SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Grand Prix de Fécamp

Dix trimarans de 60’ à Fécamp du 12 au 15 septembre

mardi 27 août 2002Information ORMA / Multi Cup 60’

Dix trimarans de 60’ devraient participer au Grand Prix du Port de Fécamp du 12 au 15 septembre prochain. La quatrième épreuve du Championnat 9 TELECOM 2002, ultime compétition avant la Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum , présentera un superbe plateau en dépit de l’absence de certains bateaux bloqués en chantier pour réparation ou vérification de leur mât.

On le sait, le plan d’eau de Fécamp, très tactique, est l’un des favoris des skippers, également un de ceux qu’ils connaissent le mieux désormais. Le jeu Jeu #jeu consiste à gérer les veines de vent générées par les hautes falaises du pays fécampois, les courants.. et la meute des adversaires.

Loïck Peyron (Fujifilm), très en forme à Zeebrugge, galvanisé par sa victoire dans la Course des Phares a largement dominé le Grand Prix de Belgique, au point de se dispenser de courir la dernière manche. Mais Franck Cammas, qui vient de remettre Groupama à l’eau, revu de fonds en tête de mât après un été au chantier, pourrait bien lui reprendre la vedette comme lors du Grand Prix du Pays de Lorient Lorient L’actualité du port de Lorient et de sa région. . Les skippers des deux trimarans verts seraient cependant bien inspirés de surveiller attentivement Jean Le Cam et Jean-Luc Nélias. Profitant de l’absence d’Alain Gautier dont le mât s’est brisé à l’entraînement au mois de juillet, les deux finistériens ne manqueront pas d’aller chercher la bagarre en tête de peloton. Le bras de liaison arrière de Bonduelle promptement réparé cet été, Jean Le Cam peut se concentrer sur la défense de sa place de second au Championnat 9 TELECOM, tandis que Jean-Luc Nélias qui s’est octroyé une victoire de manche en Belgique a démontré que Belgacom était désormais parvenu à maturité.

A égalité au classement 9 TELECOM avec Jean-Luc Nélias, Marc Guillemot revient avec un bateau très affûté. Remis à l’eau à la mi-août après une révision complète et la réparation de son mât par manchonnage, Biscuits La Trinitaine devrait être au mieux de sa forme. Sopra Group a surpris à Zeebrugge par son potentiel dans les petits airs et n’a rien à envier en terme de comportement et de vitesse Vitesse #speedsailing dans la brise. Même si Philippe Monnet sait qu’il faut désormais travailler l’homogénéité de l’équipage et la rapidité pour trouver les bons réglages il apparaît comme l’un des outsiders de ce dernier Grand Prix de la saison. Sergio Tacchini affiche une bonne vitesse Vitesse #speedsailing , mais l’équipage de Karine Fauconnier manquait encore de coordination lors du dernier Grand Prix, malgré quelques bons départs. Bertrand de Broc et son équipe mènent au mieux Banque Covefi, le plus ancien trimaran de la flotte prend souvent de bons départs qui ne suffisent pas à compenser le déficit de vitesse du bateau, il peut cependant être dangereux dans la brise. Fred Le Peutrec n’a pas encore eu l’occasion d’exprimer son talent avec son tout nouveau Bayer CorpScience : première sortie timide au Grand Prix de Lorient Lorient L’actualité du port de Lorient et de sa région. et avarie dans la Course des Phares. Réparé et optimisé, Bayer est désormais prêt à se mesurer aux autres. Gitana X sorti du chantier après quelques réparations et la vérification de sa structure, on va enfin pouvoir découvrir ce trimaran innovant avec sa configuration en vrai X et son mât centré.

A quelques semaines du départ de la Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum , le Grand Prix de Fécamp sera un indicateur précieux de la vitalité des forces en présence pour la grande épreuve finale du Championnat 9 TELECOM.

Le plateau du Grand Prix du Port de Fécamp
- Fujifilm (Loïck Peyron)
- Bonduelle (Jean Le Cam)
- Groupama (Franck Cammas)
- Banque Covefi (Bertrand de Broc)
- Belgacom (Jean-Luc Nélias)
- Biscuits La Trinitaine-Ethypharm (Marc Guillemot)
- Sopra Group (Philippe Monnet)
- Bayer CropScience (Fred Le Peutrec)
- Gitana X (Lionel Lemonchois)
- Sergio Tacchini (Karine Fauconnier)
- Sodebo (Thomas Coville) (sous réserves)

Des nouvelles des absents :
- Géant (Michel Desjoyeaux) et Foncia (Alain Gautier) mâts en réparation
- Banque Populaire (Lalou Roucayrol) en chantier, mise à l’eau prévue le 16 septembre


A propos des mâts :

Cinq trimarans ont démâté cette saison, parfois dans du petit temps et sans raison apparente, suscitant un certain nombre d’interrogations légitimes. L’exceptionnelle fiabilité des trimarans de 60’ ces dernières années, a pu faire oublier un temps que ces bateaux sont de véritables laboratoires flottants et que les technologies mises en ouvre pour leur construction sont extrêmement avancées. Il convient de se remémorer les innovations récemment mises en ouvre sur les bateaux de la classe ORMA : généralisation du carbone pré-imprégné pour la construction, augmentation sensible de la largeur, apport de foils, puis de foils courbes générant de nouveaux efforts sur les structures, dérives inclinées, trimmers, mâts basculants latéralement puis longitudinalement, vérins hydrauliques, spectra, cuben-fiber. La liste est encore longue, mais elle met en perspective la récente "épidémie" de chute de mât. Il s’agit d’un sport mécanique de très haut niveau dans lequel la recherche et l’expérimentation font partie intégrante de la recherche de performance. Il est compréhensible que, dans l’utilisation de matériaux très pointus et peu usités, un décalage subsiste entre les calculs théoriques et l’utilisation en haute mer. Par ailleurs, le petit nombre de chantier capable de maîtriser ces techniques de pointe, d’une part, et les coûts induits par la recherche sur ces matériaux, d’autre part, incitent skippers et armateurs à recourir aux mêmes architectes et ingénieurs, aux mêmes moules parfois, ce qui a pour conséquence de multiplier les risques d’occurrence de défauts lorsqu’ils surviennent.

Les espars mis en cause dans les récents démâtages sont en cours de réparation. Les mâts issus des mêmes chantiers ont été renforcés. Architectes, ingénieurs et chantiers procèdent actuellement à une analyse extrêmement précise des fractures et travaillent d’arrache-pied à étudier les solutions pour le renforcement et la fiabilité des mâts de la flotte des 60’.


Dans la même rubrique

Multi 60 : Le trimaran de Franck Cammas retrouve la mer

image 300 x 158Remise à l’eau devant la base sousmarine de Lorient. Photo : Y.Zedda

Multi 60 : Gitana X : Gitana X renforce aussi ses crosses de bras de liaison

Multi 60 : Monnet choisit la Corse pour l’intersaison

image 300 x 158Photo : Y.Zedda

Réparation : Le trimaran de Le Cam en chantier jusque fin août

image 300 x 158Premières inspections après choc par les architectes Van Peteghem et Lauriot-Prévost. Photo : B.Stichelbaut

A la une