SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Expédition Arktos

Mike Horn repart le 4 août autour de l’Arctique

dimanche 28 juillet 2002Redaction SSS [Source RP]

Après avoir renoncé à la traversée entre la Sibérie et l’Alaska par le Pôle Nord, Mike Horn repart sur l’expédition Arktos. Il quittera le Cap Nord le 4 août prochain en bateau et ne devrait pas y revenir avant 18 mois après avoir fait en solitaire, à pied et en bateau, le tour du monde par le cercle polaire arctique.

Pour la première fois depuis qu’il se lance les défis les plus fous, Mike Horn a dû renoncer. C’était le 10 avril dernier, après 45 jours de progression dans les glaces dérivantes du Pôle Nord : enlevant ses gants pour refaire un lacet, Mike assistait, impuissant, au gel de trois de ses doigts par une température extérieure de - 65°C.

Ne parvenant pas à les réchauffer malgré son savoir-faire et une volonté inébranlable, Mike décidait de se faire rapatrier en Suisse par Groupama Assistance.

Soigné puis opéré des trois doigts (les pouces et l’index de la main droite), Mike n’en a pas moins poursuivi la préparation de l’expédition Arktos, c’est-à-dire le tour du monde par le cercle polaire arctique en solitaire et sans moyen motorisé.

Pour parcourir les quelques 20.000 kilomètres de ce périple, Mike va progresser à pied au travers de Groenland, du Canada, de l’Alaska et de la Sibérie et naviguer en bateau à voile sur les mers du Groenland, de Baring et la traversée le détroit de Béring.

Pour accomplir ce périple qu’aucun être humain n’a réalisé à ce jour, Mike table sur 18 mois d’aventure.

Arrivé avec sa famille le 26 juillet à Tromso sur la côte Ouest de la Norvège, Mike a retrouvé son bateau en aluminium de 14 mètres convoyé depuis la France par Jean-Philippe Patthey (responsable de la logistique de l’expédition Arktos), Pierre-Yves Martin et Denis Cornaro. De là, il va convoyer son bateau jusqu’au Cap Nord, point de départ de l’expédition Arktos dont il appareillera le dimanche 4 août.

Joint par téléphone, Mike se montrait très impatient : « C’est vraiment super d’être là, prêt à partir. Le bateau est tip top et moi aussi. Je vais mettre le cap sur la côte Est du Groenland que je devrais atteindre en trois semaines. Une fois arrivé là, je laisse le bateau à mon équipe de logistique qui le convoiera sur la côte Ouest pendant que je traverse à pied le Groenland, une montagne qui monte jusqu’à 3.000 mètres. »

Information Welcome On Board


Dans la même rubrique

Tour de l’Arctique : Mike Horn perd deux phalanges et un doigt mais y retour

Traversée de l’Arctique : "Une opération difficile"

Traversée de l’Arctique : Mike Horn se fait rappatrier

Traversée de l’Arctique : Mike Horn continue malgré trois phalanges gelées


A la une