Vous êtes ici : Accueil » FR-VOILE » Large » Monocoques » Open 40’ / 60’ » Kito de Pavant : "L’équipage du Marion Dufresne est aux petits soins (...)

#VOILE #VG2016 #Imoca

Kito de Pavant : "L’équipage du Marion Dufresne est aux petits soins avec moi"

D 7 décembre 2016     H 21:00     A Redaction SSS [Source RP]     > 4188 visites     C 1

#PortCamargue | Marine nationale | #IMOCA | | #VG2016 |

agrandir
Kito de Pavant a été secouru cette nuit, vers 2h (heure de Paris). Le jour se levait sur zone, au Nord des îles Crozet par 44° Sud. Le vent soufflait fort et la mer était agitée. Kito va bien mais il est extrêmement déçu et fatigué. Le Marion Dufresne, navire en charge du ravitaillement des Terres Australes et Antarctiques Françaises, était arrivé sur zone vers 17h30 (heure de Paris) hier, mais la nuit tombait. Il est donc resté à proximité de Bastide Otio pendant que Kito patientait à l’intérieur en attendant de meilleures conditions.

Retour sur l’opération de sauvetage de Kito de Pavant, victime d’une grave avarie à bord de Bastide Otio dans les mers australes, accomplie avec succès par l’équipage CMA CGM du Marion Dufresne.

Ce mercredi matin, le Marion Dufresne et son équipage CMA CGM ont accompli avec succès l’opération de sauvetage de Kito de Pavant. Le skipper, en lice pour le Vendée Globe, a été victime d’une grave avarie le mardi 6 décembre, alors qu’il naviguait dans le Nord des îles Crozet, au Sud de l’Afrique du Sud.

La réactivité et le savoir-faire de l’équipage CMA CGM du Marion Dufresne, mené par le Commandant Thierry Dudouit, ont permis le succès de cette opération de sauvetage.

Prévenu hier matin, l’équipage CMA CGM du Marion Dufresne avait alors immédiatement modifié sa route afin de porter secours au skipper dans les plus brefs délais. Le navire a alors parcouru à pleine vitesse Vitesse #speedsailing les 120 nautiques qui le séparaient du voilier endommagé, et est arrivé sur place 6 heures plus tard, malgré des conditions météo difficiles, un vent de force 8 à 9 et des vagues de 8 mètres.

Arrivé sur les lieux à la nuit tombante, le Commandant Dudouit et Kito de Pavant ont pris la décision d’attendre le lever du soleil avant de lancer l’opération de sauvetage, pour des raisons de sécurité. Pendant tout ce temps, le navire est resté à proche distance de l’embarcation, et l’équipage CMA CGM du Marion Dufresne a gardé un contact téléphonique permanent avec le skipper, et se tenait prêt à intervenir si ce dernier devait quitter son voilier précipitamment.

A 4 heures du matin (heure locale), le zodiac du Marion Dufresne a été mis à l’eau, avec à son bord trois marins, et a entamé son approche du voilier endommagé, le Bastide Otio. Malgré la houle toujours forte, le zodiac s’est positionné de manière optimale, et Kito de Pavant a pu y embarquer.

Le skipper a ensuite été ramené à bord du Marion Dufresne. Chargé d’émotion, il a remercié chaleureusement l’ensemble de l’équipage, et a immédiatement été reçu par le médecin à bord.

Kito de Pavant restera à bord du Marion Dufresne le temps de sa tournée de ravitaillement des Îles Crozet, Kerguelen et Amsterdam. Il débarquera sur l’Île de la Réunion le 30 décembre prochain.

Depuis 1995, CMA CGM est l’armateur du Marion Dufresne, navire ravitailleur des terres australes françaises et plus grand navire océanique français, propriété des TAAF (Terres Australes et Antarctiques Françaises).

Kito de Pavant, joint dans le Vendée Live à midi

« Je suis à bord du Marion Dufresne. J’en profite pour féliciter l’équipage de ce navire. Ils ont été super ce matin, ils ont mis un bateau à l’eau dans des conditions qui n’étaient pas faciles.

Ça n’a pas été une partie de plaisir de quitter Bastide Otio. Il est très très endommagé au niveau de sa quille. L’eau commençait à monter sérieusement dans la partie centrale du bateau, il y avait tout qui flottait. Je n’arrivais plus à contenir la voie d’eau qui était vraiment importante. Il était temps d’évacuer le navire. C’est triste, c’est un vrai cauchemar ce qui m’arrive. Mais le principal c’est que je sois en sécurité sur le Marion Dufresne.

Pour le bateau j’espère que ça ne va pas être un danger supplémentaire pour les autres bateaux qui arrivent derrière puisque là il est à la dérive, cap au Nord-Est. On verra combien de temps ça dure.

Je suis entre de bonnes mains. L’équipage du Marion Dufresne est aux petits soins avec moi. C’est un gros bateau, ça change. J’ai gagné au change finalement, c’est quand même beaucoup plus confortable que sur Bastide Otio ! Je vais rester quelques temps avec eux. On va apprendre à se connaître. Et on va faire la tournée des îles. On va visiter des endroits que je ne connais pas, les Terres Australes Antarctiques Françaises, donc ça va être sympa.

J’ai beaucoup de chance d’avoir eu ce bateau et cet équipage sur zone. Il faut savoir qu’il ne sont à cet endroit que 4 fois par an. C’était le bon moment pour moi parce que je ne serais pas resté très longtemps sur Bastide Otio dans cette situation qui était périlleuse. J’ai un peu de chance dans mon malheur. Les situations d’accident comme ça, malheureusement ça arrive, et il faut faire face. C’est dur pour le moral, pour le mental. C’est difficile aujourd’hui. Il y a beaucoup de sentiments qui passent. C’est compliqué. C’est la première fois que j’abandonne un bateau, que je ne le ramène pas quelque part.

La situation a été particulièrement difficile parce que je ne pouvais rien faire, ni avancer, ni reculer. La décision a été vite prise parce que le Marion Dufresne était là et qu’il n’y avait pas d’autre solution que de quitter le navire. Dans ces parages, c’est quand même les mers les plus inhospitalières de la planète. On ne peut pas se permettre de rendre les choses plus compliquées qu’elles ne le sont déjà. Je suis en sécurité, c’est une bonne chose, il faut rester positif. »


Voir en ligne : Info presse www.madeinmidi.org


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message


Dans la même rubrique

#GitanaTeam

Vendée Globe : Sébastien Josse abandonne

Depuis 48 heures, Sébastien Josse, actuel troisième du Vendée Globe, a dû faire passer la course au second plan pour se concentrer exclusivement sur sa sécurité et celle du Mono60 Edmond de Rothschild. Une avarie majeure de son foil Foil #foil bâbord, survenue lundi matin à 10h30, l’a en effet placé dans une situation délicate et contraint à affronter des conditions météorologiques extrêmes – 40 nœuds de vent et 8 mètres de creux – au Sud de l’Australie, le long de la Zone Exclusion Antarctique.
Lire la suite →

Initiatives-Coeur

Tanguy de Lamotte : "J’ai réussi à ramener mon bateau ici, je n’ai pas de regrets"

21 jours après le coup d’envoi de la 8e édition du mythique Vendée Globe, Initiatives-Cœur est le premier des 29 monocoques à être de retour aux Sables d’Olonne (point de départ et d’arrivée de cet Everest des mers)… mais sans avoir fait le tour du monde.
Lire la suite →

Safran Sailing Team

Morgan Lagravière : "l’aventure se finit brusquement avec un peu de frustration"

Morgan Lagravière a été contraint d’abandonner jeudi dernier suite à une avarie de gouvernail. Safran est arrivé hier à Cape Town (Afrique du Sud). Après 18 jours aux avant-postes du Vendée Globe, Le jeune skipper livre ses impressions sur ce début d’aventure Aventure intense et son retour à terre.
Lire la suite →

#VG2016

Vendée Globe : Alex Thomson s’adjuge un nouveau record au Cap de Bonne Espérance

Alex a doublé la longitude du cap de Bonne Espérance à 12h00 ce jour et poursuit sa chevauchée dans l’océan Indien avec des vents qui devraient faiblir. Cet après-midi, Morgan Lagravière a annoncé une avarie de safran sur son foiler suite à un choc avec un OFNI. Des chocs, qui décidément, mettent à mal la flotte du 8e Vendée Globe après les abandons de Bertrand de Broc et de Vincent Riou, et les avaries successives d’Alex Thomson et de Sébastien Josse…
Lire la suite →

#IMOCA

Vendée Globe : Vincent Riou abandonne et se déroute vers Le Cap

Le skipper de PRB a heurté un OFNI dimanche matin (HF) alors qu’il faisait route à vive allure dans le groupe de tête du Vendée Globe vers le Cap de Bonne Espérance (choc différent et antérieur à celui d’hier qui avait relevé un safran). Suite à ce choc, Vincent Riou n’a pas, dans un premier temps, détecté de dégât et a pu continuer normalement sa progression. Ce n’est que trois heures plus tard que la quille s’est mise à entrer en résonnance et à émettre des bruits stridents et constants, témoins d’un effort anormal sur l’appendice. Ces bruits ont continué à s’amplifier dans la nuit de dimanche à lundi.
Lire la suite →

A la une

Bermuda

35th America’s Cup • day 4 : USA 1 - NZL 7 • Peter Burling and Emirates Team New Zealand have won the Cup

Another dominant race win for Peter Burling and Emirates Team New Zealand in race nine of the America’s Cup America's Cup #AmericasCup Match, presented by Louis Vuitton, gave the Kiwi team victory on the Great Sound in Bermuda, sparking wild celebrations on board their America’s Cup America's Cup #AmericasCup Class (ACC) boat, and the team’s support boats on the Great Sound. Burling now adds the 35th America’s Cup to the Red Bull Youth America’s Cup trophy he won in San Francisco, 2013.
Lire la suite →

Ultim

The Bridge : Duel en tête de flotte entre Macif et IDEC SPORT

Après un départ spectaculaire porté par une rare ferveur populaire, la régate a pris tous ses droits pour les quatre trimarans Ultimes de la Transat du Centenaire. Le début de course ne fait pas mentir les prévisions. Le paquebot, calé sur la route directe, turbine à 24-25 nœuds de moyenne quand les maxi-multicoques, empêtrés dans les calmes d’une dorsale anticyclonique, dépassent difficilement la petite dizaine de nœuds. C’est dire si ça ne pas vite pour ces bolides des mers, en panne de vent et privés de leur si précieux carburant pour rivaliser avec ce géant d’acier qui avale les milles – à raison de 480 par jour - avec une régularité de métronome.
Lire la suite →

Multi 50

Record SNSM : Victoire de Erwan Le Roux, Clément Bouyssou, Mathieu Renault et Mayeul Riffet en 50’

Samedi, à 17h36, FenêtréA – Mix Buffet a franchi en vainqueur la ligne d’arrivée de la 13e édition du Record Record #sailingrecord SNSM. Auteurs d’un très bon départ, Erwan Le Roux, Clément Bouyssou, Mathieu Renault et Mayeul Riffet se sont d’emblée installés aux commandes de la flotte, creusant régulièrement l’écart sur leurs concurrents avant une avarie de gennaker au large des Sables d’Olonne qui les a contraints à naviguer sous Code 0 jusqu’à l’arrivée, leur faisant, de fait, perdre un peu de leur avance.
Lire la suite →

#Imoca

Nicolas Lunven : "C’est probablement ma plus belle victoire"

8 ans après sa victoire sur la Solitaire du Figaro Solitaire du Figaro #LaSolitaire , Nicolas Lunven, 34 ans, récidive et gagne avec brio la 48e édition de la Solitaire Urgo Le Figaro avec 34 minutes et 32 secondes d’avance sur Adrien Hardy. Le skipper Generali rejoint dans la légende de cette épreuve Jean-Marie Vidal, Gilles Le Baud, Guy Cornou, Gilles Gahinet, Armel Le Cleac’h et Nicolas Troussel, tous doubles vainqueurs.
Lire la suite →

Figaro-Bénéteau

Solitaire URGO Le Figaro : Nicolas Lunven remporte la 48e édition

En franchissant la ligne d’arrivée de la 4e étape Concarneau-Dieppe en 4e position, Nicolas Lunven, 34 ans, conforte sa première place au classement général et remporte cette 48e Solitaire URGO Le Figaro devant Adrien Hardy (Agir Recouvrement) avec 34 minutes 32s d’avance, et Charlie Dalin (Skipper Macif 2015) à 57minutes 01s.
Lire la suite →

mardi 27 juin
  Visiteurs connectés : 48

accueil en français home page in english

seasailsurf

Partenaires


Evénements

En course !

Suivez The Bridge
- Site officiel
- Cartographie


Suivez l’America’s Cup
- Site officiel
- Archives SeaSailSurf


Vidéos


Météo



SEASAILSURF Wear

T-shirt manches courtes
SeaSailSurfeuses : choisissez la couleur de votre t-shirt.
Polo Dronautic
Polo blanc Dronautic®

Réseaux







Visit SeaSailSurf Editions's profile on Pinterest.