Vous êtes ici : Accueil » FR-VOILE » Large » Monocoques » Mini » Mini-Transat La Boulangère : Jorg Riechers 2e devant Simon Koster au (...)

#VOILE Las Palmas de Gran Canaria - Le Marin

Mini-Transat La Boulangère : Jorg Riechers 2e devant Simon Koster au Marin

D 15 novembre 2017     H 18:30     A Redaction SSS [Source RP]     > 3234 visites     C 1

#Antilles | #Espagne | #mini650 | #MiniTransat |

agrandir
Pendant les travaux, la régate continue… Les arrivées ont beau se succéder au port du Marin, pour l’écrasante majorité des coureurs, il faudra encore quelques jours de mer avant d’atteindre leur Graal, le ti-punch de l’arrivée qui signifie que l’on fait maintenant partie de la tribu de ceux qui l’ont fait.

D’ici quelques heures, le ponton de la Mini-Transat Mini-Transat #MiniTransat La Boulangère aura enregistré l’arrivée de cinq prototypes et du premier des bateaux de série. Après Ian Lipinski (Griffon.fr), Jörg Riechers (Lilienthal), Simon Koster (Eight Cube Sersa) et Andrea Fornaro (Sideral), la Martinique s’apprête à accueillir Keni Piperol (Région Guadeloupe) la coqueluche antillaise et, presque dans le même tempo, Erwan Le Draoulec (Emile Henry) qui est en passe de devenir le plus jeune vainqueur de toute l’histoire de la Mini-Transat Mini-Transat #MiniTransat .

Série : le podium n’est pas encore joué

Ils sont quatre à se tenir en 20 milles derrière Erwan Le Draoulec. Si Clarisse Crémer (TBS) s’accroche à sa deuxième place, elle est talonnée par Tanguy Bouroullec (Kerhis Cerfrance) qui, faute de lui voler la place de dauphine au classement général, peut encore espérer grimper sur le podium s’il arrive à combler les 2h15mn de retard sur Benoît Sineau (Cachaça II). Autant dire que les derniers milles risquent d’être sous très haute tension et que la moindre faute pourra se payer très cher. Clarisse Crémer qui semblait en retrait depuis quelques jours a, semble-t-il, retrouvé du poil de la bête depuis que les écarts se sont resserrés. Il reste que dans un vent mollissant et virant progressivement sur une composante un peu plus sud, les moindres décalages peuvent prendre des ampleurs qui feront peut-être le désespoir des uns ou la félicité des autres. A priori, cette nouvelle composante aurait tendance à favoriser ceux qui seront les plus au nord, qui pourraient bénéficier d’un meilleur angle pour rejoindre le canal entre la Martinique et Sainte-Lucie.

Petits arrangements entre amis

Quand le peloton pointera le bout de son étrave, on aura la révélation de ce que l’on pouvait pressentir depuis les îles du Cap-Vert. Plusieurs concurrents ont décidé de chasser la performance en meute, s’accordant sur la stratégie à suivre. Certains sont obligés de trouver des biais quand la technique les lâche. Melchior Treillet (Boulègue) et Julien Mizrachi (UNAPEI) ont pris l’habitude de se concerter sur la route à suivre, car naviguer de conserve est autrement plus rassurant et convivial. Mais voilà que par malheur, le micro de VHF de Julien a rendu l’âme. Qu’à cela ne tienne, Melchior fera les propositions stratégique et Julien répondra oui ou non en actionnant une ou deux fois sa pédale de VHF. R2D2 m’as-tu bien compris ?

Ils ont dit à l’arrivée :

Jörg Riechers (Lilienthal) : « C’est normal que Ian gagne. Il a fait le projet parfait : il a acheté le meilleur bateau, il s’est entraîné pour être prêt, il a du talent, on ne peut pas faire mieux. On pourrait presque faire un manuel : comment j’ai gagné la Mini-Transat. Moi, c’est un projet anarchiste, baba cool. J’arrive avec un bateau neuf, je ne me suis pas entraîné et je finis deuxième.

L’option sud, c’était vraiment un choix réfléchi. Chaque fois que je montais au nord, c’était orageux, plus au sud j’ai rencontré des conditions plus stables. Mais je reste à penser que, vu la manière dont ce projet s’est monté, finir deuxième, c’est quasiment un miracle. Ça vaut un Vendée Globe ou une Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum . »

Simon Koster (Eight Cube Sersa) : « Cette troisième place me va vraiment très bien. C’était grosso modo, l’objectif que je m’étais fixé. Après la première étape, le jeu restait très ouvert, même s’il y avait un peu de monde devant. Comme d’habitude, la traversée de l’Atlantique a redistribué la donne. Déjà, il y avait Ian (Lipinski) qui ne pouvait que se battre lui-même. Nous avons des bateaux trop proches l’un de l’autre et j’ai un petit déficit de vitesse Vitesse #speedsailing par rapport à lui. Il aurait fallu un bateau différent comme le 800 (le bateau d’Erwan Le Mené) pour espérer l’inquiéter.

Du plaisir ? C’est sur cette édition que j’en ai eu le plus. En 2013, c’était très compliqué avec une course en une seule étape. En 2015, j’ai couru après le temps. Là, j’étais prêt et de plus on a trouvé des conditions idéales. Certains jours, je me disais que la course pouvait durer encore 2000 milles, tellement c’était plaisant. »

Pointage le 15 novembre à 16h (TU+1)

Prototypes

  • 2 Jorg Riechers (Lilienthal) arrivé le 15 novembre à 02h 12mn 46s (TU+1)
  • 3 Simon Koster (Eight Cube Sersa) arrivé le 15 novembre à 13h 04mn 10s (TU+1)
  • 4 Andrea Fornaro (Sideral) à 15,8 2 milles de l’arrivée
  • 5 Keni Piperol (Région Guadeloupe) à 64,9 milles
  • 6 Quentin Vlamynck (Arkema 3) à 149,3 milles

Série

  • 1 Erwan Le Draoulec (Emile Henry) à 72,5 milles de l’arrivée
  • 2 Clarisse Crémer (TBS) à 94 milles
  • 3 Tanguy Bouroullec (Kerhis Cerfrance) à 94,4 milles
  • 4 Benoît Sineau (Cachaça 2) à 107,2 milles
  • 5 Thomas Dolan (offshoresailing.fr) à 114,5 milles

Portfolio



Dans la même rubrique

Griffon Solo

Ian Lipinski : "Ce n’est peut-être ma plus belle victoire, mais elle est belle"

Ian Lipinski, skipper du voilier Griffon.fr, remporte la Mini Transat La Boulangère 2017 au Marin en Martinique. Le navigateur francilien, lorientais d’adoption, a coupé la ligne d’arrivée de la deuxième étape de cette traversée de l’atlantique en solitaire, sans assistance et sans communication Communication #Communication en tête aujourd’hui à 14h30 après 13 jours 22 minutes 34 secondes de navigation et une trajectoire parfaite.
Lire la suite →

Mini 650

Mini-Transat La Boulangère : 78 coureurs à bon port à Las Palmas de Gran Canaria

Avec l’arrivée de Julien Mizrachi (UNAPEI), ils sont maintenant 78 coureurs à être arrivés à bon port à Las Palmas de Gran Canaria. Sur les 81 concurrents au départ, seuls trois solitaires ont été mis hors course : Matteo Rusticali sur démâtage, Luca Sabiu qui a déclenché sa balise de détresse au large de La Corogne et Frédéric Guérin qui suite à son démâtage, n’a pas pu réparer dans les 72 heures imparties, mais compte bien rallier les Canaries, malgré tout.
Lire la suite →

Mini 650

Transgascogne : Clarisse Crémer et Ian Lipinski l’emportent au temps cumulé en solo

Comme attendu, la deuxième étape de la 16e Transgascogne (247 milles entre Avilés et les Sables d’Olonne) s’est jouée quasiment intégralement au près. Elle a donc été relativement tactique, avec des bords à tirer et des options à choisir, mais elle a surtout été usante, aussi bien pour les marins que pour les bateaux. A l’arrivée, pas tellement de surprises cependant. Pas de très gros écarts non plus. Ian Lipinski (865 - Griffon.fr) en Proto Solo, Clément Machetel et Jay Thomson (850 - April Marine Marine Marine nationale ) en Proto Double, et Chris Lükermann et Nicolas d’Estais (921 - Orafol) en Série Double, déjà vainqueurs de la première manche, ont enfoncé le clou dans leur catégorie respectives, s’imposant avec un sans-faute à l’aller comme au retour, et donc assez largement au général. La bagarre finale a toutefois été un peu plus ardue chez les Série Solo. Victorieuse en Espagne, Clarisse Cremer (902 – TBS) a cette fois laissé la première place à Erwan Le Draoulec (895 – Emile Henry) mais elle est toutefois parvenue à conserver une avance de 38 minutes au classement, remportant ainsi sa première course sur le circuit des Mini.
Lire la suite →

Mini 650

Mini en Mai : Ian Lipinski s’impose pour la deuxième fois consécutive

C’est à 4h08’50’’ ce matin que Ian Lipinski a coupé la ligne d’arrivée de la Mini en Mai 2017. Après 64h40’50’’ de course, le skipper de Griffon #865 remporte pour la deuxième fois consécutive cette épreuve et instaure un temps de référence sur ce parcours de 500 milles. Accueilli en grande pompe par Yves Le Blevec, directeur de course et Antoine Croyère, président de la SNT, Ian est arrivé le sourire aux lèvres, fatigué mais ravi de cette victoire. Vincent Busnel (#621Dephemerid Trois), qui avait malheureusement du abandonner après la Teignouse suite à un démâtage, était lui aussi présent pour accueillir son victorieux copain.
Lire la suite →

Mini 6.50 Arkema 3

Pornichet Select : Quentin Vlamynck deuxième des prototypes

Quentin Vlamynck participait ce week-end à la Pornichet Select, première épreuve du Championnat de France de Course au Large en Solitaire de la saison, à bord de son prototype Mini 6.50 Arkema 3. Parti de Pornichet le 22 avril vers 13h00, le skipper a franchi la ligne d’arrivée en 2e position à 5h22 ce lundi 24 avril, après 40 heures et 8 minutes de course. Bénéficiant de superbes conditions sur les 300 milles nautiques (555 km) du parcours, avec une pointe de vitesse Vitesse #speedsailing à 20,59 nœuds (37km/h), Quentin a su tirer profit de son innovante machine et démontré le potentiel de son bateau aux 24 autres prototypes engagés.
Lire la suite →

A la une

#VolvoOceanRace

Volvo Ocean Race : 7 équipages regroupés en moins de 80 milles à 2500 m du Cap

Alors que la flotte de la Volvo Ocean Race Volvo Ocean Race #VolvoOceanRace est attendue dans environ une semaine au Cap, terme de la deuxième étape, la régate bat son plein dans l’Atlantique Sud avec une bataille stratégique qui tourne pour l’instant à l’avantage du bateau le plus à l’est, AkzoNobel, mais dont l’issue est très incertaine, d’autant qu’un gros obstacle météo va bientôt se dresser sur la route de l’Afrique du Sud…
Lire la suite →

Catamaran de sport

10e St. Barth Cata-Cup : Iordanis Paschalidis – Konstantinos Trigkonis ont remporté la 1re manche

Jeudi, les 47 équipages de la 10e St. Barth Cata-Cup ont entamé les choses sérieuses et pour ce premier jour de compétition, le comité de course a profité d’un vent de secteur sud sud-est soufflant entre 8 et 12 nœuds pour les envoyer sur un tour de l’île. Dévents, effets de site… il a fallu faire preuve d’observation et de finesse, et à ce petit jeu, les favoris ont d’emblée montré leur aisance, confirmant leur statut. Le tiercé gagnant du jour ? Dans l’ordre, Iordanis Paschalidis – Konstantinos Trigkonis (Relwen), Pierre Le Clainche – Antoine Joubert (designaffairs – 001) et Franck Cammas – Matthieu Vandame (ODP 1).
Lire la suite →

Clarisse sur l’Atlantique

Clarisse Crémer : "être deuxième c’est le pied absolu !"

La navigatrice de 27 ans grimpe sur la deuxième marche du podium de la Mini Transat La Boulangère, après son arrivée en deuxième position au Marin ce jeudi 16 novembre à 13h 15 minutes et 02 secondes (heure française). Une performance exceptionnelle pour celle qui n’avait jamais navigué en solitaire et encore moins passé une nuit en mer il y a encore deux ans lorsqu’elle s’est lancé le défi fou de participer à la Mini Transat !
Lire la suite →

Multi 50 Arkema

Lalou Roucayrol et Alex Pella : "Nous sommes allés la chercher très loin cette victoire !"

Grands vainqueurs ce jeudi de la Transat Jacques Vabre Transat Jacques Vabre #TJV2015 dans la catégorie des Multi50, Lalou Roucayrol et Alex Pella ont livré une copie quasi parfaite durant les 10 jours, 19 heures, 14 minutes et 19 secondes de course. Malgré quelques soucis techniques et la blessure aux côtes d’Alex, le duo d’Arkema a constamment occupé l’une des deux premières places et est finalement sorti vainqueur de son duel à couteaux tirés face à FenêtréA-Mix Buffet. Premières réactions des skippers à Salvador de Bahia.
Lire la suite →

Trimaran Macif

Trophée Alain Colas : François Gabart établit le temps de référence absolu Ouessant - Cap des Aiguilles

Moins de deux jours après avoir pulvérisé son propre record Record #sailingrecord de la distance parcourue en 24 heures (851 milles), François Gabart a franchi jeudi matin à 8h25 (heure française) la longitude du Cap des Aiguilles, qui marque l’entrée dans l’océan Indien, après 11 jours 22 heures et 20 minutes de mer. Un temps exceptionnel, puisque non seulement le skipper du trimaran MACIF améliore de 2 jours 6 heures et 24 minutes le temps de passage en 2016 de Thomas Coville, détenteur du record Record #sailingrecord du tour du monde en solitaire, mais il établit en outre le meilleur chrono absolu au Cap des Aiguilles, solitaire et équipage confondus !
Lire la suite →

vendredi 17 novembre
  Visiteurs connectés : 49

accueil en français home page in english

seasailsurf

Partenaires


Evénements

Vidéos


Météo



SEASAILSURF Wear

T-shirt manches courtes
SeaSailSurfeuses : choisissez la couleur de votre t-shirt.
Sweat-shirt Stand-Up
"Stand Up & Ride" pour les SeaSailSurfeuses à paddle.

Réseaux





Visit SeaSailSurf Editions's profile on Pinterest.