Vous êtes ici : Accueil » FR-VOILE » Large » Monocoques » Volvo Ocean Race » Volvo Ocean Race : Guillaume Verdier dessinera le nouveau monotype (...)

vendredi 28 avril
  Visiteurs connectés : 46

accueil en français home page in english

seasailsurf

Partenaires


Evénements

Vendée Globe

Site officiel | Cartographie | Cartographie 2D | Archives SeaSailSurf


Vidéos


Météo



SEASAILSURF Wear

SweatShirt Stand-Up
"Stand Up & Ride" pour les SeaSailSurfer à paddle.
T-shirt manches longues
Choisissez la couleur de votre t-shirt.

Réseaux







Visit SeaSailSurf Editions's profile on Pinterest.





#VOILE Architecture navale

Volvo Ocean Race : Guillaume Verdier dessinera le nouveau monotype (monocoque ou multicoque ?)

D 6 avril 2017     H 19:25     A Information Volvo Ocean Race     > 673 visites     C 1

#Architecturenavale | #constructionnavale | #VolvoOceanRace |

Toutes les versions de cet article : [English] [français]


agrandir
Alors que les dernières annonces s’enchaînent sur la préparation et les équipes pour la Volvo Ocean 2017-18, les responsables de l’événement travaillent en parallèle pour dessiner l’avenir de la course. L’édition qui succèdera à la prochaine, la 14e, se disputera sur des tout nouveaux monotypes de course conçus par l’architecte Français Guillaume Verdier et construits sous la direction du chantier Persico en Italie.

Guillaume Verdier a rejoint le Design Team de la Volvo Ocean Race Volvo Ocean Race #VolvoOceanRace et travaille actuellement avec l’organisation Organisation #organisation de la course sur la question cruciale : le nouveau bateau sera t’il un monocoque ou un multicoque ? La décision finale sur les différentes options proposées sera annoncée le 18 mai prochain à Göteborg en Suède, sur les terres de Volvo, actuel propriétaire et sponsor titre de la course.

Architecte naval ‘discret’, Guillaume Verdier a participé ces dernières années à la conception des plus grands bateaux de course, du multicoque géant Maxi Edmond de Rothschild de Gitana, qui sera mis à l’eau en juillet, aux multicoques volants de Team New Zealand pour l’actuelle America’s Cup America's Cup #AmericasCup , en passant par des maxi-monoques comme Comanche, et les deux premiers IMOCA 60 à l’arrivée du dernier Vendée Globe, Hugo Boss et Banque Populaire VIII.

La question monocoque ou multicoque n’est qu’une des décisions clés qui seront prises ces prochaines semaines et annoncées le 18 mai à Göteborg en Suède. Cette série de nouveautés est le changement le plus radical dans l’histoire de la Volvo Ocean Race Volvo Ocean Race #VolvoOceanRace depuis 1973, où la course était alors connue sous le nom de Whitbread Round the World Race.

“La flotte actuelle a été dessinée en 2011 et elle été conçue pour participer à deux éditions, a expliqué le Directeur Général de la Volvo Ocean Race, Mark Turner. “Nous devons maintenant avancer et penser aux futurs bateaux afin de rester ouverts à toutes les options possibles en termes de design”.

“Nous sommes très heureux de travailler avec Guillaume Verdier qui est un architecte de talent et complètera à merveille le Design Team de la Volvo Ocean Race, qui s’inscrira dans un groupe encore plus large de professionnels de la voile et de partenaires de l’industrie nautique”.

Nick Bice, Responsable du Développement Technique, s’est exprimé quant à la décision d’attribuer le rôle principal à Persico dans la construction des bateaux, plutôt qu’à un consortium de différentes entreprises comme cela était le cas avec le Volvo Ocean 65 :

“le Consortium a donné de très bons résultats pour produire des bateaux vraiment identiques, mais cette fois nous préférons travailler avec un seul chantier, qui de son côté sous-traitera certainement à d’autres chantiers à travers le monde pour respecter les délais et le budget. Persico est un de nos partenaires depuis plusieurs années et nous sommes très heureux de travailler de nouveau avec eux”.

La décision de poursuivre sur un concept One-Design, c’est à dire monotype Monotype #sportboats , fait suite à l’introduction des monocoques Volvo Ocean 65 lors de l’édition 2014-15, qui avait offert la course la plus disputée de l’histoire.

La prochaine édition, dont le départ sera donné le 22 octobre 2017 d’Alicante en Espagne, se courra sur les mêmes Volvo Ocean 65 qui viennent de subir une remise à neuf d’une valeur d’un million d’euros par bateau dans le chantier de Lisbonne. Ces bateaux avaient été conçus pour être suffisamment rapides et fiables afin de boucler au moins deux tours de la planète au plus haut niveau et en parfait état de compétitivité.

La flotte des sept bateaux existants en 2014-15 sera complétée par un tout nouveau Volvo Ocean 65, parfaitement identique aux premiers, qui a été commandé par Team AzkoNobel pour l’édition 2017-18.

A plus de six mois du départ, quatre équipes ont à ce jour été annoncées. Les autres seront révélées dans les semaines et mois à venir.

Les organisateurs de la course ont choisi Guillaume Verdier après avoir réuni une demi douzaine de grands architectes navals, notamment Farr Yacht Design, qui avait lancé la nouvelle ère du monotype Monotype #sportboats en dessinant le désormais célèbre Volvo Ocean 65.

L’objectif de Guillaume Verdier sera de mener le Design Team de la Volvo Ocean Race sur la construction d’une nouvelle flotte qui répondra aux mêmes degrés d’exigence de la monotypie atteints avec les bateaux actuels, tout en étant parfaitement en phase avec les grandes évolutions de la technologie des foils que le monde de la voile vit actuellement.

“Nous rassemblons différents domaines d’expertise venant de projets comme l’America’s Cup America's Cup #AmericasCup , les multicoques océaniques et les IMOCA Open 60”, explique Guillaume Verdier.

“Nous partons d’une page blanche et quel que soit le type de bateau que nous dessinerons, monocoque ou multicoque, nous apprendrons beaucoup en travaillant ensemble”.

“Je pense que les marins veulent juste prendre du plaisir sur l’eau et sont attirés par de nouvelles façons de naviguer. En Open60 par exemple, nous avons réalisé quelque chose qui était assez radical, mais à la fois très safe, et ce sera la clé pour la Volvo Ocean Race”.

Marcello Persico se dit quant à lui ravi de construire la prochaine génération de bateaux de la Volvo Ocean Race.

“Nous travaillons en étroite collaboration avec la Volvo Ocean Race depuis huit ans et nous faisons partie de la famille. Je pense que Persico Marine Marine Marine nationale proposera d’excellents services à la Volvo Ocean Race dans cette nouvelle étape de son histoire”.


Dans la même rubrique

Volvo Ocean Race

Dongfeng Race Team : Marie Riou et Carolijn Brouwer confirmées dans l’équipage

Dongfeng Race Team, l’équipe chinoise engagée dans la Volvo Ocean Race Volvo Ocean Race #VolvoOceanRace 2017-2018, est la première à confirmer l’arrivée de deux filles dans son équipage, répondant ainsi aux nouvelles règles de course destinées à encourager la mixité à bord des VO65 : la Française Marie Riou et la Hollandaise Carolijn Brouwer. Les deux femmes ont été retenues à l’issue d’un programme de sélection alternant courses au large et régates, mené cet hiver entre la France, l’Australie et le Portugal.
Lire la suite →

Sport Féminin

Volvo Ocean Race : De nouvelles règles pour augmenter le nombre de femmes à bord

Première d’une série de dix nouveautés qui seront annoncées dans les deux semaines à venir, la Volvo Ocean Race Volvo Ocean Race #VolvoOceanRace impose désormais une limite de sept équipiers pour les équipages 100% masculins, soit un de moins qu’en 2014-2015, tandis que les équipages mixtes pourront accueillir plus membres à bord.
Lire la suite →

#VolvoOceanRace

Volvo Ocean Race 2017-18 : Le parcours a été dévoilé à Alicante

La prochaine édition de la Volvo Ocean Race Volvo Ocean Race #VolvoOceanRace s’annonce exceptionnellement dure et intense. En 2017-18, les équipages devront parcourir pas moins de 45 000 milles nautiques. Ils traverseront quatre océans et feront escale dans 11 villes étapes sur cinq continents. Jamais, un parcours aussi long n’a été proposé aux marins de la Volvo Ocean Race Volvo Ocean Race #VolvoOceanRace en 43 ans d’existence.
Lire la suite →

#VolvoOceanRace

Volvo Ocean Race : Team Brunel s’impose sur l’ultime course In-Port

Dans un vent léger (3 à 5 nœuds) et aléatoire, les sept Volvo Ocean 65 ont effectué leurs derniers milles sur le fleuve Göta Alv. Les équipages n’ont pu faire que deux tours en raison des conditions météo. Cette heure de régate au contact s’est déroulée sous pression pour MAPFRE et Team Alvimedica qui étaient les seuls bateaux à lutter encore pour leurs places au général. Cette course In-Port devait en effet départager leur égalité de points au classement général.
Lire la suite →

#VolvoOceanRace

Volvo Ocean Race : Dongfeng Race Team monte sur le podium final

Quelle incroyable bataille pour Dongfeng Race Team ! Jusqu’au bout, jusqu’à l’entrée dans le fleuve Göta älu devant Göteborg, l’équipage sino-français s’est battu comme un beau diable face à Team Brunel et MAPFRE pour garder sa troisième place du général.
Lire la suite →

A la une

Figaro-Bénéteau

Solo Maître CoQ : Nicolas Lunven en tête au phare des Birvideaux devant Sébastien Simon et Erwan Tabarly

Depuis plus de 24 heures, la flotte de la Solo Maître CoQ tire des bords dans un vent faible en direction du phare des Birvideaux. Premier à contourner ce point de passage obligé, Nicolas Lunven sur Generali devance Sébastien Simon sur Bretagne CMB Performance contre qui il livre une jolie bagarre au coude-à-coude.
Lire la suite →

Record

Le Trophée Jules Verne entre les mains de Francis Joyon et son équipage

Francis Joyon et l’équipage du maxi-trimaran IDEC SPORT, Clément Surtel, Alex Pella, Bernard Stamm, Gwénolé Gahinet, auquel manque Sébastien Audigane en convoyage au beau milieu de l’Atlantique, ont reçu hier soir dans les salons du très prestigieux Musée de la Marine Marine Marine nationale à Paris le Trophée Jules Verne, l’étonnante sculpture en sustentation dans l’espace, créée par l’américain Thomas Shannon. Une passation de pouvoir entre les précédents tenants du record Record #sailingrecord , représentés par Pierre Yves Moreau du Team Banque Populaire et assisté pour l’occasion par la légende Britannique de la voile, Sir Robin Knox Johnson, détenteur du trophée avec le regretté Peter Blake en 1994 (Enza New Zealand).
Lire la suite →

Voile olympique

World Cup Series France • J3 : les 12 séries ont navigué dans les petits airs

Ce jeudi, pour le troisième jour des régates de la World Cup Series France – TPM à Hyères, le port Saint Pierre s’est réveillé sous une plus fine avec un vent timide. Les six comités de course ont fait le maximum pour que les 12 séries puissent naviguer dans les petits airs aujourd’hui et seuls les Kiteboarders n’ont pas pu en découdre sur l’eau. La chasse aux meilleures places est désormais lancée, alors que les premières Medal Races (grandes finales) commencent samedi. Demain devrait être une journée décisive pour l’ensemble des compétiteurs avec un fort mistral annoncé.
Lire la suite →

#Ultim

The Bridge : Vincent Riou et Billy Besson embarquent à bord de Sodebo Ultim’

Lancement de la saison le 25 juin prochain avec comme perspective, une confrontation inédite entre quatre gigantesques multicoques menés en équipage et le Queen Mary 2. Sodebo Ultim Ultim #Ultim #multicoque ’ et ses concurrents s’élanceront en effet le 25 juin de Saint-Nazaire en direction de New-York.
Lire la suite →

Mini 6.50 Arkema 3

Pornichet Select : Quentin Vlamynck deuxième des prototypes

Quentin Vlamynck participait ce week-end à la Pornichet Select, première épreuve du Championnat de France de Course au Large en Solitaire de la saison, à bord de son prototype Mini 6.50 Arkema 3. Parti de Pornichet le 22 avril vers 13h00, le skipper a franchi la ligne d’arrivée en 2e position à 5h22 ce lundi 24 avril, après 40 heures et 8 minutes de course. Bénéficiant de superbes conditions sur les 300 milles nautiques (555 km) du parcours, avec une pointe de vitesse Vitesse #speedsailing à 20,59 nœuds (37km/h), Quentin a su tirer profit de son innovante machine et démontré le potentiel de son bateau aux 24 autres prototypes engagés.
Lire la suite →