SeaSailSurf.com

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse

embed
<iframe height="200" width="500" frameborder=0 scrolling=no src="http://www.seasailsurf.com/seasailsurf/actu/spip.php?page=snip&id_article=6193"></iframe>

Voiles de Saint-Tropez

Avel remporte le Prix du Yacht de tradition 2010

André Beaufils : "Les Voiles de Saint-Tropez sont avant tout une fête"

dimanche 3 octobre 2010Redaction SSS [Source RP]

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Les Voiles de Saint-Tropez millésime 2010 ont tiré leur révérence ce dimanche à l’occasion de la traditionnelle remise des prix à la citadelle, où les régatiers sont venus partager un ultime moment de convivialité, avant de prendre date pour l’année prochaine et une édition anniversaire dont on salive à l’avance. Les 30 ans de la régate d’origine de la Nioulargue – initialement nommée Club 55 Cup - seront en effet fêtés du 24 septembre au 2 octobre 2011.

6 courses pour les Wally, 4 pour les Modernes, et 4 pour les Classiques ; carton plein ! L’édition 2010 des Voiles de Saint-Tropez demeurera dans les mémoires, et d’un avis unanime, comme l’une des plus intenses et des plus réussies. Parfaitement insérée entre Mistral et un coup de vent d’est, la belle semaine tropézienne a apporté chaque jour l’exacte dose de vent, de soleil et de mer pour garantir la tenue de formidables régates, parfaitement équitables, et propices à se disputer chaque jour sur des parcours aux reliefs variés. Les vainqueurs célébrés aujourd’hui à la Citadelle de Saint-Tropez ne souffrent ainsi d’aucun risque de contestation. Les 5 groupes IRC rassemblant les voiliers Modernes, les 10 catégories identifiant les différents types de yachts classiques, et naturellement la belle flotte de 11 Wally ont ainsi tous aujourd’hui leur champion, souvent désigné au terme d’âpres luttes nautiques.

Fête du nautisme, rassemblement exceptionnel de plus de 125 ans de génie maritime, les Voiles de Saint-Tropez ont aussi offert cette année le spectacle rare de trois grandes goélettes à trois mâts navigant dans le golfe. Atlantic (70 mètres), la superbe réplique du bateau de Charlie Barr fraîchement sortie de son chantier Néerlandais venait saluer l’immense goélette à trois mâts Adix (66 mètres), rivalisant d’élégance avec Creole (65 mètres), le magnifique trois-mâts dessiné en 1927 par Charles Nicholson. A noter le très intéressant croisement sur le plan d’eau d’Atlantic, recordman de la traversée de l’Atlantique en 1903, avec le ketch tout en carbone Mari Cha III (44,70 m) qui le fut 95 ans plus tard, en 1998. C’était à Saint-Tropez, et nulle part ailleurs.

Trophée Rolex : Ikra le talent et la chance

Toujours à égalité depuis mardi dernier, Ikra et Rowdy se sont lancés, à distance, un magnifique duel qui a récompensé la régularité et la performance. Malheureux lors de cette ultime manche, Rowdy a cumulé quelques petites erreurs et manœuvres supplémentaires, qui ont failli lui coûter la victoire finale. Le génie de Graham Walker et les très bonnes performances de Rowdy lui ont permis de remporter de justesse cette manche, restant du même coup en lice pour le « Trophée Rolex ». Très à l’aise depuis le début de la semaine, se permettant même de s’imposer avec des écarts en temps compensé très confortables, Ikra de Yves-Marie Morault, skippé par Sébastien Destremau est donc en compétition face à Rowdy pour le titre.

Prix "Les Echos-Série limitée »du yacht Classique de l’année

Avel remporte de haute lutte le Prix "Série limitée" du Yacht de tradition 2010. Décerné pour la deuxième année consécutive, ce prix récompense un voilier qui met à l’honneur les valeurs de la belle plaisance Plaisance #Plaisance , qualité du bateau, éthique, accueil.... Le bateau vainqueur est élu par un jury national à l’issue d’une sélection réalisée à l’occasion de régates et de rassemblements organisés en Atlantique et en Méditerranée. Ce jury a choisi 9 nominés, représentant trois catégories, inférieure à 15 mètres, de 15 à 23 mètres, et supérieure à 23 mètres. C’est Bonafide qui avait été nominé en catégorie moins de 15 mètres, Cambria pour les plus de 23 mètres, et Avel pour les 15 à 23 mètres. C’est ce dernier qui rallie aujourd’hui les suffrages et qui c’est vu décerner le prix "Série Limitée". Avel, nom d’un vent Breton, a été commandée en 1896 par le français René Calame à Charles Nicholson. En 1897, le joli cotre aurique de 23,50 mètres sort des chantiers Camper et Nicholson. A l’abandon en 1927, il est rénové dans les années 90 et navigue depuis au sein des flottes de yachts classiques.

A Cambria la Club 55 Cup

C’était l’un des morceaux de bravoure de la journée de jeudi, la Club 55 Cup, Défi parmi les Défis, qui voit le defender vainqueur l’an passé, défier un challenger sur le parcours historique et fondateur de la Nioularge, départ au Portalet et déboulé ace au vent de sud ouest vers la Nioulargue, et une arrivée jugée à Pampelonne face au célèbre Club 55, soit une distance théorique de 15 milles. Le grand cotre aurique Cambria (Fife 1927) s’est imposé cette année face au cotre aurique Mariquita (Fife 1911). Vainqueur sur l’eau et à la régulière, Cambria devra néanmoins, et selon les règles très précises de la Club 55 Cup, laisser son titre de Defender l’an prochain à Mariquita. Il est en efet stipulé que la Club 55 Cup ne peut être remportée deux fois. Charge donc au cotre aurique de défier un challenger pour que perdure en 2011 ce beau moment des Voiles.

Ils ont dit :

- André Beaufils, Président de la Société Nautique de Saint-Tropez : "Une superbe édition, qui laisse beaucoup de bonheur à tous les marins. Je remercie toutes les équipes à terre comme sur l’eau qui ont fait un boulot formidable. J’ai beaucoup de regrets pour nos amis des voiliers Adria et Harlequin qui ont été victimes de collision. Ceci nous conforte dans l’idée d’aller encore plus loin dans la sécurité. Les Voiles de Saint-Tropez sont avant tout une fête, un grand rassemblement de sublimes voiliers, et c’est cet esprit qui doit prévaloir, y compris sur l’esprit de compétition."

- Georges Korehl, Directeur de course : "On ne peut que se satisfaire d’une telle semaine durant laquelle nous avons chaque jour validé des courses pour toutes nos catégories en lice. La météo nous a beaucoup aidé et je n’ai pas souvenir d’une si belle édition en terme de conditions de vent et de soleil. Juste un petit regret que je partage avec toute l’organisation Organisation #organisation , et qui concerne un léger excès d’agressivité de certains concurrents, notamment lors des phases de départ. Nous avions pourtant musclé davantage encore nos dispositifs de sécurité sur l’eau. Nous serons encore plus exigeant l’an prochain afin que nul incident ne vienne ternir ce qui doit rester une fête..."

- Rendez vous en 2011 : du 24 septembre au 2 octobre 2011
- Tous les résultats sur www.snst.org
- Info presse M.Turcat / Rédaction : D Van Den Brink


TRADITION DIVISION – Final Results

Grands classiques :
- 1) Ikra - Yves-Marie Morault
- 2) Sagittarius - Frederic Laffitte
- 3) White Dolphin - Fabrice Payen

Petits Classiques
- 1) Maria Giovanna II - Jean Pierre Sauvan
- 2) Outlaw - Mike Horsley
- 3) Crazy Life - Bernard Olivieri

Epoque Marconi 1
- 1) Rowdy - Graham Walker
- 2) The Blue Peter - Michael Aalders
- 3) Oiseau de feu - Blaise Bernos

Groupe Marconi 2
- 1) Anne Sophie - Joerg Moessnang
- 2) Ludwig - Christian Dornier
- 3) Aile VI - Sylvain Ferri

Groupe Marconi 3
- 1) Cholita - Mary Linde Nettis
- 2) Mercury - Jordi Cabau
- 3) White Wings - Michael Sparks

Groupe Marconi 3
- 1) Windover – Olivier Poullain
- 2) Arrow – Phil Plumtree
- 3) Marguerite – David Myatt

Grands Epoque 1
- 1) Thendara - Peter Engels
- 2) Altair - Joe Pytka
- 3) Elena - Steve McLaren

Grands Epoque 2
- 1) Moonbeam IV - Mikael Creac’h
- 2) Tuiga - Bernard D’Alessandri
- 3) Mariquita - Jim Thom

Epoque Aurique 3
- 1) Kelpie - Olive Pelham
- 2) Marigold - Richard Glen Allan
- 3) Bonafide - Giuseppe Giordano