Vous êtes ici : Accueil » FR-VOILE » Régate » Match-racing » America’s Cup » 8 - 3 : Oracle Team USA a saisi sa chance lors d’une 13e régate à (...)

#VOILE America’s Cup

8 - 3 : Oracle Team USA a saisi sa chance lors d’une 13e régate à rebondissements

James Spithill : "Les éléments ont joué en notre faveur aujourd’hui"

D 21 septembre 2013     H 02:00     A     > 576 visites     C 1

#AC72 | #AmericasCup | #MatchRacing | #NZL | #usa #westcoast | #video |

Toutes les versions de cet article : [English] [français]


agrandir
Le scénario de la dixième journée de la finale de de l’America’s Cup America's Cup #AmericasCup pourrait venir tout droit d’Hollywood. A la surprise générale, le defender américain a décroché sa 5e victoire et son 3e point suite à un 13e duel qui a été disputé à deux reprises.

Des conditions de vent exceptionnellement trop faibles - 8 à 10 nœuds -, en baie de San Francisco ont contraint le comité de course à abandonner la première tentative au bout des 40 minutes de temps réglementaire avec le challenger néo-zélandais en tête à près d’un mille de l’arrivée.

A la mi-temps, la frustration dominait dans le camp kiwi qui était largement en tête avec + de 2 minutes et 30 secondes d’avance sur l’avant-dernier bord – tandis que les Américains l’ont une fois de plus échappé belle !

Pour les équipages, cette première tentative fut une véritable guerre des nerfs, notamment pour les tacticiens, Ben Ainslie (ORACLE TEAM USA, GBR) et Ray Davies (Emirates Team New Zealand, NZL) qui ont joué un rôle crucial dans un duel très tactique qui aurait pu s’avérer décisif en mettant fin à la 34e édition.

En l’absence de Grant Dalton à bord d’Aotearoa, l’AC72 AC72 #AC72 néo-zélandais, le ‘porte-bonheur’ de l’équipe kiwi, cette course 13 s’est révélée être maudite pour le challenger. En effet, après l’avoir presque gagnée en devant s’arrêter net à moins de 1 mille de l’arrivée, le 13e match s’est finalement joué lors d’une pénalité sur le second bord. En sortie de virement, Emirates Team New Zealand a refusé la priorité à son adversaire et les Kiwis ont été contraints de ralentir momentanément. Les hommes de Jimmy Spithill en ont ensuite profité pour creuser l’écart et s’imposer avec 1 minute et 24 secondes d’écart à l’arrivée.

Grâce à cette cinquième victoire in extremis en terme de score, le defender américain obtient un nouveau un sursis quant à son titre et le trophée qu’il détient encore pour au moins 24h ! En effet, ORACLE TEAM USA doit toujours aligner six autres points pour remporter la 34e édition.

Ils ont dit :

- Ben Ainslie (GBR), tacticien à bord d’ ORACLE TEAM USA : [C’est comme au poker], « Mieux vaut être chanceux que bon. Ce fut le cas lors de cette 13e manche. Nous avons pris un bon départ et nous les avons marqués comme il faut, mais ils sont parvenus à prendre le dessus suite à un bel empannage. Notre ‘défaite’ s’est jouée à ce moment-là... ».

- Ray Davies (NZL), tacticien d’Emirates Team New Zealand : « Difficile de ne pas être frustré, mais ce n’était pas faisable en moins de 40 minutes. Nous sommes évidemment déçus. Les règles du jeu sont ainsi. Le côté positif est que nous sommes satisfaits de notre performance dans le petit temps ».

- Jimmy Spithill (AUS), skipper d’ORACLE TEAM USA : « Quelle course fantastique ! Ce fut une journée intense. Ben (Ainslie ) et Tommy (Slingsby) ont fait du bon boulot. Nous avons fait un super come-back. Nous avons beaucoup appris lors de la première ‘manche’ puis appliqué la leçon lors de la seconde ». « Que voulez-vous faire ? Les éléments ont joué en notre faveur aujourd’hui et ce n’est pas négligeable dans notre position actuelle ».

- Dean Barker (NZL), skipper d’Emirates Team New Zealand : « Ce fut une journée très frustrante pour être honnête. Nous étions en tête lors de la première ‘course’. C’est vraiment désolant d’être si près mais encore si loin du but ». « Parfois, le destin joue des tours. Ce n’était pas notre jour. Mais l’équipage n’a pas baissé les bras et ils ont repris le dessus très rapidement en prenant un second bon départ, puis nous avons malheureusement écopé de cette pénalité ». « L’équipage reste motivé. Nous savons que nous sommes capables de remporter la Coupe. Les conditions étaient instables, ce n’était pas évident ».

Qu’est-ce qu’il en dit Kiki ?


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message


Dans la même rubrique

America’s Cup

8 - 2 : ORACLE TEAM USA monte sur ses foils au près et fait durer le suspens

Sous la menace des Kiwis toujours à un point du sacre, ORACLE TEAM USA a joué son rôle d’outsider à merveille en remportant l’unique duel du jour et décisif pour la suite de la compétition, avec 31 secondes d’avance. Les Kiwis dominent encore la finale de la 34e America’s Cup America's Cup #AmericasCup 8 à 2, mais le Defender revient lentement mais sûrement au score.
Lire la suite →

America’s Cup

8 - 1 : Emirates Team New Zealand à un point de la 34e America’s Cup

Emirates Team New Zealand a remporté l’unique manche disputée en ce huitième jour de finale de la 34e America’s Cup America's Cup #AmericasCup face à ORACLE TEAM USA. Le score est désormais de 8 à 1 et pour les Kiwis la victoire ne tient plus qu’à une simple formalité reportée à demain 13h15. Sauf qu’il s’agit de l’America’s Cup America's Cup #AmericasCup , la plus prestigieuse course à la voile dotée d’un trophée hors-norme.
Lire la suite →

35e America’s Cup

Grant Dalton : "Je préfèrerais un monocoque plus petit ou un multicoque très rapide"

Vous avez pu remarquer qu’à bord d’Emirates Team New Zealand, Grant Dalton, le patron de l’écurie, était à l’embraque. Le Kiwi de 56 ans n’a quasiment pas laissé sa place à d’autres marins pour participer aux régates de la Coupe de l’America face au Defender américain. Avec 7 points contre 1, le boss pense déjà à l’après Cup. Avec en vue une 35e Coupe de l’America... en monocoque ou en multicoque ?
Lire la suite →

America’s Cup

7 - 1 : Grand spectacle en baie San Francisco pour les régates 9 et 10

En cette sixième journée de finale de la 34e America’s Cup America's Cup #AmericasCup , ORACLE TEAM USA a signé sa plus belle course, en tête du départ jusqu’à la ligne d’arrivée, en s’imposant 47 secondes devant Emirates Team New Zealand. Le Defender a enfin décroché son premier point au tableau en s’adjugeant sa seconde victoire consécutive tandis que le Challenger a remporté la seconde manche du jour, au terme d’un incroyable match au coude-à-coude.
Lire la suite →

America’s Cup

Dean Barker évite le chavirage mais laisse la victoire dans la 8e manche à James Spithill

Disputé dans des conditions sportives, l’unique match du jour fut intense en action, avec un changement de leader à mi-parcours suite à la spectaculaire figure de style du challenger néo-zélandais qui était alors en tête. L’AC72 AC72 #AC72 kiwi, à cause problème d’hydraulique ayant bloqué le passage de l’aile sur la bonne amure, a failli chavirer sur le 3e bord, au près. Face à un adversaire en difficulté, le defender américain s’est finalement imposé avec 52 secondes d’avance.
Lire la suite →

A la une

#VolvoOceanRace

Volvo Ocean Race : 7 équipages regroupés en moins de 80 milles à 2500 m du Cap

Alors que la flotte de la Volvo Ocean Race Volvo Ocean Race #VolvoOceanRace est attendue dans environ une semaine au Cap, terme de la deuxième étape, la régate bat son plein dans l’Atlantique Sud avec une bataille stratégique qui tourne pour l’instant à l’avantage du bateau le plus à l’est, AkzoNobel, mais dont l’issue est très incertaine, d’autant qu’un gros obstacle météo va bientôt se dresser sur la route de l’Afrique du Sud…
Lire la suite →

Catamaran de sport

10e St. Barth Cata-Cup : Iordanis Paschalidis – Konstantinos Trigkonis ont remporté la 1re manche

Jeudi, les 47 équipages de la 10e St. Barth Cata-Cup ont entamé les choses sérieuses et pour ce premier jour de compétition, le comité de course a profité d’un vent de secteur sud sud-est soufflant entre 8 et 12 nœuds pour les envoyer sur un tour de l’île. Dévents, effets de site… il a fallu faire preuve d’observation et de finesse, et à ce petit jeu, les favoris ont d’emblée montré leur aisance, confirmant leur statut. Le tiercé gagnant du jour ? Dans l’ordre, Iordanis Paschalidis – Konstantinos Trigkonis (Relwen), Pierre Le Clainche – Antoine Joubert (designaffairs – 001) et Franck Cammas – Matthieu Vandame (ODP 1).
Lire la suite →

Clarisse sur l’Atlantique

Clarisse Crémer : "être deuxième c’est le pied absolu !"

La navigatrice de 27 ans grimpe sur la deuxième marche du podium de la Mini Transat La Boulangère, après son arrivée en deuxième position au Marin ce jeudi 16 novembre à 13h 15 minutes et 02 secondes (heure française). Une performance exceptionnelle pour celle qui n’avait jamais navigué en solitaire et encore moins passé une nuit en mer il y a encore deux ans lorsqu’elle s’est lancé le défi fou de participer à la Mini Transat !
Lire la suite →

Multi 50 Arkema

Lalou Roucayrol et Alex Pella : "Nous sommes allés la chercher très loin cette victoire !"

Grands vainqueurs ce jeudi de la Transat Jacques Vabre Transat Jacques Vabre #TJV2015 dans la catégorie des Multi50, Lalou Roucayrol et Alex Pella ont livré une copie quasi parfaite durant les 10 jours, 19 heures, 14 minutes et 19 secondes de course. Malgré quelques soucis techniques et la blessure aux côtes d’Alex, le duo d’Arkema a constamment occupé l’une des deux premières places et est finalement sorti vainqueur de son duel à couteaux tirés face à FenêtréA-Mix Buffet. Premières réactions des skippers à Salvador de Bahia.
Lire la suite →

Trimaran Macif

Trophée Alain Colas : François Gabart établit le temps de référence absolu Ouessant - Cap des Aiguilles

Moins de deux jours après avoir pulvérisé son propre record Record #sailingrecord de la distance parcourue en 24 heures (851 milles), François Gabart a franchi jeudi matin à 8h25 (heure française) la longitude du Cap des Aiguilles, qui marque l’entrée dans l’océan Indien, après 11 jours 22 heures et 20 minutes de mer. Un temps exceptionnel, puisque non seulement le skipper du trimaran MACIF améliore de 2 jours 6 heures et 24 minutes le temps de passage en 2016 de Thomas Coville, détenteur du record Record #sailingrecord du tour du monde en solitaire, mais il établit en outre le meilleur chrono absolu au Cap des Aiguilles, solitaire et équipage confondus !
Lire la suite →

samedi 18 novembre
  Visiteurs connectés : 26

accueil en français home page in english

seasailsurf

Partenaires


Evénements

Vidéos


Météo



SEASAILSURF Wear

Tshirt MC Stand-Up
"Stand Up & Ride" pour les SeaSailSurfer à paddle.
Tong SeaSailSurf 2013
Paire de tongs pour la plage ou la maison

Réseaux





Visit SeaSailSurf Editions's profile on Pinterest.