Vous êtes ici : Accueil » FR-VOILE » Large » Monocoques » Open 40’ / 60’ » Pieter Heerema : "Le départ et l’arrivée ont été les meilleurs (...)

mercredi 26 avril
  Visiteurs connectés : 24

accueil en français home page in english

seasailsurf

Partenaires


Evénements

Vendée Globe

Site officiel | Cartographie | Cartographie 2D | Archives SeaSailSurf


Vidéos


Météo



SEASAILSURF Wear

Tshirt MC Stand-Up
"Stand Up & Ride" pour les SeaSailSurfer à paddle.
Tong SeaSailSurf 2013
Paire de tongs pour la plage ou la maison

Réseaux







Visit SeaSailSurf Editions's profile on Pinterest.





#VOILE No Way Back

Pieter Heerema : "Le départ et l’arrivée ont été les meilleurs moments de cette épreuve"

D 5 mars 2017     H 09:30     A Redaction SSS [Source RP]     > 2043 visites     C 1

#LesSablesdOlonne | #IMOCA | #Hollande | #VG2016 |

Toutes les versions de cet article : [English] [français]


agrandir
Premier Hollandais à participer au Vendée Globe, Pieter Heerema a terminé le tour du monde en solitaire sans escale et sans assistance jeudi 2 mars en franchissant la ligne d’arrivée à 22h26, après 116 jours 9 heures 24 minutes et 12 secondes en mer. A bord de No Way Back, Pieter a réellement parcouru 29 747 milles nautiques à la vitesse Vitesse #speedsailing moyenne de 10, 65 nœuds et se classe 17e de cette 8e édition. Une victoire pour ce skipper qui partait le 6 novembre dernier sur un Imoca60 de dernière génération avec pour seul objectif de boucler son tour du monde et revenir aux Sables d’Olonne.

Après 24 heures festifs à terre en compagnie du public français, de sa famille, de ses proches et de son équipe technique, Pieter, quelque peu reposé, se livre sur ce défi personnel qu’il vient de réaliser.

Pieter Heerema : « Cela fait du bien d’être arrivé. Le départ et l’arrivée ont été les meilleurs moments de cette épreuve. Entre les deux, c’est difficile d’identifier les pires ou les meilleurs moments, car on passe par toutes les émotions. Je me souviens par exemple de certaines tempêtes, la nuit, quand le bateau tapait dans les vagues et que le vent soufflait à 40 nœuds, ma plus grande satisfaction était de lever les yeux et de voir que le mât était encore en place ! Vous passez d’une peur extrême à un intense sentiment de soulagement en quelques secondes ... et le delta est énorme. C’est à l’image de cette course : un mélange permanent de sentiments extrêmes.

En fait, cette épreuve n’est pas seulement une course. Elle vous pousse tellement loin en termes de stress, de motivation et de dépassement de soi. C’est le meilleur programme de développement personnel au monde et, même à mon âge, j’ai trouvé en moi des ressources inconnues pour mener cette aventure Aventure à son terme.

Le soutien que j’ai reçu à travers les emails et Facebook a été primordial dans ma motivation. Lorsque j’étais à quelques doigts d’abandonner au large de l’Australie, je me suis dit que j’allais leur montrer que je pouvais le faire, peu importe combien de temps cela prendrait. J’ai surtout remarqué que le Vendée Globe est maintenant connu plus largement en Hollande. Ce serait fantastique de voir d’autres skippers hollandais sur la ligne de départ des futures éditions.

Maintenant, je vais me reposer un peu avant de retourner à mon premier amour : le Dragon. Après 116 jours en mer, je ne suis toujours pas vacciné ! Dès la semaine prochaine, je vais dans mon hangar pour préparer le bateau pour notre première course à Cascais dans un mois. J’aime naviguer, j’aime la compétition et j’ai besoin d’avoir des buts dans ma vie ! »


Voir en ligne : Info presse nowaybacksailing.com/

Portfolio


Dans la même rubrique

Class 40

Jean Galfione : « Le chantier d’hiver suit son cours »

Modifier le gréement pour le passer sur emmagasineur, reprendre les peintures de la carène, revoir légèrement les réservoirs de fioul, effectuer un peu de stratification ici et là : voilà, dans les grandes lignes, ce qui figurait sur la job-list de Jean Galfione pour son chantier d’hiver. Un chantier a pour but de faire gagner son Class40 en performance pour la saison à venir mais aussi et surtout de l’adapter à sa façon de fonctionner. Pour l’heure, celui-ci suit son cours dans les temps impartis, chez PL Yachting, à Port-la-Forêt. Cela devrait donc permettre au skipper de Serenis Consulting de remettre, comme prévu, son bateau à l’eau à la mi-mars, puis de reprendre les entraînements dans la foulée avant de se présenter au départ de sa première course – le Grand Prix Guyader - fin avril.
Lire la suite →

#Imoca #VG2016

Fabrice Amedeo : "Michel Desjoyeaux m’avait dit que le Vendée Globe, c’est une emmerde par jour"

Après 103 jours 21 heures et 01 minute de mer, Fabrice Amedeo a bouclé ce samedi son premier Vendée Globe, en coupant la ligne d’arrivée aux Sables d’Olonne à 10 heures 03 minutes. Une superbe performance pour le skipper de Newrest-Matmut, deuxième bizuth de cette édition, qui met un terme à une aventure Aventure « incroyable ». Retour sur un parcours jalonné de difficultés et de moments intenses.
Lire la suite →

Vendée Globe

Arnaud Boissières : "je rêve d’être à nouveau dans quatre ans au départ"

Une foule é-nor-me, un soleil radieux, un skipper ému mais déjà déterminé à y retourner… Il y a des matins comme ce vendredi aux Sables d’Olonne, qui confirment que le Vendée Globe est une formule magique. Second après Armel Le Cléac’h à terminer trois fois consécutivement ce tour du monde en solitaire sans escale et sans assistance, Arnaud Boissières confirme qu’il est un grand marin. Le skipper de La Mie Câline entre ainsi dans l’histoire et promet qu’elle ne s’arrêtera pas là.
Lire la suite →

CommeUnSeulHomme

Eric Bellion : "La peur a été présente pendant tout le Vendée Globe"

Eric Bellion (CommeUnSeulHomme) a franchi la ligne d’arrivée du 8e Vendée Globe, lundi 13 février 2017 à 17 heures 58 minutes et 20 secondes (heure française) à la 9e du classement général. Premier bizuth, le marin de 40 ans boucle son tour du monde en 99 jours 04 heures 56 minutes et 20 secondes, sur un Imoca de la génération 2008 – l’ex DCNS-. Éric termine ainsi une giration de 28 048 milles sur l’eau, à la vitesse Vitesse #speedsailing moyenne de 11,78 nœuds.
Lire la suite →

Carac 2

Class 40 : Un nouveau plan Lombard pour Louis Duc

Le 5 janvier dernier, devant l’ensemble de leurs salariés, les dirigeants de la Carac ont annoncé la bonne nouvelle : la mutuelle d’épargne reprend le large pour les deux prochaines saisons sportives aux côtés du skipper Louis Duc qui sera cette fois à la barre d’un tout nouveau Class40, innovant et conçu entièrement par des entreprises de l’Ouest de la France.
Lire la suite →

A la une

#Ultim

The Bridge : Vincent Riou et Billy Besson embarquent à bord de Sodebo Ultim’

Lancement de la saison le 25 juin prochain avec comme perspective, une confrontation inédite entre quatre gigantesques multicoques menés en équipage et le Queen Mary 2. Sodebo Ultim Ultim #Ultim #multicoque ’ et ses concurrents s’élanceront en effet le 25 juin de Saint-Nazaire en direction de New-York.
Lire la suite →

Figaro-Bénéteau

Solo Maître CoQ : victoire d’Adrien Hardy sur la 3e manche • Pierre Quiroga leader du général

Changement de décor sur la Solo Maître CoQ en cette deuxième journée de compétition en baie des Sables d’Olonne. Après le grand soleil et la dizaine de noeuds de vent d’hier, la grisaille et des conditions de navigation plus sportives ont animé le terrain de jeux de la flotte des 40 figaristes. Sur zone le vent de Nord-Est d’une dizaine de noeuds, qui soufflait le matin, est rapidement monté en puissance en tout début d’après-midi atteignant les 20-25 noeuds de moyenne, voir plus dans les rafales.
Lire la suite →

Voile olympique

World Cup Series France : Début des régates à Hyères

Du 25 au 30 avril se tient à Hyères la World Cup Series, rendez-vous français de la Coupe du monde de voile, qui regroupe l’élite mondiale. Avec plus de 500 coureurs, le spectacle promet de nouveau d’être au rendez-vous dans la baie hyéroise. Les 2.4mR et les kiteboarders débuteront la compétition dès ce mardi.
Lire la suite →

Mini 6.50 Arkema 3

Pornichet Select : Quentin Vlamynck deuxième des prototypes

Quentin Vlamynck participait ce week-end à la Pornichet Select, première épreuve du Championnat de France de Course au Large en Solitaire de la saison, à bord de son prototype Mini 6.50 Arkema 3. Parti de Pornichet le 22 avril vers 13h00, le skipper a franchi la ligne d’arrivée en 2e position à 5h22 ce lundi 24 avril, après 40 heures et 8 minutes de course. Bénéficiant de superbes conditions sur les 300 milles nautiques (555 km) du parcours, avec une pointe de vitesse Vitesse #speedsailing à 20,59 nœuds (37km/h), Quentin a su tirer profit de son innovante machine et démontré le potentiel de son bateau aux 24 autres prototypes engagés.
Lire la suite →

Griffon Solo

Mini 650 : Ian Lipinski a remporté la Pornichet Select 6.50 2017

C’est la deuxième victoire de la saison pour le navigateur lorientais d’adoption. Griffon.fr a coupé la ligne d’arrivée de cette classique du circuit à 2h50 ce matin avec 2h30 d’avance sur son poursuivant. C’est une belle démonstration de force alors que quasi l’ensemble des concurrents de la future Mini Transat était sur la ligne de départ.
Lire la suite →