Vous êtes ici : Accueil » FR-VOILE » Large » Transat Jacques Vabre : le trimaran de Lemonchois et Stamm a démâté à 93 (...)

#VOILE Transat en double

Transat Jacques Vabre : le trimaran de Lemonchois et Stamm a démâté à 93 milles de Salvador de Bahia

D 16 novembre 2017     H 07:30     A Information Transat Jacques Vabre     > 8529 visites     C 1

#LeHavre | #Brésil | #Class40 | #IMOCA | #multi50 | #TJV2015 | #Ultim #multicoque |

Toutes les versions de cet article : [English] [français]


agrandir
Aujourd’hui, l’alizé de sud-est n’apporte pas que de bonnes nouvelles sur la Transat Jacques Vabre Transat Jacques Vabre #TJV2015 . Prince de Bretagne devait ouvrir le bal des arrivées, précédant Arkema et FenêtréA-Mix Buffet attendus ce matin. Le sort en a voulu autrement puisque le trimaran de Lionel Lemonchois et Bernard Stamm a démâté à 93 milles de Salvador de Bahia. La course continue pour les 29 autres bateaux en course, dans des conditions météo très contrastées.

Survenu sur rupture de galhauban à 19h15, le démâtage de Prince de Bretagne est évidemment un terrible coup du sort pour Lionel Lemonchois et Bernard Stamm qui n’avaient pas ménagé leur peine sur cette course. « Le pire accident qu’on peut souhaiter à un skipper loin de sa base » commentait Jean Pierre Dick ce soir à la vacation... La déception est une chose, la sécurité en est une autre et la question de la dérive du bateau positionné à seulement 18 milles au vent de la côte brésilienne s’est tout de suite posée. En bons marins, les co-skippers ont récupéré tout ce qui était possible du gréement. Ils ont ensuite largué le gennaker à l’eau pour faire ancre flottante et diminuer la dérive qui était de 0,9 nœuds au moment de l’accident. Le patrouilleur Guaratuba de la marine Marine Marine nationale brésilienne a été dépêché sur place. Il devrait rejoindre la position du bateau entre 8 et 9 heures française pour envisager un remorquage.

Multi50 : Arkema attendu ce matin à Bahia

A part un coup du sort, ce qui ferait beaucoup pour une même journée, on voit mal comment la victoire pourrait échapper à Lalou Roucayrol et Alex Pella. La route qui leur reste vers Bahia est inférieure ce soir à celle qui les sépare de FenêtréA-Mix Buffet. Assez difficile à déterminer compte-tenu des vents faibles au petit matin sur Salvador de Bahia, leur ETA les situe à l’entrée de la Baie de tous les Saints autour de 10 h, heure française.

Imoca : En attendant la bascule

Paysage contrasté ce soir chez les Imoca. Seuls trois bateaux en ont vraiment terminé avec le Pot au noir. La zone de vents faibles a eu la fâcheuse idée de redescendre au sud et de garder prisonnier le gros des troupes, à l’image de Malizia II qui pouvait croire ce matin avoir retrouvé l’alizé. Les écarts augmentent singulièrement sur les 60 pieds et ce sont les concurrents positionnés les plus ouest comme Bureau Vallée 2 qui semblent avoir le plus souffert. Devant, St Michel-Virbac a encore grappillé quelques milles sur SMA. Ca tape dur au près sous de fortes chaleur et chacun attend avec impatience la bascule de l’alizé pour parer la corne du Brésil. Atterrissage vers Recife prévu dans 24 heures environ pour les premiers.

Class40 : Le salut dans l’est ?

Le Pot au noir, c’est aussi la préoccupation des leaders de la Class40 qui devraient rentrer dans la zone de transition cet après-midi. Comme l’expliquait Antoine Carpentier, co-skipper de V and B, qui a repris la tête dans la journée : « Il est trop tard pour penser à faire de l’ouest. Un concurrent décalé derrière pourrait tenter le coup mais pour l’instant tout le monde a l’air de rester en ligne. Ce qu’il faut, c’est aller vite, plein sud et le passer le plus vite possible car le Pot a l’air de s’épaissir ». Les écarts au classement devraient se resserrer et il n’est pas impossible qu’un ou deux bateaux s’invitent dans le trio de tête pour le dernier tronçon vers Salvador de Bahia (où il faudra bien se départager !) Les concurrents décalés dans l’est comme V and B et Aïna, Enfance et Avenir pourraient avoir un passage un peu plus fluide et surtout bénéficieront d’un meilleur angle pour attaquer l’alizé de sud-est.

En queue de flotte, Esprit Scout est reparti des Canaries aujourd’hui, tandis qu’Earendil devrait atterrir ce matin à Mindelo pour réparer sa ferrure de safran cassée.

LES MOTS DES SKIPPERS

Alex Pella, co-skipper d’Arkema (Multi50)

« Je dormais, donc je ne suis pas très réactif là, mais ça va bien. Lalou est à la barre, on va à 20 nœuds, la mer est rangée et nette, ça va bien. On a environ 10 nœuds de vent. Après ce qu’on a vécu, où ça tapait dans tous les sens puis le Pot au noir, là ce sont les vacances ! Tout va bien à bord, on est un peu fatigué, car la course était très intense, on n’a pas arrêté de se bagarrer, plutôt content d’arriver, ça me rappelle quand je suis venu pour la Mini-Transat Mini-Transat #MiniTransat . On a appris le coup dur dans l’après-midi pour Prince de Bretagne. La première fois que je suis venu en 2003, un skipper avait démâté à 90 milles de l’arrivée, presque au même endroit. C’est dur pour Lionel et Bernard. D’ailleurs on a contacté la course pour savoir s’ils avaient besoin de quelque chose, il y a un bateau qui va les voir, donc on ne peut rien faire. L’arrivée, c’est demain, derrière les buildings. On n’est pas trop stressé car le poursuivant est loin. On va faire une belle arrivée ! »

Jean-Pierre Dick – St Michel – Virbac (Imoca)

« Ca va, l’alizé est toujours là (rires), avec pas mal de poissons volants. Le bateau tape, ce n’est pas hyper confortable, toutes les deux heures nous sommes de quart, il y en a un qui est en charge du bateau et l’autre off qui en profite pour dormir. Nous sommes sur un seul bord et il y a des choses à faire, notamment la nav. Il faut avoir l’œil ouvert avec les pêcheurs, les forages qui sont sur notre route. Pour l’instant nous avons un ciel très bleu, mais dès qu’on va s’approcher des côtes brésiliennes, il y aura des orages, des variations de vent, donc ce sera plus technique. On avait croisé Prince de Bretagne avec Yann lors de la descente alors qu’ils allaient s’arrêter aux Açores. Là c’est dur, c’est le pire accident qu’on peut souhaiter à un skipper loin de sa base. J’ai beaucoup d’admiration pour Lionel, il est le philosophe de la voile. Je lui avait dit par VHF qu’il boirait une caïpirinha avant moi…"

Antoine Carpentier - V and B (Class40)

« On a un peu plus d’air qu’annoncé par les fichiers. Ca avance dans le bon sens vers le sud, c’est bien. Nous avons ouvert pour aérer le bateau. Il fait très chaud en journée à l’intérieur, c’est insoutenable, et les Mach3 sont difficiles à aérer, le seul moyen est d’ouvrir le hublot. Notre stratégie est qu’il faut traverser vite le Pot au noir, donc si on va vers le sud, voire un peu de sud-est, on pourrait sortir du Pot au noir avec un meilleur angle. On sait qu’il y a une porte virtuelle entre le 25 et 30° ouest. On devrait la franchir dans la journée de demain. Il fait nuit, mais j’ai cru voir qu’il y avait des orages à l’horizon. TeamWork40 et Région Normandie recollent et je ne serais pas étonné de les voir revenir dans le match. On surveille, même s’ils sont encore un peu loin. L’élastique va marcher dans les 2 sens, ils nous rattrapent, et le premier, qui touchera les alizés du sud, reprendra de l’avance »

Message de Lion d’or (Class40)

On descend, on descend, ça manque un peu de vitesse Vitesse #speedsailing à mon goût, mais on est pas les plus à plaindre en ce moment ! On commence à appréhender le Pot au noir, on verra comment ça se passe, les images satellites aideront, mais si il n’y a pas de vent, tu as beau savoir où passer par rapport au nuage, si tu peux pas y aller..... Le vent est plutôt calé depuis le milieu d’après midi, donc pas beaucoup de réglage, un peu à la télécommande les deux dernières nuits. C’est monté à 20-30 noeuds pendant 4-5h. espérons que ça sera pareil, ça permet de faire des milles où ça envoie !! On est toujours en forme, Bonsoir Bise

Portfolio



Dans la même rubrique

La Trinité sur Mer

Armen Race Uship 2017 : Victoire de l’équipage de François Gabart 1h16 devant celui de Thomas Coville

François Gabart à bord de son Ultim Ultim #Ultim #multicoque Macif a avalé les 270 milles de l’Armen Race Uship 2017 en 18h21’22" et remporte ainsi cette 7e édition. Dans des conditions variées, le team Macif a pris beaucoup de plaisir.
Lire la suite →

Evénement

Tour de Belle-Île : Alain Gautier l’emporte en 2h29 à 5’ du record

Et de deux pour Alain Gautier ! Vainqueur en 2014, le skipper du trimaran Orma Sensation Océan s’est offert une deuxième victoire sur cette 9e édition du TOUR DE BELLE-ILE en bouclant ce samedi les 42 milles du parcours en 2h29. L’équipage de Sensation Océan composé de professionnels et d’amateur passe de peu à côté du record Record #sailingrecord de l’épreuve toujours détenu par Sébastien Josse en 2h24. A 21h00, 260 bateaux avaient franchi la ligne d’arrivée !
Lire la suite →

#Imoca #Ultim

Drheam Cup : Victoire à Roscoff pour Lalou Roucayrol, Karine Fauconnier, Etienne Carra et Yannick Bestaven

C’est en vainqueur que Lalou Roucayrol sur le Multi 50 Multi 50 #multi50 Arkema a coupé la ligne d’arrivée de la Drheam Cup à Roscoff. Lalou Roucayrol et son équipage, Karine Fauconnier, Etienne Carra et Yannick Bestaven, ont bouclé le parcours de 340 milles en 1 jour et 6h12’33" de course, malgré des conditions parfois difficiles grâce à leur persévérance et leur régularité.
Lire la suite →

#TransatQSM

Transat Québec Saint-Malo : 12 des 19 Class40 arrivés à bon port

12 des 19 Class40 engagés dans la 9e édition de la Transat Québec Saint-Malo présentée en collaboration avec la Ville de Lévis sont ce soir sagement amarrés au quai Duguay-Trouin, à l’ombre des remparts de la Cité corsaire. Leurs équipages éblouis de bonheur racontent et refont à l’envie 12 jours et 3 000 milles d’une aventure Aventure maritime rare, marquée des innombrables particularités géographiques et météorologiques d’un parcours évocateur des grandes découvertes et de la pêche hauturière.
Lire la suite →

#TheTransat

The Transat 2016 : la course se termine avec l’arrivée d’Hiroshi Kitada

The Transat The Transat #thetransat #ostar bakerly se conclut ce mercredi 25 mai après moins de 23 jours de course : le Japonais Hiroshi Kitada est arrivé à New York à 03h 33’ 45’’ (soit 9h 33’ 45’’ heure française) après 22 jours 18 heures 03 minutes et 45 secondes de mer en parcourant 3 933 milles à la moyenne de 7,20 nœuds. Le skipper termine ainsi à 5j 5h 20’ 49’’ du vainqueur dans la catégorie Class40.
Lire la suite →

A la une

#VolvoOceanRace

Volvo Ocean Race : 7 équipages regroupés en moins de 80 milles à 2500 m du Cap

Alors que la flotte de la Volvo Ocean Race Volvo Ocean Race #VolvoOceanRace est attendue dans environ une semaine au Cap, terme de la deuxième étape, la régate bat son plein dans l’Atlantique Sud avec une bataille stratégique qui tourne pour l’instant à l’avantage du bateau le plus à l’est, AkzoNobel, mais dont l’issue est très incertaine, d’autant qu’un gros obstacle météo va bientôt se dresser sur la route de l’Afrique du Sud…
Lire la suite →

Catamaran de sport

10e St. Barth Cata-Cup : Iordanis Paschalidis – Konstantinos Trigkonis ont remporté la 1re manche

Jeudi, les 47 équipages de la 10e St. Barth Cata-Cup ont entamé les choses sérieuses et pour ce premier jour de compétition, le comité de course a profité d’un vent de secteur sud sud-est soufflant entre 8 et 12 nœuds pour les envoyer sur un tour de l’île. Dévents, effets de site… il a fallu faire preuve d’observation et de finesse, et à ce petit jeu, les favoris ont d’emblée montré leur aisance, confirmant leur statut. Le tiercé gagnant du jour ? Dans l’ordre, Iordanis Paschalidis – Konstantinos Trigkonis (Relwen), Pierre Le Clainche – Antoine Joubert (designaffairs – 001) et Franck Cammas – Matthieu Vandame (ODP 1).
Lire la suite →

Clarisse sur l’Atlantique

Clarisse Crémer : "être deuxième c’est le pied absolu !"

La navigatrice de 27 ans grimpe sur la deuxième marche du podium de la Mini Transat La Boulangère, après son arrivée en deuxième position au Marin ce jeudi 16 novembre à 13h 15 minutes et 02 secondes (heure française). Une performance exceptionnelle pour celle qui n’avait jamais navigué en solitaire et encore moins passé une nuit en mer il y a encore deux ans lorsqu’elle s’est lancé le défi fou de participer à la Mini Transat !
Lire la suite →

Multi 50 Arkema

Lalou Roucayrol et Alex Pella : "Nous sommes allés la chercher très loin cette victoire !"

Grands vainqueurs ce jeudi de la Transat Jacques Vabre Transat Jacques Vabre #TJV2015 dans la catégorie des Multi50, Lalou Roucayrol et Alex Pella ont livré une copie quasi parfaite durant les 10 jours, 19 heures, 14 minutes et 19 secondes de course. Malgré quelques soucis techniques et la blessure aux côtes d’Alex, le duo d’Arkema a constamment occupé l’une des deux premières places et est finalement sorti vainqueur de son duel à couteaux tirés face à FenêtréA-Mix Buffet. Premières réactions des skippers à Salvador de Bahia.
Lire la suite →

Trimaran Macif

Trophée Alain Colas : François Gabart établit le temps de référence absolu Ouessant - Cap des Aiguilles

Moins de deux jours après avoir pulvérisé son propre record Record #sailingrecord de la distance parcourue en 24 heures (851 milles), François Gabart a franchi jeudi matin à 8h25 (heure française) la longitude du Cap des Aiguilles, qui marque l’entrée dans l’océan Indien, après 11 jours 22 heures et 20 minutes de mer. Un temps exceptionnel, puisque non seulement le skipper du trimaran MACIF améliore de 2 jours 6 heures et 24 minutes le temps de passage en 2016 de Thomas Coville, détenteur du record Record #sailingrecord du tour du monde en solitaire, mais il établit en outre le meilleur chrono absolu au Cap des Aiguilles, solitaire et équipage confondus !
Lire la suite →

samedi 18 novembre
  Visiteurs connectés : 37

accueil en français home page in english

seasailsurf

Partenaires


Evénements

Vidéos


Météo



SEASAILSURF Wear

Tong SeaSailSurf 2013
Paire de tongs pour la plage ou la maison
TShirt Bio Stand-Up
"Stand Up & Ride" pour les SeaSailSurfeuses à paddle.

Réseaux





Visit SeaSailSurf Editions's profile on Pinterest.