Vous êtes ici : Accueil » FR-VOILE » Large » Monocoques » Figaro » Tour de Bretagne à la Voile : Nicolas Lunven et Gildas Mahé remportent (...)

#VOILE Figaro-Bénéteau

Tour de Bretagne à la Voile : Nicolas Lunven et Gildas Mahé remportent l’édition 2017

D 2 septembre 2017     H 19:00     A Redaction SSS [Source RP]     > 2399 visites     C 1

#cotesdarmor | #brest | #saintmalo #bzh | #Nantes | #quiberon #bzh | #lorient #bzh | #FigaroBeneteau |

agrandir

Ils ont largement dominé la première partie de ce Tour de Bretagne à la Voile. Forts de leurs 12 points d’avance (et non 8 comme mentionné hier) avant de s’élancer sur la dernière course de ce Tour de Bretagne à la Voile, Nicolas Lunven et Gildas Mahé (Generali) 10e à Piriac-sur-Mer sont les grands vainqueurs de cette édition 2017. Sébastien Simon et Vincent Riou (Bretagne CMB Performance) très réguliers dans le top 5 et avec une victoire d’étape hier terminent deuxièmes à 7 points. Thierry Chabagny et Frédéric Duthil (Gedimat) grands animateurs de la course depuis Saint-Malo, avec de bonnes (deux fois 2e) et de moins bonnes manches, complètent ce podium de tr&egrav e ;s haut vol à 3 points des deuxièmes !

Le duo Dutreux/Lagravière (Sateco) s’offre une victoire d’étape à couper le souffle à Piriac-sur-Mer, talonnés par les carantécois Cloarec/Jourdren (Saferail) et Justine et Bryan Mettraux (TeamWork).


Les derniers bords de ce Tour de Bretagne à la Voile ont été à l’image de la course : au contact, acharnés, de très haut vol… et à rebondissements ! Après 8 jours de courses particulièrement intenses, sans pause, il fallait, aujourd’hui encore, tout donner, surtout le meilleur.

Pourtant, le début de journée fut propice à la déconcentration : 10h, premier rappel général en baie de Quiberon, la brise évanescente contraint les concurrents à démarrer leur moteur pour tracer, hors course, vers la presqu’île de Rhuys. Là, une brise thermique s’installe, il est midi et demi. Un deuxième départ est donné : nouveau rappel général. A 13h08 enfin, l’ultime course de ce Tour de Bretagne à la Voile est lancée.

Le duo Simon/Riou (Bretagne CMB Performance) s’installe très vite en tête, suivi de Chabagny/Duthil (Gedimat), Leboucher/Tabarly (Ardian), Lunven/Mahé (Generali), Hardy/Ruyant (Agir Recouvrement)... Les « gros bras » sont devant, la messe semble être dite, rien ne bouge pendant deux heures… jusqu’à quelques minutes de l’arrivée. Là, la paire Dutreux/Lagravière (Sateco), talonnée par Cloarec/Jourdren (Saferail), Justine et Bryan Mettraux (TeamWork), Le Turquais/Delapierre (Nibelis), Kolacek/Biarnès (Czeching the Edge), bref, la nouvelle génération sort du bois grâce à une option à la côte pour voler la vedette à l’ex-groupe de tête…

Jusqu’au bout, cette bataille de titans fut splendide. Elle sacre trois duos d’exception.

Un podium éclectique

Tour de Bretagne à la Voile 2017 : Quiberon Piriac sur mer © Pierrick Contin « Nous avions déjà deux transats à notre actif ensemble, on sort tous les deux de la Solitaire du Figaro Solitaire du Figaro #LaSolitaire … c’est peut-être aussi ça qui nous a permis d’être performants dès le début de l’épreuve », analyse Nicolas Lunven. Trois fois 2e, une fois 1er, une fois 5e et deux fois dans les 10… Ils ont frappé fort d’entrée de jeu. Les deux talentueux complices ont ensuite réussi à tenir la pression en limitant largement la casse ensuite. Gildas Mahé est ainsi le premier figariste a accrocher trois victoires de Tour de Bretagne à son palmarès.

Deuxièmes à 7 points, Sébastien Simon et Vincent Riou (Bretagne CMB Performance), toujours réguliers dans le top 5, ont eux aussi su éviter les contre-performances qui pèsent lourd au compteur. Ils concluent cette boucle bretonne sur une sérieuse montée en puissance… On n’est pas vainqueur de Vendée Globe (Vincent Riou) et 2e du Championnat de France Elite de Course au Large (Sébastien Simon) par hasard.

Cinq fois sur le podium sur sept manches disputées, Thierry Chabagny et Fédéric Duthil (Gedimat) ont été de grands animateurs de cette course : ils s’offrent une troisième marche de podium largement méritée.


Nicolas Lunven et Gildas Mahé (Generali) vainqueurs du Tour de Bretagne à la Voile : « Heureusement que ça se termine cette histoire ! Aujourd’hui, c’était un peu scénario catastrophe : Bretagne CMB Performance était à 50m de nous, mais il y avait quand même huit bateaux entre lui et nous ! Du jamais vu de toute la régate. Huit bateaux, ça passait encore. On s’est dit : ‘’on s’emballe pas, on ne pète pas les plombs, ça va le faire ! On se concentre, on ne fait pas d’erreur… ‘’, et ça l’a fait ! On a même repris des places. À mi-course, on avait une belle avance, mais ça pouvait vite fondre, la preuve ! Mais c’est ce que l’on disait depuis le début : tout peut arriver.

On a super bien commencé, on termine un peu moins bien. Sur la fin, les autres équipages sont peut-être montés en puissance. Je pense notamment aux deuxièmes : Sébastien Simon et Vincent Riou (Bretagne CMB Performance). Vincent n’avait pas régaté en Figaro Bénéteau depuis longtemps et, au fil de la régate, il s’est peut-être senti plus à l’aise. Même chose pour Frédéric Duthil, il a beaucoup de talent, mais il ne régate plus régulièrement en Figaro Bénéteau. Nous avions déjà deux transats, ensemble, à notre actif. C’est peut-être aussi ça qui nous a permis d’être performants dès le début de l’épreuve. On a des profils de figaristes, on a tous les deux participé à la dernière Solitaire du Figaro Solitaire du Figaro #LaSolitaire , on était affûtés pour ce bateau, on se connaît bien, on se côtoie depuis 10 ou 15 ans, on a beaucoup navigué ensemble : tout cela aide à se mettre rapidement dans le bain. »

Benjamin Dutreux et Morgan Lagravière (Sateco), : « On a bien progressé tout au long de l’épreuve. On a fait de mauvais résultats au début, ça nous a permis de nous poser de bonnes questions et de trouver des solutions pour faire de bonnes manches. On a réussi à se remobiliser après nos premières mauvaises manches, et à trouver notre fonctionnement petit à petit. On a eu un peu de réussite sur cette dernière manche. Ce n’était pas gagné à la première bouée, mais on était hyper motivés, on n’a rien lâché, jusqu’au bout. On fait 3 podiums dont une victoire, ça fait du bien, mais on a vite fait de se retrouver derrière sur ces courses… »

- Info pressse http://tourdebretagnealavoile.com/fra/

Portfolio



Dans la même rubrique

#Imoca

Nicolas Lunven : "C’est probablement ma plus belle victoire"

8 ans après sa victoire sur la Solitaire du Figaro Solitaire du Figaro #LaSolitaire , Nicolas Lunven, 34 ans, récidive et gagne avec brio la 48e édition de la Solitaire Urgo Le Figaro avec 34 minutes et 32 secondes d’avance sur Adrien Hardy. Le skipper Generali rejoint dans la légende de cette épreuve Jean-Marie Vidal, Gilles Le Baud, Guy Cornou, Gilles Gahinet, Armel Le Cleac’h et Nicolas Troussel, tous doubles vainqueurs.
Lire la suite →

Figaro-Bénéteau

Solitaire URGO Le Figaro : Nicolas Lunven remporte la 48e édition

En franchissant la ligne d’arrivée de la 4e étape Concarneau-Dieppe en 4e position, Nicolas Lunven, 34 ans, conforte sa première place au classement général et remporte cette 48e Solitaire URGO Le Figaro devant Adrien Hardy (Agir Recouvrement) avec 34 minutes 32s d’avance, et Charlie Dalin (Skipper Macif 2015) à 57minutes 01s.
Lire la suite →

Figaro-Bénéteau

La Solitaire URGO Le Figaro • étape 4 : Charlie Dalin remporte la dernière manche à Dieppe

Ce vendredi 23 juin à 08h 11min 56s, Charlie Dalin a franchi la ligne d’arrivée de la 4e et dernière étape (Concarneau-Dieppe) de La Solitaire URGO Le Figaro. Le skipper Macif 2015 a mis 3 jours 17 heures, 04 minutes et 56 secondes pour boucler le parcours de 505 milles via le phare de Wolf Rock et les côtes anglaises à la vitesse Vitesse #speedsailing moyenne de 5,67 nœuds.
Lire la suite →

Construction navale

Figaro Bénéteau 3 : Le prototype sera mis à l’eau courant juillet

Tandis que la Solitaire du Figaro Solitaire du Figaro #LaSolitaire vient de vivre le grand départ de sa 48ème édition, dimanche 4 juin à Bordeaux, le Groupe Bénéteau Racing Division est à l’œuvre pour faire naître l’héritier, le Figaro Bénéteau 3, appelé à remplacer le Figaro Bénéteau 2 dès 2019.
Lire la suite →

Figaro-Bénéteau

Solo Maître CoQ : Nicolas Lunven remporte la grande course et le général

Après 49 heures de course, Nicolas Lunven (Generali) s’impose sur la grande course de coefficient 3 et remporte la 14e édition de la Solo Maître CoQ, signant une troisième victoire sur cette classique sablaise. Tout au long des 260 milles nautiques du parcours, le navigateur vannetais aura mené une belle bagarre contre le sablais Sébastien Simon (Bretagne CMB Performance) et contre Erwan Tabarly (Armor Lux). Au classement général provisoire avant jury, le skipper de Generali devance Sébastien Simon et Jérémie Beyou (Charal). Pierre Quiroga (skipper Espoir CEM), beau leader jusqu’à jeudi matin, échoue au pied du podium. Du côté des bizuths, Julien Pulvé de la formation vendéenne (Team Vendée Formation) remporte le classement, un résultat qui le met en confiance pour la suite.
Lire la suite →

A la une

Catamaran de sport

10e St. Barth Cata-Cup : les Belges Patrick Demesmaeker et Olivier Gagliani font un sans-faute

Une boucle entre Toc Vert et Bonhomme via l’îlet Boulanger, puis un tour entre Les Grenadins et Bonhomme en laissant Frégate à l’extérieur : tel était le programme du jour pour les 47 équipages de la St. Barth Cata-Cup dont les nerfs ont été mis à rude épreuve, vendredi. Et pour cause, en régatant sous le vent de l’île, ils ont dû composer avec un flux de sud sud-est pour 6 à 10 nœuds très instable, à la fois en force et en direction. Si les cartes ont régulièrement été redistribuées, certains duos ont malgré tout réussi à faire preuve de régularité, à commencer par les Belges Patrick Demesmaeker et Olivier Gagliani (Les Perles de Saint-Barth), auteurs d’un sans-faute avec deux victoires de manches et grands vainqueurs du Prix Eden Rock Villa Rental. Au général après trois courses, l’avantage reste cependant au tandem Grec Iordanis Paschalidis – Konstantinos Trigkonis (Relwen) qui continue de faire forte impression.
Lire la suite →

Transat en double

Transat Jacques Vabre : Jean-Pierre Dick et Yann Eliès comptent les heures qui les séparent de la victoire

Le compte à rebours a commencé pour l’arrivée de St Michel-Virbac demain en fin d’après-midi (heure française) à Salvador de Bahia. Concentrés et redoublant de vigilance le long de la côte, Jean-Pierre Dick et Yann Eliès comptent les heures qui les séparent de la victoire. Ce serait la quatrième pour Jean-Pierre, performance encore inédite sur la Transat Jacques Vabre Transat Jacques Vabre #TJV2015 . Et il est fort possible que le skipper améliore son propre record Record #sailingrecord établi en 2005 avec Loïck Peyron (13 jours, 9 heures, 19 minutes). Derrière, plusieurs matchs vont être passionnants à suivre, aussi bien dans le peloton des Imoca qu’en tête des Class40. Sur les 26 bateaux encore en course ce soir, beaucoup n’ont pas dit leur dernier mot.
Lire la suite →

#VolvoOceanRace

Volvo Ocean Race : 7 équipages regroupés en moins de 80 milles à 2500 m du Cap

Alors que la flotte de la Volvo Ocean Race Volvo Ocean Race #VolvoOceanRace est attendue dans environ une semaine au Cap, terme de la deuxième étape, la régate bat son plein dans l’Atlantique Sud avec une bataille stratégique qui tourne pour l’instant à l’avantage du bateau le plus à l’est, AkzoNobel, mais dont l’issue est très incertaine, d’autant qu’un gros obstacle météo va bientôt se dresser sur la route de l’Afrique du Sud…
Lire la suite →

Clarisse sur l’Atlantique

Clarisse Crémer : "être deuxième c’est le pied absolu !"

La navigatrice de 27 ans grimpe sur la deuxième marche du podium de la Mini Transat La Boulangère, après son arrivée en deuxième position au Marin ce jeudi 16 novembre à 13h 15 minutes et 02 secondes (heure française). Une performance exceptionnelle pour celle qui n’avait jamais navigué en solitaire et encore moins passé une nuit en mer il y a encore deux ans lorsqu’elle s’est lancé le défi fou de participer à la Mini Transat !
Lire la suite →

Multi 50 Arkema

Lalou Roucayrol et Alex Pella : "Nous sommes allés la chercher très loin cette victoire !"

Grands vainqueurs ce jeudi de la Transat Jacques Vabre Transat Jacques Vabre #TJV2015 dans la catégorie des Multi50, Lalou Roucayrol et Alex Pella ont livré une copie quasi parfaite durant les 10 jours, 19 heures, 14 minutes et 19 secondes de course. Malgré quelques soucis techniques et la blessure aux côtes d’Alex, le duo d’Arkema a constamment occupé l’une des deux premières places et est finalement sorti vainqueur de son duel à couteaux tirés face à FenêtréA-Mix Buffet. Premières réactions des skippers à Salvador de Bahia.
Lire la suite →

dimanche 19 novembre
  Visiteurs connectés : 18

accueil en français home page in english

seasailsurf

Partenaires


Evénements

Vidéos


Météo



SEASAILSURF Wear

T-shirt ML Dronautic
T-shirt Manches longues blanc Dronautic®
SweatShirt capuche Stand-Up
"Stand Up & Ride" pour les SeaSailSurfer à paddle.

Réseaux





Visit SeaSailSurf Editions's profile on Pinterest.