 60’

image 400 x 200
En raison des conditions météo musclées, toutes les manches de dimanche ont été annulées. Après deux jours de régate dans la brise et un quasi-sans faute du trimaran belge, Jean-Luc Nélias (Belgacom) remporte ainsi son premier Grand Prix.

Au vu des 30 noeuds de vent qui soufflaient ce matin en rafale, dans une mer très formée, le Comité de Course a décidé d’annuler les manches de dimanche, une décision prise afin d’assurer la sécurité des bateaux accompagnateurs. Jean-Yves Chauve, le médecin du Championnat 9 Telecom a même été victime ce matin d’une fracture de la jambe alors qu’il suivait les concurrents sur son semi-rigide.

En dehors de ce contretemps météorologique, beaucoup de choses intéressantes se sont passées lors de ce Grand Prix du port de Fécamp, dernier du Championnat 9 Telecom 2002. A quelques exceptions près, les concurrents étaient tous en nette progression par rapport au début de la saison. Résultat : des manches plus ouvertes pour tous (7 points seulement séparent le second du cinquième), en dépit du leadership presque sans faille de Belgacom. Jean-Luc Nélias a pris sa revanche sur les frustrations du début de saison dues à son démâtage au printemps. On sentait le skipper pressé d’en découdre, impatient d’exploiter au mieux tout le potentiel de son bateau. Voilà qui est fait. Avec trois victoires de manche et deux places de deuxième, Belgacom remporte donc sa première épreuve du Championnat.

Ce Grand Prix célèbre également un vainqueur différent des précédents (Groupama avait remporté Lorient Lorient L’actualité du port de Lorient et de sa région. et Fujifilm Zeebrugge), preuve que la flotte s’homogénéise et que la progression des bateaux, comme celle des équipages est assez rapide.

Fujifilm qui avait fait parler la poudre sur la Course des Phares et en Belgique termine ici deuxième, mais reste une valeur sûre, en dépit de ses contre-performances de samedi (dont une place de sixième due à une pénalité infligée par Belgacom). Le bateau vert est rapide, son équipage rodé, l’expérience de son skipper faisant le reste.

Son sister-ship Bayer, sur la troisième marche du podium, est probablement celui qui a le plus progressé. C’est même un bon en avant pour Frédéric Le Peutrec et son équipage dont la saison avait été contrariée par des problèmes techniques à répétition. Après presque deux mois de chantier cet été, et assez peu de navigations pour l’équipe, leur place de troisième est une très belle performance. Ils la doivent à leur excellente journée de samedi (2e, 1er et 3e) et au fait de n’avoir pas subi d’avaries importantes.

C’est la preuve encore une fois, qu’une des priorités dans cette classe, en dehors de la performance, est bien la fiabilité. Car s’il n’avait pas cassé son tangon et fissuré sa bôme samedi, Biscuits la Trinitaine-Ethypharm (trois fois troisième le premier jour) aurait également pu briguer le podium.

Cinquième et ex-aequo en point avec La Trinitaine, Sergio Tacchini s’est également révélé dans le coup, se frottant parfois au peloton de tête. Karine Fauconnier qui a beaucoup navigué cet été, semble avoir pris la mesure de son trimaran. Il ne lui manque pas grand chose pour figurer en bonne place.

Pour Sopra Group et Banque Covefi qui ferment le classement, ce Grand Prix de Fécamp ne restera pas dans les annales. Sopra Group qui avait cassé son foil Foil #foil tribord s’est retrouvé très handicapé dans les conditions de vent et de mer rencontrées à Fécamp ? l’effet du foil Foil #foil qui permet de sustenter les flotteurs étant ici réduit à néant.

Quant à Banque Covefi, sa place de septième ne reflète pas forcément son comportement sur l’eau. Car Bertrand de Broc et son équipage ont souvent eu des débuts de course satisfaisants. Mais il est clair qu’en terme de vitesse Vitesse #speedsailing , le bateau n’est pas sur un pied d’égalité avec ses plus jeunes concurrents.

Ces deux trimarans ont en tout cas le grand mérite d’avoir participé à tous les Grands Prix de la saison, en s’efforçant à chaque fois de résoudre leurs problèmes techniques pour être présents ?

Objectif Rhum

Après ce dernier Grand Prix du Championnat 9 Telecom 2002, l’heure sera pour tous à la préparation de la Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum . Sport, repos, préparation des bateaux et aussi navigation en solitaire : Marc Guillemot rentre de Fécamp en solo en passant par les côtes anglaises ; Loïck Peyron prévoit deux sessions de trois jours ; Jean Luc Nélias et Karine Fauconnier participent début octobre à un stage de trois jours à Port Laforêt, Bertrand de Broc doit s’élancer dès lundi de Camaret pour sa qualification ? Pour tous, désormais le prochain objectif sera le 10 novembre, date de départ des multicoques pour la transat en solitaire.

Classement général du Grand Prix de Fécamp

- 1- Belgacom : 1 +1 +1 + 2 +2 = 7 points
- 2- Fujifilm : 2 + 2 + 6 + 4 + 1 = 15 pts
- 3- Bayer CropScience : 5 + 8 (DNF)+ 2 + 1 + 3 = 19 pts
- 4- Biscuits La Trinitaine-Ethypharm : 3+ 3 +3 + 5 + 8 (DNS)= 22 pts
- 5- Sergio Tacchini : 4 + 3 +4 + 7 + 4 = 22 pts
- 6- Sopra Group : 6 + 5 + 5 + 3 + 5 = 24 pts
- 7- Banque Covefi : 7 + 6 + 8 (DNF) + 6 + 6 = 33 pts


Photo : Belgacom s’impose après deux journées de régate. G.Martin-Raget

Dans la même rubrique

GP de Fécamp : Belgacom, Fujifilm et Bayer pour trois victoires

Multi 60 : Les nouvelles crosses de Gitana X

image 400 x 206

Grand Prix de Fécamp : Nélias vole la vedette à Peyron

image 300 x 158Deux bananes, deux victoire pour le trimaran belge. Photo : G.Martin-Raget

GP Fécamp : Groupama démâté se réfugie au Havre

image 300 x 158Groupama démâte devant le port de Fécamp. Photo : G.Martin-Raget

A la une