Vous êtes ici : Accueil » FR-MER » Voile » Classique » Un raid en Irlande dominé par des skippers étrangers

#MER Lakelands & Inland Waterways Ireland Sailing Raid

Un raid en Irlande dominé par des skippers étrangers

D 4 octobre 2012     H 03:46     A Redaction SSS [Source RP]     > 1288 visites     C 1

#VoileClassique | #Irlande |

agrandir
Plusieurs skippers sont venus de 7 pays parfois lointains, (Japon !), pour participer pendant 7 jours à cette épreuve de 195kms. Certains venus avec leurs propres bateaux, d’autres s’étaient procuré des Shannon O.D. ou des Water Wags irlandais. Les skippers étrangers ont remporté finalement deux des prestigieuses classes traditionnelles irlandaises, Shannon O.D. et Water Wags. Seule l’Irlandaise Monica Schaefer réussit à sauvegarder l’orgueil national en gagnant la classe Open.

Le groupe des skippers étrangers comprenait deux coureurs olympiques, un multiple champion de Tornado, un recordman de la traversée de l’Atlantique en maxi multicoque, un champion du monde de vitesse Vitesse #speedsailing à la voile et une Française ayant effectuée 2 fois la course autour du monde « Whitbread round the world ».

The « Lakelands & Inland Waterways Ireland » Sailing Raid pour lui donner son vrai nom, couru symboliquement à travers les deux Irlande (British Northern Ireland et Républic of Ireland) a pris le départ du Lough Erne Yacht Club, à quelques milles au Nord de Enniskillen le 15 septembre.

Après une première étape en fin de journée et une nuit dans le cadre sauvage du domaine de Crom Castle au bout du Lough Erne, bateaux et équipages ont traversé la frontière au cours d’une 2e étape pour arriver à Belturbet. Ils ont alors, afin d’éviter le parcours impossible à faire en course du Erne Shannon Waterways et de ses 18 écluses, démâté leurs bateaux et les ont chargé sur leurs remorques jusqu’à Carrick-on-Shannon où les attendait la flotte de motor cruisers mise à la disposition du raid par CarrickCraft.

Le troisième jour de course a tout de suite fait découvrir aux concurrents à la fois la difficulté de l’épreuve et l’extraordinaire paysage du Shannon. Les concurrents traversant à un moment un grand « Lough » (lac) ouvert puis se retrouvant l’heure suivante pagayant à travers les étroits sous-bois du Jamestown canal !

En ce qui concerne les conditions météo ils durent faire face à de subites et violentes rafales, bourrasques de pluie et de vent brutalement apportées par de soudains orages (souvent inopinément apparus et disparus au bout de quelques minutes), auxquels il fallait ajouter les effets imprévisibles du relief… et des arbres. Sans oublier les passages de pont et traversées d’écluses à négocier.

« J’ai déjà navigué dans des conditions physiquement plus difficiles, mais ces conditions locales sont à la fois surprenantes et très difficiles à négocier en course » a confié l’ancien champion du monde de windsurfing Jochen Krauth « il faut être prêt à tout, sans arrêt anticiper sans se laisser surprendre à aucun moment ».

Bien qu’elle devienne une destination touristique connue, la rivière Shannon garde un étonnant caractère naturel. Avec une abondance incroyable de « wildlife » elle a conservé un environnement Environnement complètement sauvage préservé avec beaucoup d’animaux, (oiseaux aquatiques, cygnes, canards, cormorans …) des vaches avec leurs veaux et des troupeaux de chevaux semi-sauvages, qui semblent paître en liberté. On y bénéficie pourtant d’un équipement exceptionnel pour la navigation, très discret et peu voyant, réalisé par Waterways Ireland et le Tourisme Irlandais : écluses pratiques et rapides, pontons d’attente ou de stationnement, signalisation parfaite des cours d’eau et des grands lacs (Lough Erne, Lough Ree, Lough Derg) dans lesquels les concurrents ont découvert une véritable « navigation en mer ouverte » inattendue.

Après une soirée à Tarmonbarry avec musique et chants irlandais de rigueur au Pub « Purple 0nion », l’étape de 16 kms à travers le Lough Ree jusqu’à Athlone fut une des étapes les plus spectaculaires du raid. Tout de suite après le départ se levait une brise de Nord Est de 25 nœuds engendrant un bon clapot, poussant les bateaux et éparpillant la flotte sur une grande surface. Certains bateaux et équipages surent bien profiter de ces conditions difficiles, tel le coureur local Ian Malcolm qui a tenu toute cette distance accroché sur son Water Wag sous spimaker, foc et voile haute !

D’autres furent moins chanceux, l’ancienne navigatrice autour du monde, Sylvie Viant et son équipière Martine ont du abandonner l’étape mât brisé à mi-route. Remorquées pour la fin de l’étape, elles étaient au départ le lendemain matin, le mât ayant été réparé dans la nuit par le charpentier de marine Marine Marine nationale Patrick Lobrichon, lui-même navigateur et coureur confirmé participant aussi au raid.

Après une étape au Lough Ree Yacht Club toute la flotte a négocié à la voile, parfois en remorque les « narrows », goulets étroits de la rivière jusqu’à Bannagher, les gréements rasant les chevaux paissant au bord des pertuis.

Un élément nouveau de ce raid était la flotte de soutien de motor cruisers mis à la disposition du raid par CarrickCraft pour le logement des concurrents à partir de Carrick-on-Shannon. Un seul équipage choisit la solution pure et dure du camping mais tous les autres concurrents dormaient sur les motor cruisers recréant ainsi à chaque étape un véritable village flottant très convivial avec leurs voiliers et les bateaux de la logistique.

Après les Narrows du Shannon central qui rendirent nécessaire le remorquage quand les voiliers ne bougeaient plus faute de vent ou n’avançaient plus pour cause de vent debout trop faible, la flotte déboucha dans les eaux ouvertes du Lough Derg. L’arrivée d’une bonne brise de 15 nœuds surprit quelques bateaux et occasionna même un premier chavirage. Le bateau très vite pris en charge par la logistique put être redressé rapidement ; tiré à terre au milieu des joncs, il fut complètement vidé et reprenait la course 1 heure après !

Après un accueil remarquablement amical et chaleureux en fin de soirée au Lough Derg Yacht Club à Dromineer, la flotte repartait le lendemain matin pour une dernière charge vers le Sud dans de superbes conditions : soleil et bonne brise 15 nœuds de Nord/Ouest, vent arrière. C’était la dernière chance pour les équipages d’améliorer ou confirmer leur classement. La course comme on pouvait le prévoir, fut très disputée. Tous les bateaux finiront dans un espace de 25 minutes après trois heures de course.

La proclamation des résultats à Killaloe après le pot d’adieu offert par les organisateurs Albacore/Dacmar Events et avec la participation de M. Colm Breheny de Failte Ireland venu spécialement accueillir le raid et rencontrer les participants eut lieu dans une ambiance exceptionnelle, détendue et joyeuse malgré la nostalgie de se quitter après une grande semaine passée aussi vite.

Chaque raid a son caractère et ses particularités. Ce premier raid tant attendu en Irlande semble les réunir tous : paysage superbe, course très compétitive, équipages et skippers internationaux, hospitalité locale inoubliable et un véritable esprit de liberté et d’aventure Aventure . Avec la flotte des motor cruisers de CarrickCraft apportant un élément de soutien nautique supplémentaire, il semble qu’un nouveau style de raid soit né.


Voir en ligne : Info presse Olivier Masselin / www.sailing-raids.com


CLASS RANKING 11 legs from Saturday 15th to Friday 21st

BOAT N° CLASS POINTS RANKING

20 Shannon O.D. Koji IKEDA/Jochen KRAUTH Jap./Ger. 25,2 1 4 Shannon O.D. Alan ALGEO Irl. 26,8 2 10 Shannon O.D. Cathy MAC ALEAVEY Irl. 30,4 3 7 Shannon O.D. Lars PALM Swe. 50 4

1 Water Wags Albert SCHIESS CH. 14,9 1 19 Water Wags Iain MALCOM Irl. 25,4 2 18 Water Wags Sylvie VIANT Fra. 34,4 3

11 Open Monica SCHAFER Irl. 10,4 1 17 Open Jean-Louis SOURISSEAU Fra. 36 2 8 Open Patrick MORVAN Fra. 37,7 3 15 Open John CRONIN/Patrick LOBRICHON Irl/Fra. 62 4 3 Open John KEOGH Irl. 69 5 12 Open Arthur KORTENOEVER NL. 74 6 2 Open Denis BOYER Fra. 79 D.N.S. 6 Open Jens KERSKI Ger. 79 D.N.S.

2 votes

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message


Dans la même rubrique

Histoire

L’Hermione touche l’eau après 15 ans de construction

Vendredi 6 juillet 2012, 65 000 personnes sont venues fêter à Rochefort la sortie de l’Hermione de la cale de construction, la double forme de radoub de l’arsenal de Louis XIV où la coque était en chantier depuis 15 ans.
Lire la suite →

Les Voiles de Saint-Tropez

L’année des yawl à St Tropez

Les Voiles de Saint-Tropez ont fêté avec éclat le trentième anniversaire, déjà, d’un événement hors du temps qui confine parfois au rêve éveillé. Cette nouvelle semaine dédiée au yachting triomphant et, semble-t-il, éternel, a passé comme dans un rêve, tant nul ne se lasse jour après jour de voir glisser sur l’onde les plus beaux yachts nés de l’envie de bien naviguer depuis près de 140 ans. Au delà des classements et autres Trophées, on retiendra surtout la belle communion d’esprit qui a réuni les 4 200 et quelques marins, skippers ou propriétaires venus de tous les océans fêter le nautisme et remercier à leur façon Ikra, Pride, Patrice de Colmont et Saint Tropez d’avoir eu un jour de septembre 1981 cette idée simple de célébrer dans ce golfe magique l’art de bien vivre la mer. Un flambeau repris aujourd’hui avec passion, et dans le même esprit, par la Société Nautique de Saint-Tropez.
Lire la suite →

Les Voiles de Saint-Tropez

Qui succèdera à Ikra, vainqueur du Trophée Rolex en 2010 ?

Plus de 4000 marins du monde entier ont répondu présents pour participer à la trentième édition de ce rassemblement incontournable du calendrier des régates mondiales. Le plateau s’annonce d’ores et déjà exceptionnel, aussi bien dans la catégorie des modernes que dans la catégorie des voiliers de Tradition. Le Trophée Rolex, sixième du nom, sera l’occasion de revoir une nouvelle fois de magnifiques unités de plus de 16 mètres, mais aussi de découvrir Hispania, un splendide 15 m JI qui participera pour la première fois aux Voiles de Saint-Tropez.
Lire la suite →

Voiles de Saint-Tropez

Avel remporte le Prix du Yacht de tradition 2010

Les Voiles de Saint-Tropez millésime 2010 ont tiré leur révérence ce dimanche à l’occasion de la traditionnelle remise des prix à la citadelle, où les régatiers sont venus partager un ultime moment de convivialité, avant de prendre date pour l’année prochaine et une édition anniversaire dont on salive à l’avance. Les 30 ans de la régate d’origine de la Nioulargue – initialement nommée Club 55 Cup - seront en effet fêtés du 24 septembre au 2 octobre 2011.
Lire la suite →

Brest Classic Week

Dione remporte la 1re Brest Classic Week

Le rideau est tombé, samedi après-midi sur la première édition de la Brest Classic Week. Lors de cette dernière journée, les 40 équipages ont effectué un parcours côtier d’une douzaine de milles dans 10 à 12 nœuds de vent de Sud-ouest. Au final, Dione, nouveau venu sur le circuit des Yachts Classiques, s’impose au classement général en classe A tandis que le jeune équipage brestois de Bim Bam remporte les lauriers en classe B.
Lire la suite →

A la une

#VolvoOceanRace

Volvo Ocean Race : 7 équipages regroupés en moins de 80 milles à 2500 m du Cap

Alors que la flotte de la Volvo Ocean Race Volvo Ocean Race #VolvoOceanRace est attendue dans environ une semaine au Cap, terme de la deuxième étape, la régate bat son plein dans l’Atlantique Sud avec une bataille stratégique qui tourne pour l’instant à l’avantage du bateau le plus à l’est, AkzoNobel, mais dont l’issue est très incertaine, d’autant qu’un gros obstacle météo va bientôt se dresser sur la route de l’Afrique du Sud…
Lire la suite →

Catamaran de sport

10e St. Barth Cata-Cup : Iordanis Paschalidis – Konstantinos Trigkonis ont remporté la 1re manche

Jeudi, les 47 équipages de la 10e St. Barth Cata-Cup ont entamé les choses sérieuses et pour ce premier jour de compétition, le comité de course a profité d’un vent de secteur sud sud-est soufflant entre 8 et 12 nœuds pour les envoyer sur un tour de l’île. Dévents, effets de site… il a fallu faire preuve d’observation et de finesse, et à ce petit jeu, les favoris ont d’emblée montré leur aisance, confirmant leur statut. Le tiercé gagnant du jour ? Dans l’ordre, Iordanis Paschalidis – Konstantinos Trigkonis (Relwen), Pierre Le Clainche – Antoine Joubert (designaffairs – 001) et Franck Cammas – Matthieu Vandame (ODP 1).
Lire la suite →

Clarisse sur l’Atlantique

Clarisse Crémer : "être deuxième c’est le pied absolu !"

La navigatrice de 27 ans grimpe sur la deuxième marche du podium de la Mini Transat La Boulangère, après son arrivée en deuxième position au Marin ce jeudi 16 novembre à 13h 15 minutes et 02 secondes (heure française). Une performance exceptionnelle pour celle qui n’avait jamais navigué en solitaire et encore moins passé une nuit en mer il y a encore deux ans lorsqu’elle s’est lancé le défi fou de participer à la Mini Transat !
Lire la suite →

Multi 50 Arkema

Lalou Roucayrol et Alex Pella : "Nous sommes allés la chercher très loin cette victoire !"

Grands vainqueurs ce jeudi de la Transat Jacques Vabre Transat Jacques Vabre #TJV2015 dans la catégorie des Multi50, Lalou Roucayrol et Alex Pella ont livré une copie quasi parfaite durant les 10 jours, 19 heures, 14 minutes et 19 secondes de course. Malgré quelques soucis techniques et la blessure aux côtes d’Alex, le duo d’Arkema a constamment occupé l’une des deux premières places et est finalement sorti vainqueur de son duel à couteaux tirés face à FenêtréA-Mix Buffet. Premières réactions des skippers à Salvador de Bahia.
Lire la suite →

Trimaran Macif

Trophée Alain Colas : François Gabart établit le temps de référence absolu Ouessant - Cap des Aiguilles

Moins de deux jours après avoir pulvérisé son propre record Record #sailingrecord de la distance parcourue en 24 heures (851 milles), François Gabart a franchi jeudi matin à 8h25 (heure française) la longitude du Cap des Aiguilles, qui marque l’entrée dans l’océan Indien, après 11 jours 22 heures et 20 minutes de mer. Un temps exceptionnel, puisque non seulement le skipper du trimaran MACIF améliore de 2 jours 6 heures et 24 minutes le temps de passage en 2016 de Thomas Coville, détenteur du record Record #sailingrecord du tour du monde en solitaire, mais il établit en outre le meilleur chrono absolu au Cap des Aiguilles, solitaire et équipage confondus !
Lire la suite →

vendredi 17 novembre
  Visiteurs connectés : 51

accueil en français home page in english

seasailsurf

Partenaires


Evénements

Vidéos


Météo



SEASAILSURF Wear

SweatShirt capuche Stand-Up
"Stand Up & Ride" pour les SeaSailSurfer à paddle.
T-shirt manches longues
SeaSailSurfeuses : choisissez la couleur de votre t-shirt.

Réseaux





Visit SeaSailSurf Editions's profile on Pinterest.