SeaSailSurf.com

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse

embed
<iframe height="200" width="500" frameborder=0 scrolling=no src="http://www.seasailsurf.com/seasailsurf/actu/spip.php?page=snip&id_article=6184"></iframe>

Cap Istanbul

Lunven devance Gabart et Delahaye à Athène

"Finalement cette étape s’est jouée à pas grand chose"

jeudi 30 septembre 2010Redaction SSS [Source RP]

C’est au final Nicolas Lunven (Generali) qui emporte la deuxième étape de la WOW Cap Istanbul Cap Istanbul #CapIstanbul , d’un souffle devant François Gabart (Skipper Macif 2010) et Fabien Delahaye (Port de Caen Ouistreham).

C’est finalement à quelques milles de l’arrivée que s’est jouée cette deuxième étape marathon entre la Sicile et Athènes. A quelques heures du dénouement, ils étaient encore sept à pouvoir prétendre à la victoire et ce sont finalement quelques détails qui ont fait la différence. Un placement stratégique au vent de la flotte a profité aux trois compères qui voyaient encore Jeanne Grégoire (Banque Populaire), auteur jusque là d’une course épatante, venir perturber leur rêve de partage les honneurs. La navigatrice se payait même le luxe de reprendre pour un temps la tête de course à François Gabart, constamment aux avant-postes depuis le départ de l’étape. Des détails qui comptent

Et comme sur la première étape, les choses se sont jouées à presque rien. Alors que toute la flotte descendait sous spi vers la baie d’Athènes, Gildas Morvan (Cercle Vert) était à la lutte avec Nicolas Lunven avant que ne se dénoue l’épilogue de cette deuxième étape. Mais le Champion de France de Course au Large en Solitaire en titre choisissait de se décaler sous le vent, dans l’espoir d’un affaiblissement du flux qui lui permettrait de revenir sur les trois leaders du moment, à savoir Jeanne Grégoire, François Gabart et Eric Péron (Skipper Macif 2009). Un positionnement tactique qui allait lui coûter cher, le vent revenant de l’autre côté de ce qu’espérait Gildas. Eric Péron, quant à lui, l’avouait tout de go à l’arrivée : à force d’avoir puisé dans ses réserves, le navigateur Bigouden n’arrivait plus à conserver la lucidité nécessaire pour continuer de faire marcher son voilier à plein régime et cédait sa place dans la hiérarchie.

Nicolas Lunven s’envolait à la tombée de la nuit sans que François Gabart ne puisse le contrer. Entre Jeanne Grégoire et Fabien Delahaye, la course se jouait à la dernière marque de parcours sur une ultime bataille de virements de bords... Lunven, Gabart, Delahaye, tel est alors le podium final. Pour François Gabart, c’est une nouvelle confirmation de son emprise sur la série Figaro Bénéteau et une manière d’enfoncer le clou en vue du titre de Champion de France. Nicolas Lunven, quant à lui, retrouve le plaisir de la victoire après une Solitaire du Figaro Solitaire du Figaro #LaSolitaire très en deçà de ses espérances. Fabien Delahaye efface d‘un coup la déception de n’avoir pu accrocher le podium sur la première étape...

- Nicolas Lunven (Generali), vainqueur de l’étape : « Finalement cette étape s’est jouée à pas grand chose. J’ai été surpris par ce fameux dévent autour de l’île d’Anticythère. Ça a permis aux autres collègues de revenir, c’est dommage parce qu’on avait créé un écart assez confortable. Ce qui fait la beauté de cette course, c’est qu’on termine tous à vue alors qu’on sort d’une étape de quatre jours avec beaucoup d’options différentes. On ne va pas enterrer les « vieux lions » parce qu’ils ont encore beaucoup de choses à dire ; je n’oublie pas que Gildas Morvan a gagné la première étape. On fait tous des erreurs sur ce genre d’étape : l’essentiel est d’en faire moins que les autres. »

- François Gabart (Skipper Macif 2010), deuxième de l’étape : « J’y ai cru à cette première place. Je suis content de ma course, parce que j’ai mené une grande partie du parcours. Sur la fin, Nicolas Lunven allait plus vite que moi, c’est bien sûr une petite déception, mais au final c’est une très bonne opération. Il y a un problème en Grèce, c’est que le régulateur de vent est visiblement en panne. On passe d’un coup de dix à vingt-cinq nouds, du coup c’est très difficile de se reposer. Dans l’ensemble pourtant, j’ai plus dormi que ce que j’ai pu faire sur la Solitaire du Figaro Solitaire du Figaro #LaSolitaire . Ce qui est sûr, c’est que je me sens à l’aise sur cette étape, je n’ai pas eu le sentiment de tenter des coups à haut risque. Avec Nicolas et Fabien on a montré qu’on était dans le coup. Voilà à quoi ça m& egrave ;ne de s’installer en colocation ensemble... »

- Gildas Morvan (Cercle Vert), septième de l’étape : « J’ai perdu bêtement sur la fin, je fais une grosse erreur en voulant me décaler sous le vent de Nicolas Lunven. Il fallait être patient, attendre, c’est sûrement un manque de lucidité dû à la fatigue, parce que je savais que le vent devait entrer comme il l’a fait. Qui sait si les dernières étapes ne vont pas finir par créer des écarts plus importants. On aura des îles à passer, des coups à jouer, alors qui sait ? Ça se bagarre bien : les petits jeunes, s’y mettent à plusieurs maintenant... »

- Info presse www.capistanbul.com/fr/


Classement de la seconde étape (avant jury)

  • 1- Generali - Nicolas LunvenArrivé le 29/09/2010 à 21:47:04 en 3j 09h 58min 04s
  • 2- Skipper Macif 2010 - François Gabart Arrivé le 29/09/2010 à 21:49:44 en 3j 10h 00min 44s
  • 3- Port de Caen Ouistreham - Fabien Delahaye Arrivé le 29/09/2010 à 21:53:22 en 3j 10h 04min 22s
  • 4- Banque Populaire - Jeanne Grégoire Arrivé le 29/09/2010 à 21:54:37 en 3j 10h 05min 37s
  • 5- Nacarat - Erwan Tabarly Arrivé le 29/09/2010 à 22:03:38 en 3j 10h 14min 38s
  • 6- Macif - Eric Péron Arrivé le 29/09/2010 à 22:04:12 en 3j 10h 15min 12s
  • 7- Cercle Vert - Gildas Morvan Arrivé le 29/09/2010 à 22:11:10 en 3j 10h 22min 10s
  • 8- Savéol - Romain Attanasio Arrivé le 29/09/2010 à 22:17:05 en 3j 10h 28min 05s
  • 9- Vendée - Sébastien Josse Arrivé le 29/09/2010 à 22:21:46 en 3j 10h 32min 46s
  • 10- ROFF / Tempo-Team - Francisco Lobato Arrivé le 29/09/2010 à 22:22:05 en 3j 10h 33min 05s