Vous êtes ici : Accueil » FR-MER » Aventure » Défi Bimedia : Yvan Bourgnon vise le passage du nord-ouest en (...)

vendredi 28 avril
  Visiteurs connectés : 49

accueil en français home page in english

seasailsurf

Partenaires


Evénements

Vendée Globe

Site officiel | Cartographie | Cartographie 2D | Archives SeaSailSurf


Vidéos


Météo



SEASAILSURF Wear

TShirt Bio Stand-Up
"Stand Up & Ride" pour les SeaSailSurfeuses à paddle.
T-shirt Dronautic
T-shirt blanc Dronautic®

Réseaux







Visit SeaSailSurf Editions's profile on Pinterest.





#MER Artique

Défi Bimedia : Yvan Bourgnon vise le passage du nord-ouest en solo

D 8 mars 2017     H 09:09     A Redaction SSS [Source RP]     > 696 visites     C 1

#catamaran | |

agrandir
Le navigateur franco-suisse part en juin à l’assaut de ce qui pourrait être l’un de ses plus beaux exploits : le Défi Bimedia qui consistera à franchir le passage du Nord-Ouest, entre l’Alaska et le Groenland, sur un catamaran de sport Catamaran de sport #catamaran en solitaire, sans habitacle, ni assistance ! Un défi sportif hors norme qui aura aussi pour objectif de sensibiliser le public sur les effets du réchauffement climatique et témoigner de la présence de multiples déchets océaniques, phénomène devenu planétaire.

Le défi de tous les dangers

C’est en juin prochain (à la mi-juin) qu’Yvan Bourgnon s’élancera du détroit de Béring pour une navigation périlleuse de 7 500 kilomètres en solitaire. Une aventure Aventure hors norme qui devrait durer deux mois, et emmener Yvan du Pacifique à l’Atlantique, en passant par le nord Canadien au milieu des glaces, sur un voilier de six mètres de long. De Nome (Alaska) à Ingsugtusok (Groenland), il traversera la mer de Beaufort, l’Océan Arctique et la mer de Baffin.

En naviguant le long du Cercle Polaire Arctique, Yvan sera confronté aux difficultés tant redoutées par les marins : le froid (entre -10° et +5° C) et les icebergs (pouvant atteindre 40m de hauteur). Un refroidissement prématuré de la région entrainerait immédiatement une reconstitution de la banquise et un risque de blocage pur et simple de l’embarcation. Les risques de collision avec les glaces et la banquise obligeront Yvan à une veille active permanente.

Mais le principal danger viendra de l’omniprésence des ours polaires attirés par l’odeur de l’homme et de plus en plus agressifs avec le réchauffement climatique. Un ours polaire nage à plus de 10 km/h. Tous les aventuriers ayant pratiqué la zone jusqu’à ce jour avaient au moins une solution de repli : soit un habitacle sécurisé, soit une propulsion motorisée permettant de fuir à une vitesse Vitesse #speedsailing suffisante. Yvan ne disposera ni de l’une, ni de l’autre. Il sera seul face au danger dans une embarcation où les ours peuvent aisément monter et surprendre le navigateur dans son sommeil. Des obstacles qu’il appréhende du mieux possible :

« L’expérience de mon tour du Monde me permet de monter d’un cran en terme de difficultés. Le timing pour faire l’ensemble du Passage en une seule saison est serré, je vais devoir redoubler d’efforts pour essayer de naviguer 2 mois sans quasiment m’arrêter. De plus, la zone est relativement mal cartographiée, notamment pour les hauts fonds, ce qui implique une navigation à vue permanente. J’ai renforcé les étraves du bateau en kevlar afin de pouvoir toucher les glaçons. »


Voir en ligne : Info presse www.ledefibimedia.com


Qu’est-ce que le passage du Nord-Ouest ?

Le passage du Nord-Ouest est le passage maritime nord qui relie l’océan Atlantique à l’océan Pacifique en passant entre les îles arctiques du grand Nord Canadien. Non navigable il y a encore quelques années, le Passage du Nord-Ouest est désormais une route océanique possible, le réchauffement des eaux ayant entrainé une fonte partielle de la banquise entre le pôle et le continent.

Un catamaran de plage pour braver les glaces

6,30m de long, 4m de large. Les dimensions réduites du catamaran de sport d’Yvan Bourgnon sont inversement proportionnelles à la taille du défi qui l’attend. Et pourtant, Yvan a fait de ce catamaran de sport son bateau de prédilection. Jugeant que celui-ci offre de multiples possibilités de navigation et notamment de réaliser des défis à taille humaine, le navigateur franco-suisse ne cesse de repousser ses limites avec ce petit engin de plage. En septembre 2013, c’est sur ce même bateau (« Ma Louloutte ») qu’il réalisa un tour du monde en solitaire par l’équateur. Il mettra près de 2 ans et 230 jours en mer pour boucler ce fabuleux défi, au prix de multiples péripéties à la limite du supportable.

Un défi à double vocation, sportive et environnementale

Au-delà même de l’exploit sportif, Yvan Bourgnon souhaite, à travers ce défi Bimedia, porter un double message. Le premier, qu’il porte depuis 2010, date de sa toute première traversée en catamaran de sport : revenir aux fondamentaux de son sport en naviguant sur un engin non habitable et non motorisé, en avançant à la seule force du vent et en se dirigeant à l’intuition, avec son sens marin hors du commun.

Le second message, tout aussi déterminant, de ce périple dans les glaces sera de témoigner des conséquences du changement climatique et de la pollution des océans. Une nouvelle occasion pour lui de sensibiliser le public sur les effets du réchauffement climatique et alerter sur la présence de multiples déchets océaniques, au niveau planétaire.


Dans la même rubrique

#Pole2Pole

Pole2Pole : Mike Horn met le cap sur l’aventure

C’est en présence de S.A.S. le Prince Souverain Albert II, que l’aventurier, à la double nationalité suisse et sud-africaine, Mike Horn a présenté, à bord de son voilier Pangaea, amarré au Yacht Club de Monaco, sa nouvelle expédition : « Pole2Pole ».
Lire la suite →

Insolite

Reza Baluchi a été secouru par les Coast Guards après 70 milles de marche sur l’eau vers les Bermudes

Les Coast Guards américains sont intervenus 70 milles à l’est de la Floride et 185 milles au nord de son point de départ pour récupérer Reza Baluchi. Ce coureur de 42 ans voulait rallier les Bermudes en courant à l’intérieur de sa bulle, un "hydropode" qui lui permet de marcher sur l’eau.
Lire la suite →

L’Atlantique en 19’

Harald Sedlacek est reparti de Miami pour revenir aux Sables d’Olonne

Un mois après son arrivée à Palm Beach, près de Miami (USA) et quelques jours en famille en Autriche, Harald Sedlacek a repris la mer le 16 mai 2014 à 16h40 UTC, direction Les Sables d’Olonne. C’est son père Norbert qui a largué le bout de remorquage devant la bouée de Palm Beach non sans émotion.
Lire la suite →

Traversée de l’Atlantique

80 jours de mer pour Harald Sedlacek et son bateau de 4,90 m

Cela fait 80 jours qu’Harald Sedlacek a quitté le port de Gijon (Espagne) pour une traversée de l’Atlantique inédite. Cette Aventure Aventure doit amener le jeune skipper autrichien sur la côte Est des Etats Unis, à Saint Augustin près de Miami en Floride (USA). C’est une Aventure Aventure unique qui combine un exploit humain, naviguer plus de 80 jours sur un bateau de 4,90m à travers l’Océan Atlantique, et un exploit technique, puisque le bateau est construit dans un nouveau matériau composite alliant la fibre volcanique et le balsa.
Lire la suite →

Futurisme

L’Aérocéanaute Stéphane Rousson veut traverser de Nice à Calvi avec son Aérosail

En avril prochain l’Aérocéanaute Stéphane Rousson va lancer une nouvelle campagne d’essais préliminaires avec son engin mi-ballon mi-aile d’eau. La traversée vers la Corse est quant à elle prévue pour octobre 2014. Les 200 kilomètres à parcourir entre Nice et Calvi le seront avec comme unique moteur la force du vent, un vol qui s’inscrit dans une démarche d’avenir…
Lire la suite →

A la une

Figaro-Bénéteau

Solo Maître CoQ : Nicolas Lunven en tête au phare des Birvideaux devant Sébastien Simon et Erwan Tabarly

Depuis plus de 24 heures, la flotte de la Solo Maître CoQ tire des bords dans un vent faible en direction du phare des Birvideaux. Premier à contourner ce point de passage obligé, Nicolas Lunven sur Generali devance Sébastien Simon sur Bretagne CMB Performance contre qui il livre une jolie bagarre au coude-à-coude.
Lire la suite →

Record

Le Trophée Jules Verne entre les mains de Francis Joyon et son équipage

Francis Joyon et l’équipage du maxi-trimaran IDEC SPORT, Clément Surtel, Alex Pella, Bernard Stamm, Gwénolé Gahinet, auquel manque Sébastien Audigane en convoyage au beau milieu de l’Atlantique, ont reçu hier soir dans les salons du très prestigieux Musée de la Marine Marine Marine nationale à Paris le Trophée Jules Verne, l’étonnante sculpture en sustentation dans l’espace, créée par l’américain Thomas Shannon. Une passation de pouvoir entre les précédents tenants du record Record #sailingrecord , représentés par Pierre Yves Moreau du Team Banque Populaire et assisté pour l’occasion par la légende Britannique de la voile, Sir Robin Knox Johnson, détenteur du trophée avec le regretté Peter Blake en 1994 (Enza New Zealand).
Lire la suite →

Voile olympique

World Cup Series France • J3 : les 12 séries ont navigué dans les petits airs

Ce jeudi, pour le troisième jour des régates de la World Cup Series France – TPM à Hyères, le port Saint Pierre s’est réveillé sous une plus fine avec un vent timide. Les six comités de course ont fait le maximum pour que les 12 séries puissent naviguer dans les petits airs aujourd’hui et seuls les Kiteboarders n’ont pas pu en découdre sur l’eau. La chasse aux meilleures places est désormais lancée, alors que les premières Medal Races (grandes finales) commencent samedi. Demain devrait être une journée décisive pour l’ensemble des compétiteurs avec un fort mistral annoncé.
Lire la suite →

#Ultim

The Bridge : Vincent Riou et Billy Besson embarquent à bord de Sodebo Ultim’

Lancement de la saison le 25 juin prochain avec comme perspective, une confrontation inédite entre quatre gigantesques multicoques menés en équipage et le Queen Mary 2. Sodebo Ultim Ultim #Ultim #multicoque ’ et ses concurrents s’élanceront en effet le 25 juin de Saint-Nazaire en direction de New-York.
Lire la suite →

Mini 6.50 Arkema 3

Pornichet Select : Quentin Vlamynck deuxième des prototypes

Quentin Vlamynck participait ce week-end à la Pornichet Select, première épreuve du Championnat de France de Course au Large en Solitaire de la saison, à bord de son prototype Mini 6.50 Arkema 3. Parti de Pornichet le 22 avril vers 13h00, le skipper a franchi la ligne d’arrivée en 2e position à 5h22 ce lundi 24 avril, après 40 heures et 8 minutes de course. Bénéficiant de superbes conditions sur les 300 milles nautiques (555 km) du parcours, avec une pointe de vitesse Vitesse #speedsailing à 20,59 nœuds (37km/h), Quentin a su tirer profit de son innovante machine et démontré le potentiel de son bateau aux 24 autres prototypes engagés.
Lire la suite →