Sea, Sail & Surf

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Course | Kitesurf & Kitefoil

Engie Kite Tour : Axel Mazella en kitefoil, Noé Cantaloube en wingfoil, vainqueurs à Lorient-Gâvres

dimanche 26 juin 2022Information FF Voile

Barre des 100 inscrits franchie, multitude de courses validées dans toutes les catégories en mer dans des conditions idéales, ambiance conviviale à terre : la 2e étape de l’ENGIE Kite Tour 2022, qui s’est disputée ce week-end à Lorient Lorient L’actualité du port de Lorient et de sa région. -Gâvres, a tenu toutes ses promesses. Et sacré de beaux vainqueurs : Axel Mazella en kitefoil, Samuel Michaille en Twin-Tip, Noé Cantaloube en wingfoil Wingfoil et Sylvain Maurin en planche directionnelle.

Le rideau est tombé ce dimanche sur la 2e étape de la saison, organisée par le Centre Nautique de Lorient Lorient L’actualité du port de Lorient et de sa région. (CNL) et l’association Lorient Lorient L’actualité du port de Lorient et de sa région. Glisse & Foil Foil #foil , appuyés par la SELLOR et les bénévoles de Gâvres Kite. Une étape qui a réuni 101 concurrents sur le plan d’eau de Gâvres. « C’est une belle réussite, avec une bonne dynamique sur le kiteboard et de plus de plus d’inscrits en wing. La force de l’ENGIE Kite Tour est de s’appuyer sur des dynamiques locales. Ça a une nouvelle fois bien fonctionné sur cette étape. Les associations locales se sont bien impliquées, elles ont vraiment bien joué le jeu Jeu #jeu  », se réjouit François Bovis, coordinateur de l’activité kiteboard à la FFVoile. « L’ENGIE Kite Tour est une super opportunité de mettre en relation les pratiquants et les plus grands champions, qui restent très accessibles et avec lesquels ils peuvent échanger. Et de créer une belle fête du kite, souligne de son côté Olivier Bovyn, vice-président de la FFVoile en charge de la voile légère et de la glisse. Nous nous réjouissons de l’introduction de la wing. ENGIE et la FFVoile voient tout le potentiel derrière ce support. Et c’est très sympa de voir les gens reprendre possession de ce site magique en période post-Covid. Nous remercions d’ailleurs les élus qui ont donné les autorisations nécessaires pour que l’évènement puisse avoir lieu dans une zone Natura 2000. Nous voulons contribuer à développer une attitude responsable chez nos pratiquants, avec la doctrine de laisser la plage plus propre qu’en arrivant ».

Axel Mazella s’impose en kitefoil

Côté sportif, la régularité a payé en kitefoil pour Axel Mazella. L’ambassadeur de l’ENGIE Kite Tour l’emporte après 14 courses très disputées (11 retenues) devant Théo de Ramecourt et Paul Labordere. « C’était top de se tirer la bourre avec Théo. Le directeur de course avait mis un parcours de type race en place pour le kitefoil aujourd’hui. Ça nous a permis de nous entraîner en conditions réelles avec du monde sur la ligne de départ. On en a besoin, lance-t-il. Sinon, ça fait toujours plaisir de naviguer avec plein de pratiquants qui ont l’occasion de se comparer à nous, et de voir les jeunes qui commencent à pousser fort. L’ambiance était géniale, l’organisation Organisation #organisation top. On a passé une super bonne soirée tous ensemble hier soir ». Nina Bivaud conserve son leadership chez les filles et termine 17e au scratch.

Samuel Michaille sacré en Twin-Tip

Sur le podium de toutes les courses du week-end, Samuel Michaille s’adjuge la victoire en TT, devant Simon Leprevost et Rajiv Tevanee. « C’était une belle organisation Organisation #organisation avec un temps en notre faveur. On a eu un peu de pluie et du vent vendredi, et une super belle journée samedi, avec une mer un peu formée et un terrain de jeu Jeu #jeu assez technique. C’était très serré surtout que je n’ai pas trop navigué depuis que j’ai ouvert mon école de kite. Par contre, j’ai fait pas mal de préparation pour travailler l’explosivité et l’endurance. Simon a beaucoup navigué de son côté, explique-t-il. C’était une belle bataille qui a tourné en ma faveur. Quelques erreurs techniques de sa part et petites casses de matériel ont fait la différence. Rajiv, que l’on n’avait pas vu depuis longtemps, est très bon aussi, comme Pierre (Manic) et Faodren (Le Coq), qui n’est arrivé qu’hier. On a fait quelques courses devant les directionnelles, c’était top ». A noter que la 1re fille, Noémie Salaun, est 5e au scratch.

Noé Cantaloube, 1er en wingfoil Wingfoil

En wingfoil Wingfoil , c’est l’un des locaux de l’étape, Noé Cantaloube, qui inscrit son nom au palmarès de l’étape lorientaise après 11 courses (8 retenues), devant Noé Leroy et Luc Crestey. « On a eu deux super journées avec beaucoup de vent. Ça nous a permis de naviguer dans de la bonne houle. J’ai su me faire une place parmi les premiers à chaque fois, avec l’autre Noé et Luc souvent collés derrière, raconte le vainqueur, qui participait pour la première fois à l’ENGIE Kite Tour ce week-end. C’était vraiment intéressant car les conditions étaient difficiles, avec parfois des algues. Ce qui a fait la différence ? Plus on a un petit foil Foil #foil et plus on a la capacité de dépasser les autres et être devant. C’était très convivial et sympa. On a pu faire le show et montrer de quoi sont capables les wingfoilers ». L’Américaine Farrah Hall s’impose chez les filles.

Sylvain Maurin, vainqueur inédit en planche directionnelle

Après 9 courses (7 retenues), Sylvain Maurin s’impose pour la première fois en planche directionnelle. Une grande satisfaction pour le Camarguais, auteur d’un quasi sans faute samedi. « C’est la première fois que je viens à Lorient. C’était un vrai plaisir de naviguer ici. C’était très serré sur l’eau, une lutte de tous les instants. Fred Alcazar m’a mis la pression tout le temps. Il a fallu faire la différence, physiquement et psychologiquement, bien se placer sur la ligne de départ, être efficace au jibe, commente-t-il. Je dédie ma victoire à Alex Caizergues et Chris Ballois. Je leur serai éternellement reconnaissant de leur absence car habituellement, je suis toujours 3e. Ça m’a permis de monter de deux marches (rires). Et sinon, je tenais à passer un petit message à tous ceux qui pensent qu’ils sont trop vieux pour participer à l’Engie Kite Tour. J’ai 62 ans. Il y a encore de belles histoires à écrire quel que soit son âge ». Frédéric Alcazar et Patrice Imart complètent le podium. Unique fille en lice en directionnelle, Morgane Suquart termine 10e.

Rendez-vous à Saint-Jean-de-Monts

La prochaine étape de l’ENGIE Kite Tour aura lieu pour la première fois à Saint-Jean-de-Monts (Vendée), sous la houlette du SEML Saint-Jean-de-Monts, une structure affiliée à la FFVoile qui propose la pratique du kiteboard en école de voile sur un spot qui marche bien à cette période de l’année, dans un bassin actif niveau pratique.

Les quatre étapes de l’Engie Kite Tour 2022

  • 15-17 avril : Cap d’Agde
  • 24-26 juin : Lorient-Gâvres
  • 21-23 octobre : Les Sables d’Olonne
  • 18-20 novembre : Cannes

- Toutes les résultats : www.engiekitetour.fr



A la une