SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Tour du Monde à l’envers

Jean-Luc Van Den Heede fait demi-tour après le Horn

Fuite d’eau au niveau du puits de quille

mardi 13 novembre 2001Information VDH

Alors qu’il avait plus de quatre jours d’avance sur le record Record #sailingrecord de Philippe Monnet, Jean Luc Van Den Heede est contraint d’interrompre sa course. En effet, après avoir franchi le Cap Horn, hier soir à 19 heures 41 précisément, le skipper amiénois continuait sa route dans le Pacifique dans des conditions de mer particulièrement « musclées ». Ce matin, alors que le Cap Horn était 100 milles derrière lui, VDH s’est aperçu que sa quille, normalement fixe, ne l’était plus. Rapidement, Jean Luc a pu constater que le puits de quille bougeait d’avant en arrière à cause d’une insuffisance de structure longitudinale.

« ADRIEN est taillé pour relever un tel défi, mais nous n’avons pas eu l’occasion de valider ces calculs d’efforts longitudinaux dans de grosses mers, car il n’y en a pas eu depuis la mise à l’eau. J’ai rencontré des vents et des vagues très violents ces derniers jours, le passage du Horn a été rude et le puits de quille est fissuré. La voie d’eau qui en découle n’est pas grave si elle ne s’amplifie pas. J’ai donc fait demi-tour, je vais repasser le Cap Horn et rejoindre l’Atlantique. Actuellement, l’eau entre par petits jets par le puits de quille, je suis au portant, ADRIEN ne souffre pas de trop et je ne suis pas en danger. Je suis contraint de reporter ma tentative, c’est rageant, mais j’ai toujours dit que je me donnais trois ans pour réussir ce défi. Ce bateau est idéal pour faire un tour contre vents et courants. Il va bien, vite, il est solide et bien conçu ».

Véronique Guillou


Dans la même rubrique

Tour du monde à l’envers : Jean-Luc Van den Heede a passé le cap Horn

Tour du monde à l’envers : Adrien aux portes des 40es rugissants


A la une