Vous êtes ici : Accueil » FR-MER » Planète » Environnement » Chavirage du trimaran MOD70 Race for Water : L’équipage est (...)

#MER #MOD70 #R4WO

Chavirage du trimaran MOD70 Race for Water : L’équipage est sauf

Marco Simeoni : « La Race for Water Odyssey continue »

D 14 septembre 2015     H 18:36     A Redaction SSS [Source RP]     > 5715 visites     C 1

| #multi70 | |

Toutes les versions de cet article : [English] [français]


agrandir
Parti de l’Archipel de Palau, le trimaran « MOD70 Race for Water » faisait route en direction de l’Archipel de Chagos dans l’Océan Indien lorsqu’il a chaviré dans la nuit de samedi, à 90 milles au sudest de l’archipel. Grâce à l’assistance de la base militaire de Diego Garcia, l’équipage a été secouru à 6 heures ce matin (heure locale) par le Pacific Marlin, navire de la British Indian Ocean Territory (BIOT). L’équipe du Pacific Marlin et l’équipage du Race for Water procèdent actuellement à une tentative de retournement du trimaran dans des conditions difficiles.

Le commandant Edward Lees, représentant du commissaire et commandant des British Force of Diego Garcia raconte l’opération de sauvetage :

« Un nombre important de ressources anglaises et américaines ont été affectées à l’assistance de l’équipage dans cette situation délicate, notamment le cargo USNS Seay, le personnel militaire ainsi que le navire Pacific Marlin. L’équipage est désormais sain et sauf à bord du Pacific Marlin, et nous travaillons activement à retourner le bateau. »

Stève Ravussin, skipper de l’expédition, s’exprime sur les conditions de navigation difficiles actuellement sur zone :

« Les conditions de navigation étaient très difficiles depuis plusieurs jours, comme souvent dans l’Océan Indien. Une grosse houle, des vagues de plusieurs mètres, un équipage fatigué par les 32’000 milles de navigation déjà effectués (NDLR : une distance supérieure à un tour du monde classique) sont autant de facteurs qui ont mené à ce regrettable accident. L’équipage est indemne, heureusement, et nous sommes tous d’accord sur le fait que l’expédition doit continuer. Ma priorité est désormais de récupérer le trimaran. »

A 7 heures, à peine 1h après leur sauvetage, toute l’équipe était déjà à pied d’œuvre afin d’entamer une procédure de retournement si possible avant cette nuit. A cette heure, l’équipage est toujours en opération au large des iles Chagos, au milieu de l’océan indien.

Marco Simeoni : « La Race for Water Odyssey continue »

Le trimaran naviguait autour du globe dans le cadre de l’expédition environnementale « Race for Water Odyssey », projet visant à établir un bilan de la pollution des océans par les plastiques, en se rendant sur les îles présentes au cœur des zones de concentration de déchets. Jusqu’à présent, l’Odyssey a pu effectuer 11 escales et récolter un volume de données considérable, notamment dans les zones d’accumulation des déchets de l’Océan Atlantique Nord, du Pacifique Sud et du Pacifique Nord. L’analyse quantitative est en cours, mais les résultats intermédiaires montrent déjà que cette pollution est partout un véritable désastre environnemental. Malgré le chavirage, le projet n’est pas remis en question, comme l’explique Marco Simeoni, président de la fondation et chef d’expédition, présent à bord du « MOD70 Race for Water » :

« Ce chavirage est un choc et une déception pour l’équipage et l’ensemble des équipes à terre. Cependant, il est primordial de rester mobilisé face à ce désastre écologique planétaire. L’Odyssée n’est pas remise en question et ses objectifs, qui sont d’une part de sensibiliser le plus grand nombre à la problématique de la pollution plastique et d’autre part, la compréhension du problème grâce à différentes analyses scientifiques et sociologiques, sont maintenus. Nous avons certes perdu notre bateau ambassadeur mais notre détermination et notre motivation restent intactes. »

Les étapes restantes de l’expédition sont donc maintenues. Le programme sera adapté et accompli sur les escales restantes, à savoir : Rodrigues (du 23 au 30 septembre), Le Cap (du 12 au 18 octobre), Rio (du 4 au 12 novembre) et le retour à Bordeaux pour terminer. Sur place, les équipes à terre poursuivront les échantillonnages de plages (à Rodrigues) ainsi que les diverses actions de sensibilisation prévues : présentation du projet dans des écoles, rencontres avec les scientifiques, conférences publiques, expositions et autres événements permettant d’alerter la population sur l’urgence d’agir pour nos océans.


Voir en ligne : Info presse fondation Race for Water / www.raceforwater.org


1 Messages

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message


Dans la même rubrique

Déchets plastiques

Le MS Tûranor PlanetSolar est offert à la fondation Race for Water

Amarré à Venise, le MS Tûranor PlanetSolar se prépare à reprendre la mer pour une nouvelle mission. En effet annoncée en septembre dernier, la quête d’un nouveau propriétaire capable de poursuivre l’exploitation du navire a été fructueuse. Après seulement quelques semaines d’échanges et une rencontre à New York dans le cadre d’une conférence organisée aux Nations Unies, la famille Ströher a décidé d’offrir le catamaran solaire à la fondation Race for Water, qui s’engage à perpétuer l’exploitation du navire au service de l’environnement Environnement .
Lire la suite →

#Environnement

Lâcher de ballons de baudruche lors du baptême du monocoque Safran : Les réponses de la Surfrider Foundation Europe

Avant la publication, le 1er avril dernier, d’un article sur le lâcher de ballons de baudruche lors du baptême du monocoque Safran de Morgan Lagravière, la rédaction de SeaSailSurf.com avait contacté la Surfrider Foundation Europe afin de connaitre sa position et mieux comprendre les conséquences sur le milieu de marin de ce genre d’opération. Voici donc les réponses de Cristina Barreau, la chef de projet déchets aquatiques de la fondation.
Lire la suite →

#Environnement

Le Safran Sailing Team condamné à nettoyer les plastiques en mer avant de participer au Vendée Globe

Le 7 mars dernier, le Safran Sailing Team baptisait en grande pompe son nouveau bateau, un 60 pieds IMOCA destiné à participer au Vendée Globe avec pour skipper le jeune Morgan Lagravière. Mais comment ont-ils eu l’idée de lancer des ballons de baudruche au coeur du port de plaisance Plaisance #Plaisance de Lorient sans penser aux conséquences de cet acte sur l’environnement Environnement  ? Alerté sur cette opération de communication Communication #Communication surprenante en bord de mer, le ministère de l’Environnement Environnement a vite réagi et vient de le condamner.
Lire la suite →

Pollution plastique

La Race For Water Odyssey sera lancée le 15 mars 2015 de Bordeaux

Initiée par la fondation Race For Water basée à Lausanne en Suisse, la « Race For Water Odyssey » (R4WO) sera lancée le 15 mars 2015 de Bordeaux (France). Cette expédition unique a pour objectif de réaliser le premier état des lieux global de la pollution des océans par les plastiques en se rendant sur les plages des îles situées dans les 5 vortex de déchets.
Lire la suite →

Agence européenne pour l’environnement

La plupart des sites de baignade européens bénéficient d’une excellente qualité de l’eau

La qualité de l’eau des plages, des rivières et des lacs d’Europe a d’une manière générale été très satisfaisante en 2013, puisque plus de 95 % des sites étaient conformes aux exigences minimales. Les chiffres montrent que les eaux côtières ont fait légèrement mieux que les eaux de baignade intérieures.
Lire la suite →

A la une

Catamaran de sport

10e St. Barth Cata-Cup : les Belges Patrick Demesmaeker et Olivier Gagliani font un sans-faute

Une boucle entre Toc Vert et Bonhomme via l’îlet Boulanger, puis un tour entre Les Grenadins et Bonhomme en laissant Frégate à l’extérieur : tel était le programme du jour pour les 47 équipages de la St. Barth Cata-Cup dont les nerfs ont été mis à rude épreuve, vendredi. Et pour cause, en régatant sous le vent de l’île, ils ont dû composer avec un flux de sud sud-est pour 6 à 10 nœuds très instable, à la fois en force et en direction. Si les cartes ont régulièrement été redistribuées, certains duos ont malgré tout réussi à faire preuve de régularité, à commencer par les Belges Patrick Demesmaeker et Olivier Gagliani (Les Perles de Saint-Barth), auteurs d’un sans-faute avec deux victoires de manches et grands vainqueurs du Prix Eden Rock Villa Rental. Au général après trois courses, l’avantage reste cependant au tandem Grec Iordanis Paschalidis – Konstantinos Trigkonis (Relwen) qui continue de faire forte impression.
Lire la suite →

Transat en double

Transat Jacques Vabre : Jean-Pierre Dick et Yann Eliès comptent les heures qui les séparent de la victoire

Le compte à rebours a commencé pour l’arrivée de St Michel-Virbac demain en fin d’après-midi (heure française) à Salvador de Bahia. Concentrés et redoublant de vigilance le long de la côte, Jean-Pierre Dick et Yann Eliès comptent les heures qui les séparent de la victoire. Ce serait la quatrième pour Jean-Pierre, performance encore inédite sur la Transat Jacques Vabre Transat Jacques Vabre #TJV2015 . Et il est fort possible que le skipper améliore son propre record Record #sailingrecord établi en 2005 avec Loïck Peyron (13 jours, 9 heures, 19 minutes). Derrière, plusieurs matchs vont être passionnants à suivre, aussi bien dans le peloton des Imoca qu’en tête des Class40. Sur les 26 bateaux encore en course ce soir, beaucoup n’ont pas dit leur dernier mot.
Lire la suite →

#VolvoOceanRace

Volvo Ocean Race : 7 équipages regroupés en moins de 80 milles à 2500 m du Cap

Alors que la flotte de la Volvo Ocean Race Volvo Ocean Race #VolvoOceanRace est attendue dans environ une semaine au Cap, terme de la deuxième étape, la régate bat son plein dans l’Atlantique Sud avec une bataille stratégique qui tourne pour l’instant à l’avantage du bateau le plus à l’est, AkzoNobel, mais dont l’issue est très incertaine, d’autant qu’un gros obstacle météo va bientôt se dresser sur la route de l’Afrique du Sud…
Lire la suite →

Clarisse sur l’Atlantique

Clarisse Crémer : "être deuxième c’est le pied absolu !"

La navigatrice de 27 ans grimpe sur la deuxième marche du podium de la Mini Transat La Boulangère, après son arrivée en deuxième position au Marin ce jeudi 16 novembre à 13h 15 minutes et 02 secondes (heure française). Une performance exceptionnelle pour celle qui n’avait jamais navigué en solitaire et encore moins passé une nuit en mer il y a encore deux ans lorsqu’elle s’est lancé le défi fou de participer à la Mini Transat !
Lire la suite →

Multi 50 Arkema

Lalou Roucayrol et Alex Pella : "Nous sommes allés la chercher très loin cette victoire !"

Grands vainqueurs ce jeudi de la Transat Jacques Vabre Transat Jacques Vabre #TJV2015 dans la catégorie des Multi50, Lalou Roucayrol et Alex Pella ont livré une copie quasi parfaite durant les 10 jours, 19 heures, 14 minutes et 19 secondes de course. Malgré quelques soucis techniques et la blessure aux côtes d’Alex, le duo d’Arkema a constamment occupé l’une des deux premières places et est finalement sorti vainqueur de son duel à couteaux tirés face à FenêtréA-Mix Buffet. Premières réactions des skippers à Salvador de Bahia.
Lire la suite →

dimanche 19 novembre
  Visiteurs connectés : 38

accueil en français home page in english

seasailsurf

Partenaires


Evénements

Vidéos


Météo



SEASAILSURF Wear

T-shirt manches courtes
SeaSailSurfeuses : choisissez la couleur de votre t-shirt.
SweatShirt capuche Stand-Up
"Stand Up & Ride" pour les SeaSailSurfer à paddle.

Réseaux





Visit SeaSailSurf Editions's profile on Pinterest.