SeaSailSurf.com

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse

embed
<iframe height="200" width="500" frameborder=0 scrolling=no src="http://www.seasailsurf.com/seasailsurf/actu/spip.php?page=snip&id_article=6846"></iframe>

Le Grand Huit

Philippe Monnet repart autour du monde, à l’envers et en trimaran

vendredi 2 septembre 2011Christophe Guigueno

Philippe Monnet va présenter lors du Festival de la Plaisance Plaisance #Plaisance qui a lieu du 6 au 11 septembre 2011 à Cannes, son programme de navigation à la barre de l’ancien trimaran d’Ellen MacArthur. Il s’agit d’un "un double tour du monde en multicoque, une aventure Aventure supportée par les relations entre les sociétés humaines et leur environnement Environnement naturel, pour rapporter une vision contemporaine du monde à l’horizon 2015." Pas moins !

Un double tour du monde ? Plus précisément, il s’agit "d’une route tracée à partir des 8 records à la voile, les plus difficiles à réaliser autour de la planète" explique le communiqué de presse du festival. Le programme est donc divisé en deux :

1 - Le 1er record Record #sailingrecord  : Le Tour du monde à l’envers en solitaire en multicoque, départ en janvier 2012.

« L’ultime challenge de Philippe Monnet » qui représente le tour du monde contre le sens naturel des vents et des courants, en solitaire et en multicoque, est une expérience jamais réalisée par un homme dans le domaine des « conquêtes de l’impossible et des exploits gratuits ». La navigation à la voile la plus difficile et la dernière aventure Aventure inviolée en solitaire en multicoque.

Si on oublie les termes pompeux de la description, il s’agit bien pour Monnet de tenter un tour du monde contre les vents dominants. Une performance jamais réalisée en multicoque mais qu’il a déjà lui-même accomplie en monocoque.

2 - Le Tour du monde des grands découvreurs, départ au 3e trimestre 2012.

Une circumnavigation de près de 4 ans comprenant au total 16 records qui permettra de relier 23 comptoirs de commerce ancestraux, d’accoster dans 15 pays. 23 villes du monde devenues pour la plupart des mégapoles sur les 5 continents : Europe, Amérique, Océanie, Asie et Afrique.

Autour de ces records seront, des documentaires et des recherches seront effectués :

Philippe Monnet, proposera « La Route des grands découvreurs ». Une série documentaire audiovisuelle composée d’un épisode sur chacune des 23 escales retraçant l’histoire de la conquête du monde par la mer, l’évolution des cités portuaires, leur situation contemporaine et future, en passant par le commerce maritime, l’industrie navale… Et enfin l’écologie où le personnage principal est la mer (l’eau)… « Le Tour du monde des grands découvreurs » permettra également à Philippe Monnet entouré de scientifiques des différents pays abordés, d’étudier, d’analyser, de décrypter et de vulgariser les rapports entre les populations humaines rencontrées et leurs ressources naturelles.

Tout cela est donc encore un peu confus mais on retiendra surtout que Monnet repart bien autour du monde. D’abord en solo et à l’envers. POur la suite, on attendra d’en savoir plus au moment du salon Salon #Salonnautique ou on ira sur son site officiel : www.philippe-monnet.com.