SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Belgium Ocean Racing • Paris 2024

Jonas Gerckens : "Nous ne sommes pas là pour ramasser les bouées ! "

mercredi 19 août 2020Redaction SSS [Source RP]

L’ambition des Red Dolphins est claire : qualifier la Belgique aux Jeux Olympiques et hisser le pays dans le TOP 8 pour cette première épreuve de course au large en double mixte de l’histoire Histoire #histoire des Jeux olympiques.

Pour Jonas Gerckens, le nom Red Dolphins sonnait comme une évidence

« Dans la mouvance Belge de donner un nom associant Red à un animal, on a directement pensé aux Red Dolphins. Le dauphin est un animal rapide, ce qui est forcément primordial en course au large. Mais le dauphin est aussi connu pour sa sympathie, à l’image des belges à travers le monde. Cela dit, sympa, ne veut pas dire trop gentil ! On est clairement déterminé, comme le montre son regard. Nous ne sommes pas là pour ramasser les bouées ! Et puis, c’est aussi un clin d’œil que je leur fais. J’en rencontre souvent en mer, ils m’accompagnent régulièrement durant mes courses et mes entraînements au large. »

Cette semaine, à Marseille, l’équipage de Jonas Gerckens accueille une invitée de prestige à bord du bateau L30 pour participer à l’Euro de course au large en équipage (du 21 au 23 août) . Il s’agit de la gantoise Evi Van Acker (triple participation aux JO et médaillée de bronze aux JO de Londres 2012 en laser). En participant à cette régate, la skipper apportera son expérience olympique et son expertise aux Red Dolphins.

Evi « Jour pour jour, cela fait 3 ans que j’ai fait ma dernière régate. C’était le 21 août 2017 lors des championnats du monde en laser radial. Et je dois dire que cela me fait plaisir de me retrouver sur l’eau, même si j’ai définitivement raccroché avec le sport de haut niveau à titre personnel. Jonas m’a invitée pour cette compétition à Marseille. Le lieu me plaît et l’équipe est sympa, alors je n’ai pas hésité à les rejoindre pour la semaine ».

Jonas « Evi est une compétitrice de renom et va pouvoir nous former sur certains aspects que les skippers de course large maîtrisent moins à savoir les phases de départs , les premiers bords ou encore la lecture des plans d’eau sur les premières minutes de course. Son expérience de la préparation olympique va aussi apporter une réelle plus-value aux Red Dolphins. J’ai hâte de naviguer pour la première fois avec elle, car nous nous sommes déjà rencontrés à terre avec la Team Volvo mais jamais en mer. »

Pour cette compétition à Marseille, le skipper anversois Pieter Tack vient également apporter son expertise de course au large (il a déjà fréquenté plusieurs podiums de grandes courses au large telles que la Fastnet, la Caribbean 600 ou encore la Rolex Middle Sea Race ).

Depuis plus d’un an, Jonas Gerckens s’entraîne aux côtés de Sophie Faguet, de Marie-Amélie Lenaerts et de leur coach Benoît Charon sur le L30 (support pressenti pour les JO de Paris).

L’épreuve de course au large des JO de Paris est une compétition en double mixte. La sélection de la partenaire de Jonas Gerckens pour ce défi de taille est toujours en cours.

Les Red Dolphins s’entraînent depuis plusieurs mois dans la baie de Marseille, lieu où se déroulera la compétition de course au large des JO 2024. Grâce à cela, l’équipage apprend à connaître ce plan d’eau et ses particularités (au niveau de la météo notamment).

Sur le circuit L30, Jonas Gerckens et Sophie Faguet ont décroché la médaille d’argent à l’européen de course au large en double mixte à Venise en octobre 2019.

Ils iront défendre ce titre à Gênes durant la première semaine de septembre 2020.


- Communiqué Delphine Simon / Red Dolphins


A la une