Vous êtes ici : Accueil » FR-VOILE » Large » Monocoques » Jean-Luc Van Den Heede à l’assaut du Golden Globe en 2018 pour ses 70 (...)

lundi 27 mars
  Visiteurs connectés : 40

accueil en français home page in english

seasailsurf

Partenaires


Evénements

Vendée Globe

Site officiel | Cartographie | Cartographie 2D | Archives SeaSailSurf


Vidéos


Météo



SEASAILSURF Wear

Polo Dronautic
Polo blanc Dronautic®
Tong SeaSailSurf 2013
Paire de tongs pour la plage ou la maison

Réseaux







Visit SeaSailSurf Editions's profile on Pinterest.





#VOILE #GoldenGlobe

Jean-Luc Van Den Heede à l’assaut du Golden Globe en 2018 pour ses 70 ans

D 7 décembre 2015     H 17:24     A Redaction SSS [Source RP]     > 653 visites     C 1

|

agrandir
En 1968, ils étaient une poignée (neuf) de navigateurs à prendre le départ du Golden Globe, première et mythique course autour du monde en solitaire et sans escale née à l’initiative de Sir Francis Chichester, dont le Britannique Sir Robin Knox-Johnston, a été le seul à avoir bouclé la boucle après 313 jours de mer. Le 14 juin 2018, 50 ans après, l’épreuve mythique va renaître au départ de Falmouth (Angleterre) avec les mêmes moyens qu’à l’époque. Un rendez-vous historique que 30 marins auront à cœur de ne pas manquer, parmi lesquels, Jean-Luc Van Den Heede. D’ores et déjà, dans la liste aujourd’hui complète des 25 pré-inscrits, celui qui fait partie des marins français les plus expérimentés autour du Globe se lance dans cette aventure Aventure humaine et authentique.

Dans l’Histoire de la course au large, il y a eu un avant et un après Golden Globe. D’abord parce que cette épreuve aura été la première à proposer à des navigateurs d’épancher leur soif de découverte et d’aventure Aventure ultime en s’élançant sur un tour du monde en solitaire sans escale, sans assistance, par les trois caps, vingt et un ans avant le premier Vendée Globe.

Ensuite, parce qu’elle a généré d’incroyables épopées humaines et maritimes. Remportée par Sir Robin Knox-Johnston sur Suhaili, un ketch de 11 mètres, cette première édition a été marquée par la folie de Donald Crowhurst, qui après s’être perdu dans une incroyable navigation mensongère sur l’Atlantique avait fini par se donner la mort, ou par la légendaire décision de Bernard Moitessier d’abandonner une victoire qui lui tendait les bras pour poursuivre sa route vers la Polynésie, après un tour du monde et demi. Un choix qu’il relatera dans un ouvrage devenu incontournable : La Longue Route.

Sésame déjà en poche pour VDH !

Le 14 juin 2018, le Golden Globe reprendra le large, 50 ans après sa création, dans un esprit pionnier demeuré intact. Seuls seront admis au départ une liste précise de voiliers de série de 11 mètres maximum, à quille longue et les concurrents disposeront des mêmes moyens qu’à l’époque : pas d’électronique, pas d’ordinateur, pas de pilote automatique, pas de GPS, pas de fichier météo, pas de carbone, pas de spectra, tout au sextant et à l’estime. Seules concessions à la « modernité », des balises de positionnement et un téléphone satellite qui permettra uniquement d’entrer en contact qu’avec la direction de course. Un retour à l’essence même de la navigation à l’ancienne qui ne pouvait que séduire Jean-Luc Van Den Heede. Ils seront au maximum 30 au départ et le célèbre marin se réjouit de pouvoir être l’un d’eux. Avec à son actif cinq tours du monde en solitaire dont quatre en course, tous soldés par un podium, et un record Record #sailingrecord du tour du globe contre les vents et les courants qu’il détient toujours depuis 2004, le marin a le profil idéal pour l’aventure Aventure . A 70 ans, en pleine forme, l’homme a l’expérience et cette envie tenace d’un retour aux sources.

Pour le pionnier VDH, le Golden Globe sonne comme une évidence

D’abord sportivement. Le marin a vécu la mer en pionnier de la course en solitaire et n’a cessé d’assouvir année après année sa soif de découvertes. Il prend part à toutes les premières épopées maritimes : première Mini-Transat Mini-Transat #MiniTransat en 1977 (transat en solitaire sur des bateaux de 6,50m), le deuxième Boc Challenge, tour du monde en solitaire avec escales en 1986, le premier Vendée Globe en 1989. À toutes ces courses, il participera deux fois, toujours sur le podium. Viendra la quête de l’impossible, le record Record #sailingrecord du Tour du monde à l’envers, d’Est en Ouest, en passant les trois caps mythiques contre vents et courants. Le Global Challenge, l’Everest par la face Nord. Après un échec en 1999, VDH lance la construction d’un bateau de 26m conçu spécifiquement pour ce défi. Entre temps, Philippe Monnet le devance et bat le record en 2001. Monnet a vécu l’enfer, « J’ai entraperçu les moustaches du diable » sera le titre de son livre. Persévérant dans sa quête, VDH vivra deux autres galères avant d’atteindre le graal en 2004.

L’autre motivation est humaine. L’organisateur de ce challenge n’est autre qu’un ami. Don McIntyre est un navigateur et aventurier australien que VDH a connu en 1987 lors de son premier Boc Challenge durant l’étape australienne. Avant cette édition, 317 hommes ont été envoyés avec succès dans l’Espace, quand seuls 13 marins avaient réussi un tour du monde en solitaire. L’aventure intérieure se métamorphose en aventure humaine hors norme lors des longues escales, créant des liens indélébiles. Près de 17 ans plus tard, VDH est à la quête du Global Challenge quand il démâte dans le no man’s land du sud de l’Australie. VDH se dirige vers la Tasmanie et se tourne vers Don McIntyre. Dans les derniers jours, l’australien viendra extirper Jean-Luc des dangers de la côte, prenant en remorque Adrien et accueillant chez lui longuement le Français en quête d’une solution pour rapatrier son bateau en France. Alors quand récemment l’australien parle à VDH de ce nouveau challenge qu’il organise, où l’un et l’autre seront aussi adversaires, le Français n’hésite pas une seconde.

En juin 2018, sur la ligne de départ de Falmouth, VDH s’élancera, à bord de son RUSTLER 36, sur le Golden Globe pour un périple autour du monde via les trois caps – Bonne Espérance, Leeuwin et le Horn et un retour dans le port de départ. Un schéma simplissime, loin de toute course à l’armement, un défi unique pour lequel Jean-Luc Van Den Heede cherche un partenaire à compter de 2016.

Pour quatre ans et un budget global d’une grosse saison en Classe Figaro Bénéteau, VDH tentera de démontrer - à l’ère de la sur-assistance, du numérique et de l’emprise qu’il fait peser sur nos quotidiens - que l’homme a toujours la capacité de se fier à son instinct, d’écouter la nature, de l’appréhender, de la comprendre, de faire confiance à ses sens et son savoir. Avis aux amateurs d’authenticité !


Voir en ligne : Info presse Rivacom / www.vdh.fr


Dans la même rubrique

#RorcFR #IRC

Rolex Fastnet Race : Le JPK 10.80 de Géry Trentesaux l’emporte en temps compensé

Le JPK 10.80 Courrier du Léon, skippé par le nordiste Géry Trentesaux, remporte le classement général de la Rolex Fastnet Race 2015. C’est la cinquième victoire toutes classes du clan Courrier cette année sur les courses du Royal Ocean Racing Club et certainement l’une des plus belles du long palmarès des voiliers dénommés Courrier.
Lire la suite →

#TourDuf

Tour du Finistère à la Voile : Geneviève Le Vaillant remporte classement général

Le Tour du Finistère s’est terminé par sa plus belle journée ! C’est sous un soleil radieux que la flotte a pris le départ de la dernière course de cette 30e édition, un parcours côtier en baie de Concarneau. Les coureurs ont ensuite rejoint Port-la-Forêt pour assister à la proclamation des résultats qui a clôturé ce 30e Tour du Finistère à la Voile.
Lire la suite →

#900Nautiques

900 Nautiques de Saint-Tropez : Le VOR 70 SFS II de Lionel Péan l’emporte en temps réel

Le grand VOR 70 SFS II de Lionel Péan en a terminé ce mercredi matin à l’aube avec la 6e édition des 900 Nautiques de Saint-Tropez by SFS. En franchissant la ligne d’arrivée mouillée devant la tour du Portalet dans le golfe de Saint-Tropez à 5 heures 16, Lionel Péan et ses 11 hommes d’équipage signent un excellent chrono et s’adjugent la victoire en temps réel.
Lire la suite →

Tour d’Arabie

EFG Sailing Arabia – The Tour : Sidney Gavignet l’emporte pour la deuxième année consécutive

Une troisième place lors de la dernière étape aura suffit à Sidney Gavignet et à son équipage composé de marins Omanais et Européens pour se voir couronnés vainqueurs de l’EFG Sailing Arabia – The Tour pour la deuxième année d’affilée.
Lire la suite →

#Martinique

Tour de Martinique : le Farr 40 de Jean-Michel Figuères l’emporte en temps réel

Partis du Robert ce dimanche matin à 9h00 de la Pointe la Savane, la flotte du Tour de Martinique s’est élancée pour sa troisième et dernière étape pour boucler le Tour pour une arrivée à Fort de France.
Lire la suite →

A la une

CEM

Diam24 : SFS remporté le Grand Prix de La Grande Motte

SFS est-il l’acronyme de « Sans Faute Sofian » ? En tout cas, le barreur du team méditerranéen et ses acolytes Achille Nebout, Gaulthier Germain et Noé Delpech ont survolé les débats à La Grande Motte. SFS a remporté 10 des 14 manches disputées dans le stade nautique de la Baie d’Aigues Mortes et s’impose logiquement dans ce Grand Prix qui clôturait trois mois d’entraînement intensif au CEM.
Lire la suite →

FFVoile

Fédération Française de Voile : Nicolas Hénard élu président avec 53% des voix

Ce samedi, Nicolas Hénard a été élu Président de la Fédération Française de Voile pour les quatre prochaines années. Sa liste a obtenu 53% des voix contre celle de Jean-Luc Denéchau (47%), permettant de constituer le nouveau Conseil d’Administration. Composé de 35 membres, ce dernier a désigné son Président lors de sa première séance.
Lire la suite →

Sport féminin

Figaro-Bénéteau : Cécile Laguette portera les couleurs d’Eclisse France

Eclisse France, fabricant spécialiste de la porte d’intérieur de haute qualité, renouvelle le sponsoring Sponsoring #Sponsoring sportif voile pour la deuxième année consécutive. Après Martin Le Pape, c’est Cécile Laguette, skipper féminin, qui portera les couleurs de la marque italienne, dont la filiale française se trouve à Quimper (29), sur toute sa saison 2017 en Figaro Bénéteau.
Lire la suite →

Nacra 17

Billy Besson : "Amélie Riou m’accompagne pour une longue route qui se finira à Tokyo"

Billy Besson a signé ses retrouvailles la semaine dernière avec "son Nacra 17 après une opération du dos et 6 mois de récupération". Il annonce par la même occasion le nom de sa nouvelle équipière en vue des prochains Jeux Olympiques.
Lire la suite →

StMichel-Virbac

Transat Jacques Vabre : Yann Eliès embarque avec Jean-Pierre Dick

Après avoir embouqué ensemble le chenal des Sables d’Olonne suite à une bagarre mémorable lors du dernier Vendée Globe, Jean-Pierre Dick convie Yann Eliès à bord de StMichel-Virbac pour la prochaine Transat Jacques Vabre Transat Jacques Vabre #TJV2015 . L’objectif pour le duo est clair : viser une quatrième victoire pour le skipper azuréen sur la route du café au départ du Havre le 5 novembre prochain, direction Salvador de Bahia.
Lire la suite →