Vous êtes ici : Accueil » FR-VOILE » Large » Monocoques » Figaro » Transat AG2R LA MONDIALE : Le film de la course

#VOILE #TALM

Transat AG2R LA MONDIALE : Le film de la course

Thierry Chabagny et Erwan Tabarly vainqueurs à Saint Barth

D 27 avril 2016     H 17:00     A Information Transat AG2R     > 6932 visites     C 1

#Cornouaille | #FigaroBeneteau | #TALM |

Toutes les versions de cet article : [English] [français]


agrandir
Cette 13e édition de la Transat AG2R Transat AG2R #TALM LA MONDIALE a vu une incroyable régate sur la route la plus sud de l’histoire de la course en double à armes égales. Partis de Concarneau le 3 avril, les 15 Figaro Bénéteau 2 (réduit à 14 après le démâtage de Skipper Macif) ont parcouru plus de 4 900 milles, soit 9 000 km, en passant au beau milieu de l’archipel du Cap Vert pour rejoindre Saint-Barthélemy. Cette course folle et très rapide a vu se dérouler une bagarre d’anthologie entre 5 bateaux (Gedimat, Generali, Agir Recouvrement, Bretagne – CMB Performance et Cercle Vert) que seules 44 minutes séparent à l’arrivée ! Thierry Chabagny et Erwan Tabarly à bord de Gedimat ont arraché la victoire 4 minutes devant Nicolas Lunven (Generali) et Adrien Hardy et Vincent Biarnès (Agir Recouvrement). Une 13e édition au suspense incroyable jusqu’aux derniers bords devant la baie Saint-Jean à Saint-Barth.

Six grands favoris et 8 bizuths de l’Atlantique : un plateau éclectique

Un vent de fraîcheur soufflait au départ de Concarneau. Sur les 30 marins engagés, la moitié n’avait jamais participé à la course en double à armes égales, qui plus est, 8 d’entre eux n’avaient jamais traversé l’océan Atlantique. Il fallait compter aussi trois bateaux guadeloupéens en provenance du centre de formation Guadeloupe Grand Large. Les Anglais Sam Matson et Robin Elsey sur Artemis apportaient la touche internationale venue d’Outre-Manche. Un heureux mélange donc, composé de jeunes pousses et de vieux routiers du circuit Figaro qui promettait déjà une course à plusieurs visages diablement intéressante. Sur le papier six tandems expérimentés, entraînés et ultra motivés pouvaient prétendre à la victoire : Yoann Richomme/Charlie Dalin (Skipper Macif), Thierry Chabagny/Erwan Tabarly (Gedimat), Gildas Morvan/Alexis Loison (Cercle Vert), Nicolas Lunven/Gildas Mahé (Generali), Adrien Hardy/Vincent Biarnès (Agir Recouvrement) et Sébastien Simon/Xavier Macaire (Bretagne-CMB Performance). Sur l’eau, ce sont bien eux qui ont animé la course, des premiers bords dans la baie de La Forêt aux dernières longueurs devant le port de Gustavia.

La course en résumé

Un front à passer la première nuit, une fin de golfe de Gascogne complexe dans une zone sans vent, 5 jours à fond la caisse sous spi dans les alizés portugais, le démâtage de Skipper Macif, puis une route plein sud à travers deux archipels et une bagarre de fous sous forme de course de vitesse Vitesse #speedsailing entre les 5 bateaux de tête. Cette 13e édition aura été une course des extrêmes : extrême sud, extrêmement rapide, extrêmement usante.

Sud Extrême

Cet opus 2016 a été marqué par une stratégie unique, plein sud. Jamais dans l’histoire de la course, les marins ne s’étaient écartés aussi loin de la route directe pour contourner l’anticyclone des Açores. Un détour de plus de 1000 milles qui les a emmenés à passer au milieu de l’archipel des Canaries, à serrer les dunes des côtes africaines, et à s’engouffrer pour la première fois dans les îles du cap Vert. Sur cette immense parabole dont le point le plus bas a frôlé le 11e degré de latitude nord, les concurrents ont évolué dans un couloir d’une centaine de milles : tout s’est joué sur des petits placements et la vitesse Vitesse #speedsailing .

Une course rapide : 20 jours sous spi, les Canaries en 5 jours et 20 heures

La vitesse moyenne des leaders de cette édition sur la distance réellement parcourue (4945 milles pour le recordman Bretagne-CMB Performance) dépasse les 9 nœuds. A défaut d’avoir pris le chemin le plus court, les tandems ont donc été très rapides, alignant régulièrement des distances journalières de plus de 220 milles. 48 heures après le départ de Concarneau, les spis étaient hissés pour 20 jours de portant non stop, dont une entame particulièrement sévère dans des vents de plus de 35 noeuds le long de la péninsule ibérique. Pendant 5 jours, les duos ont navigué sur le fil du rasoir, poussant des surfs à plus de 18 nœuds dans des alizés portugais virulents. Ce sont ces conditions brutales qui ont eu raison du mât de Skipper Macif, le 8 avril vers midi. Charlie Dalin et Yoann Richomme, grands favoris de cette édition, vont laisser leurs petits camarades se disputer les plus belles parts du gâteau. En attendant, les leaders Agir Recouvrement atteignent l’archipel des Canaries en 5 jours et 20 heures.

Les quatre fantastiques, un embusqué et une régate à vue

Cette transat en double à armes égales s’est rapidement transformée en régate géante opposant cinq équipages dont quatre qui se sont littéralement bagarrés à vue dès le passage du cap Finisterre. Pour espérer faire partie de ces élus, il fallait être capable de franchir en tête un « col dépressionnaire », une zone de calmes, stationnée dans le sud du golfe de Gascogne. Agir Recouvrement, Gedimat, Generali et Bretagne-CMB Performance sont les premiers à s’extirper des vents faibles et à hisser le spi. Ils vont animer la course pendant les 20 jours restants, tout en gardant un œil sur Cercle Vert, un cinquième larron revenu dans le match après le passage du cap Vert. Pendant 20 jours, donc, les quatre fantastiques vont rivaliser sous spi, à quelques centaines de mètres les uns des autres, se croiser, se toiser, se surveiller, chacun s’échinant à tirer le meilleur parti de ces alizés irréguliers. Une course au contact, de gagne-petit, d’endurance, de résistance et une hiérarchie sans cesse remise en cause. Le suspense restera entier jusqu’à l’aube du lundi 25 avril, jour d’arrivée, après une nuit sous très haute tension dans la pétole à l’approche de Saint-Barth.


Pour suivre la transat en double

- Cartographie


STATISTIQUES

- 24 changements de leaders sur toute la durée de la course.

- Gedimat (vainqueur) a occupé la tête du classement général provisoire 20 % du temps (référence classements officiels), Generali (deuxième) 12 % et Agir Recouvrement (troisième) 30 %.

- 4 945 milles (soit 8 900 km) parcourus par Bretagne-CMB Performance, la plus longue distance.

- 9,33 nœuds, c’est la vitesse moyenne de Bretagne-CMB Performance le plus rapide.

- Les trois premiers sont arrivés en 28 mn, les cinq premiers en 44 minutes.

- 4 minutes et 4 secondes séparent Gedimat de Generali.

LE CLASSEMENT 27 AVRIL 16H00

  • 1- GEDIMAT (Thierry Chabagny-Erwan Tabarly) arrivé à 14H14 et 53 secondes
  • 2- GENERALI (Nicolas Lunven-Gildas Mahé) arrivé à 14H18 et 57 secondes
  • 3- AGIR RECOUVREMENT (Adrien Hardy-Vincent Biarnes) arrivé à 14H43 et 41 secondes
  • 4- BRETAGNE-CMB PERFORMANCE (Sébastien Simon-Xavier Macaire) arrivé à 14H55 et 52 secondes
  • 5- CERCLE VERT (Gildas Morvan-Alexis Loison) arrivé à 14H58 et 55 secondes
  • 6- ARTEMIS (Sam Matson-Robin Elsey) arrivé à 17H23 et 53 secondes
  • 7- BELLOCQ PAYSAGES – SAVEURS DE CORNOUAILLE (Eric Peron-Martin le Pape) arrivé à 18H47 et 11 secondes
  • 8- FULGUR EVAPCO (Milan Kolacek-Pierre Brasseur) arrivé à 19H59 et 27 secondes
  • 9- LES SAINTES (Arthur Prat-Nicolas Thomas) arrivé à 18H57 et 39 secondes

Portfolio


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message


Dans la même rubrique

#TALM

Nicolas Lunven : "Finir deuxièmes, nous sommes vraiment contents"

Nicolas Lunven et Gildas Mahé, à bord du voilier Generali, ont coupé la ligne d’arrivée de la Transat AG2R Transat AG2R #TALM La Mondiale 2016 aujourd’hui à 14h 18mn et 57s en deuxième position avec seulement 4 mn et 4s de retard sur Thierry Chabagny et Erwan Tabarly, vainqueurs.
Lire la suite →

#TALM

Thierry Chabagny : "J’ai couru sept fois cette Transat AG2R, mais jamais je n’étais arrivé en vainqueur"

Thierry Chabagny et Erwan Tabarly viennent de gagner la Transat AG2R Transat AG2R #TALM La Mondiale, à 14h14 heure française, pour 4 minutes et 4 secondes d’avance sur les deuxièmes, le duo Lunven/Mahé ! Les co-skippers de Gedimat ont été menacés de toute part dans une incroyable dernière nuit sans vent. Ils ont du faire parler toute leur expérience, toute leur science de la régate pour finalement s’offrir la transatlantique à armes égales.
Lire la suite →

#FigaroBeneteau

Solo Maître CoQ : Anthony Marchand vainqueur final devant Corentin Douguet et Damien Cloarec

La 13e édition de la Solo Maître CoQ a pris fin ce samedi 23 avril à 12h55 en baie des Sables d’Olonne. Si la victoire sur la grande boucle nautique revient au vendéen Benjamin Dutreux (Team Vendée), c’est Anthony Marchand sur Ovimpex – Secours populaire qui remporte le classement général avant jury. Il devance Corentin Douguet (Sofinther – Un maillot pour la vie) et Damien Cloarec (Saferail). Le premier bizuth, Will Harris (Artemis 77), quant à lui, pointe à la septième place au général.
Lire la suite →

#TALM

Transat AG2R La Mondiale : Le bateau Skipper Macif a démâté le 8 avril à 11h45

Ce vendredi 8 avril à 11h45, Yoann Richomme et Charlie Dalin contactaient la direction de course de la Transat AG2R Transat AG2R #TALM La Mondiale pour l’avertir du démâtage du Figaro Bénéteau Skipper Macif. Parti de Concarneau le dimanche 3 avril dernier, le binôme réalisait un superbe début de course : toujours dans le paquet de tête, auteurs de jolies options stratégiques, les deux marins sont très déçus de cet arrêt brutal.
Lire la suite →

#FigaroBeneteau

Figaro-Bénéteau 3 : Par souci d’économies, les skippers choisissent une version sans quille

Des projets de version 3 du monotype Monotype #sportboats Figaro-Bénéteau qui ont filtré dans la presse spécialisée, la Classe Figaro-Bénéteau en aurait validé un, avec des foils. Mais "quille pendulaire et foils imposent un coût de production incompatible avec une construction en série d’un voilier de course au large à portée du plus grand nombre" a déclaré le bureau de la classe. C’est donc pour cette raison que les skippers ont préféré opter pour une option radicale proposée par le cabinet VV&VV.
Lire la suite →

A la une

#GPEN

Grand Prix de l’Ecole Navale 2017 : Soleil, vent faible et courants pour la deuxième journée

Pour ce deuxième jour de compétition au Grand Prix de l’Ecole Navale – Championnat de France Monotypes Habitables, les conditions météos se sont révélées conformes aux prévisions de la veille. C’est ainsi que, sous un très beau ciel bleu ensoleillé, les coureurs ont attendu toute la matinée que le vent se lève, sauf pour les Diam 24 Diam 24 #Diam24 qui ont réussis à faire deux courses, pour finalement régater qu’en milieu d’après-midi.
Lire la suite →

La Trinité sur Mer

Armen Race Uship 2017 : Victoire de l’équipage de François Gabart 1h16 devant celui de Thomas Coville

François Gabart à bord de son Ultim Ultim #Ultim #multicoque Macif a avalé les 270 milles de l’Armen Race Uship 2017 en 18h21’22" et remporte ainsi cette 7e édition. Dans des conditions variées, le team Macif a pris beaucoup de plaisir.
Lire la suite →

Lesconil

Défi des Ports de Pêche : Royan domine encore les régates

Les voiliers du Défi 2017 ont largué les amarres vers 10h, à la suite du briefing skippers au cours duquel le Président annonçait son envie de débuter par deux parcours construits de type banane en Baie de Lesconil.
Lire la suite →

Groupama Team France

America’s Cup : Début des régates reporté au samedi 27 mai

America’s Cup America's Cup #AmericasCup Event Authority (ACEA) et la direction de course (ACRM) viennent d’annoncer qu’en raison de vents très forts sur les Bermudes vendredi 26 mai, le lancement de la 35e Coupe de l’America sera décalé au samedi 27 mai.
Lire la suite →

Team Banque Populaire

Maxi Solo Banque Populaire IX : Mise à l’eau reportée et pas de Transat Jacques Vabre pour Armel Le Cléac’h

Le Maxi Solo Banque Populaire IX, actuellement en construction au sein du chantier CDK à Lorient, concentrera une nouvelle fois tout le savoir-faire et l’expertise du Team Banque Populaire qui prévoit la mise à l’eau du Maxi Solo Banque Populaire IX début octobre 2017. Son skipper Armel Le Cléac’h ne s’alignera pas au départ de la Transat Jacques Vabre Transat Jacques Vabre #TJV2015 , privilégiant l’optimisation et la fiabilisation de son trimaran de 32 mètres par une série d’entraînements en mer.
Lire la suite →

samedi 27 mai
  Visiteurs connectés : 51

accueil en français home page in english

seasailsurf

Partenaires


Evénements

En course !

Grand Prix de l’Ecole Navale

Suivez l’America’s Cup avec SeaSailSurf
- Site officiel
- Archives SeaSailSurf


Vidéos


Météo



SEASAILSURF Wear

Sweat bleu
Un sweat et à capuche pour se tenir au chaud
SweatShirt capuche Stand-Up
"Stand Up & Ride" pour les SeaSailSurfer à paddle.

Réseaux







Visit SeaSailSurf Editions's profile on Pinterest.